FacebookTwitter
lundi, 16 octobre 2017 11:10

Déclenchement de deux autres grèves à Sudbury

Écrit par 
Les employées du Centre de counselling de Sudbury devant les bureaux lundi matin. Les employées du Centre de counselling de Sudbury devant les bureaux lundi matin. Photo : Julien Cayouette
Grand Sudbury — Deux grèves ont été déclenchées à 00 h 01 aujourd’hui (16 octobre) : celle du personnel scolaire des collèges publics de l’Ontario et celle des dix employées du Centre de counselling de Sudbury.

Le Centre de counselling de Sudbury est un organisme à but non lucratif et le seul endroit en ville qui offre certains services d’aide en français. Ils ont des programmes pour les enfants, les adolescents, les couples, pour la violence faite aux femmes et aux hommes ainsi qu’un Programme d’aide aux employés. Seul le programme d’aide aux enfants témoins restera actif pendant la grève. La directrice générale, Carole Lamoureux, recommande aux personnes qui auraient normalement fait appel aux services du Centre de contacter ou de se rendre aux Services d’intervention en cas de crise d’Horizon santé Nord.

La représentent syndicale du Centre, affilié au Syndicat des Métallos, section locale 2020, Lynne Descary, rapporte que le conflit est dû à un changement de mentalité au niveau de la direction. Le contrat de travail existe depuis 30 ans et Mme Descary rapporte qu’il n’y a eu très peu de problèmes avec les directions générales précédentes. «Je pense qu’on a eu deux griefs en 30 ans. Au cours de 18 derniers mois, je pense que nous en avons eu 30», mentionne-t-elle. La nouvelle directrice, Carole Lamoureux, est en poste depuis environ 2 ans.

Mme Descary insiste sur le fait que le conflit n’est pas une question d’argent, même si les salaires ne sont déjà pas très élevés. Au fil des années, les employées du Centre de counselling ont obtenu très peu d’augmentation de salaire, mais ceci était compensé par de petits avantages, sur lesquels la représentante ne peut élaborer. Selon Mme Descary, la direction veut tout changer et revenir en arrière sur ces bénéfices. «Elle attaque également l’ancienneté et la sécurité d’emploi», ajoute Mme Descary.

La directrice générale, pour sa part, souligne que la traduction de la convention collective a causé des problèmes lors des négociations. «Ça nous a causé certains pépins. Le côté français disait autre chose que le côté anglais. Il y avait une peu de nettoyage à faire de ce côté-là», rapporte-t-elle.

«Notre agence offre des services de haute qualité et nous en sommes fières», poursuit Mme Lamoureux. «On trouve que nous avons été ouverts et proactives dans les discussions, mais nous sommes redevables au gouvernement, nos bailleurs de fonds, nos donateurs et notre clientèle. Nous faisons de notre mieux avec le budget que nous avons», ajoute-t-elle, en précisant qu’elle ne veut pas que la négociation se fasse sur la place publique.

Mme Lamoureux se dit prête à retourner à la table, qu’elle a espéré recevoir un appel au cours de la fin de semaine, puisque les négociations sont arrêtées depuis jeudi dernier.

Mme Descary dit que la dernière offre patronale offrait une augmentation de salaire en échange d’une longue liste de concessions sur les avantages reçus au fils des années. Les deux parties ne se parlent plus pour l’instant et aucune rencontre n’est prévue à court terme.

Collèges

Du côté des collèges, le syndicat réclame un ratio de 50/50 entre les employés à temps plein et à temps partiel — qui pencherait plus autour de 70 % d’employés temporaires en ce moment —, une plus grande sécurité d’emploi du personnel temporaire et une plus grande participation aux décisions académiques. Dans la région, cette grève affecte entre autres les Collèges Boréal, Cambrian et Canadore.

Les négociations sont présentement au point mort.


Des professeurs du Collège Boréal, campus de Sturgeon Falls. — Photo : Éric Boutilier
Lu 2364 fois Dernière modification le lundi, 16 octobre 2017 11:16
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie
    Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie Sault-Ste-Marie — Le Centre francophone de Sault-Ste-Marie (CFSSM) veut remettre l’accent sur la langue française dans cette ville de 75 000 résidents et tenter de rehausser la fierté de s’afficher parmi la communauté franco-ontarienne. L’organisme s’est fixé des objectifs clairs…
    Ecrit le mercredi, 19 septembre 2018 13:08
  • Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren
    Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren Markstay-Warren — Les électeurs de Markstay-Warren devront choisir entre deux candidats expérimentés le mois prochain pour choisir leur nouveau maire. Le maire sortant, Steve Salonin, veut privilégier la remise à neuf de plusieurs infrastructures routières de sa communauté tandis que…
    Ecrit le jeudi, 13 septembre 2018 16:16
  • Quand la maladie devient le centre d’une vie
    Quand la maladie devient le centre d’une vie Sudbury — Même si l’objectif a été atteint dans la campagne GoFundMe à son nom, Véronique Charbonneau n’en est pas à la fin de son combat contre la douleur chronique. Nous avons eu la chance de la contacter lors d’une…
    Ecrit le mercredi, 12 septembre 2018 13:00
  • Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron
    Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron Papineau-Cameron — Le maire du Canton de Papineau-Cameron, Robert Corriveau, tentera de convaincre les électeurs de lui confier un huitième et dernier mandat à la tête de cette communauté à la porte d’entrée du Nord de l’Ontario. Une seule autre…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 18:31
  • Créer son emploi d’été
    Créer son emploi d’été Sudbury — Quatre jeunes francophones ont reçu l’aide du Centre régional des affaires (CRA) de Sudbury afin de démarrer et exploiter une petite entreprise au cours de l’été par l’entremise du programme Entreprise d’été de l’Ontario. Chacun a reçu une…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 15:19
  • Changement de nom et dévoilement de la programmation du festival du conte de Sudbury
    Changement de nom et dévoilement de la programmation du festival du conte de Sudbury Sudbury — La deuxième édition du festival de contes de Sudbury portera un nouveau nom inspiré par le titre de la collection de livres publiée par le père Germain Lemieux : le festival Les Vieux m’ont conté. Du 9 au 14 octobre,…
    Ecrit le mercredi, 05 septembre 2018 14:00
  • Une rentrée incertaine à l’Université de Sudbury?
    Une rentrée incertaine à l’Université de Sudbury? Sudbury — Les négociations entre l’Université de Sudbury et l’Association des professeures et professeurs de l’Université Laurentienne (APPUL) sont arrêtées depuis le mois de juillet. Le syndicat rapporte que des progrès importants avaient été réalisés avant l’ajournement pour le mois…
    Ecrit le vendredi, 31 août 2018 12:35

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login