Imprimer cette page
mercredi, 20 septembre 2017 16:02

Une famille du Nord vient en aide à un orphelinat du Togo

Écrit par 
Une famille du Nord vient en aide à un orphelinat du Togo Photo : Courtoisie
Sault-Ste-Marie et Sudbury — Ayao Agbovon et son épouse Nathalie ont prélevé l’an dernier une somme de 900 $ avec l’aide des élèves et du personnel de l’École Notre-Dame-du-Sault afin de venir en aide à l’orphelinat Mother Charity, situé dans la capitale du Togo, pays du continent africain. Jusqu’à tout récemment, l’organisme sans but lucratif situé à Lomé éprouvait des difficultés à s’autofinancer pour répondre aux besoins des enfants qu’il héberge.

Pendant une dizaine de jours, le couple a proposé aux élèves, aux enseignants et au personnel de l’école de Sault-Ste-Marie des tatouages temporaires henna en échange de dons. M. et Mme Agbovon ont accumulé assez d’argent pour acheter un four qui servira à la préparation du pain et des repas des enfants de l’orphelinat.

«On a monté ce projet dans le but de les aider et leur donner les moyens, autant que possible, de commercialiser le pain et avoir un peu d’argent pour se soutenir. Le but, c’est de donner cette autonomie à l’orphelinat afin qu’il puisse arriver à faire du pain eux-mêmes, parce qu’ils dépensent beaucoup d’argent pour en acheter», indique M. Agbovon.

Accompagné de leurs deux filles, ils ont livré le four cet été. Le couple a préparé du pain pour les orphelins, un produit alimentaire dispendieux dans ce pays.

Plutôt en 2015, M. et Mme Agbovon se sont rendus à l’orphelinat pour faire un don de 300 $.

Grâce à cette expérience, la famille Agbovon a gagné une nouvelle appréciation des ressources et des outils qui se retrouvent en abondance au Canada.

M. Agbovon enseigne aujourd’hui aux écoles élémentaires St-Étienne de Dowling et Alliance St-Joseph de Chelmsford.









Abonnez vous
Lu 2453 fois
Éric Boutilier

Correspondant

North Bay et Nipissing

Sports

eric.boutilier@levoyageur.ca