FacebookTwitter
mercredi, 08 janvier 2014 11:48

Julie Béchard-Fischer, celle qui revendique avec passion les droits des femmes du Nord

Écrit par 
Julie Béchard-Escher Julie Béchard-Escher Avec l’autorisation de Julie Béchard-Escher
Récipiendaire du Prix de distinction pour les services aux victimes en 2011, Julie Béchard-Fischer, de Timmins, peut dire sans prétention qu’elle a bâti sa carrière de travailleuse sociale sur des principes de compassion, de solidarité et d’accompagnement. Remis par le ministère du Procureur général, le Prix de distinction lui a été décerné en reconnaissance de son dévouement et de son humanité envers la cause des femmes.

Mme Béchard-Fisher est présentement la directrice fondatrice du Centre Passerelle pour femmes de Nord de l’Ontario, un centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel qui a ouvert ses portes en 2005. Elle est aussi la directrice fondatrice d’une maison d’hébergement pour les femmes d’expression française qui sont aux prises avec un partenaire violent, la Villa RenouvEllement, qui accueille des femmes et des enfants de la région de Timmins depuis 2008.

Si elle excelle dans son accompagnement auprès des gens qui traversent des moments de vie difficiles, c’est sûrement dû, en partie, au fait qu’elle a elle-même relevé des défis pendant son enfance. Née à Montréal, elle a grandi dans le Sud de l’Ontario. À l’âge de 10 ans, sa famille a pris racine dans le Nord ontarien, à Timmins, et en un instant sa vie d’enfant a basculé! Les hivers étaient devenus longs et rigoureux, les amies se faisaient rares et la solitude laissait des traces dans ses journées… C’est d’abord son cheval Jenny et sa famille qui lui ont procuré un réconfort, mais petit à petit, l’adaptation a fait son chemin et elle a tissé des liens très serrés avec sa nouvelle communauté du Nord.

À son arrivée à Timmins, Mme Béchard-Fisher a d’abord fréquenté l’école St-Dominique. Elle conserve un souvenir particulièrement chaleureux de son enseignante de 5e année, Aline Attard. Par la suite, elle a fréquenté l’école Anicet-Morin, l’école Jacques-Cartier et, finalement, l’école secondaire catholique Thériault. En 1996, elle a entrepris des études universitaires à l’Université de Hearst en vue d’obtenir un baccalauréat en psychologie. Par la suite, elle a poursuivi des études en Techniques de travail social au Collège Boréal.

Sensible à la réalité des femmes et aux questions de justice sociale, elle a toujours revendiqué avec passion l’accès à des services en français et l’amélioration de la condition de vie des femmes et des personnes aux prises avec des situations de vie difficiles. Entre 1997 et 2005, elle a travaillé au sein de l’Association canadienne pour la santé mentale à Timmins à titre de gestionnaire de cas et d’intervenante en santé mentale et en gestion de crise. Elle a également été professeure à temps partiel dans le programme de Techniques de travail social à Boréal.

Dans son rôle de directrice du Centre Passerelle, elle participe à l’élaboration de divers protocoles d’entente avec des partenaires communautaires dans divers secteurs tels que la santé mentale, la toxicomanie, les services à l’enfance et la justice. Ces protocoles visent à assurer que les femmes qui vivent de la violence jumelée avec d’autres défis aient accès à une gamme de services adaptés à leur culture et à leur langue.

Mme Béchard-Fisher est une bénévole dévouée à la communauté de Timmins depuis son adolescence. À tour de rôle, elle a siégé à des conseils d’administration et au sein de divers organismes, dont les Services d’orientation et d’aide immédiate aux victimes, la Conférence Entre Elles, l’Hôpital de Timmins et du district, les Guides du Canada, les Grands frères et Grandes sœurs de Porcupine et, plus récemment, le Comité d’action interagence contre la violence familiale de Timmins et l’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes.

Je profite de la date à laquelle cet article est publié sur le site de La Voix du Nord pour souligner l’anniversaire de naissance de la philosophe féministe française Simone de Beauvoir, née le 9 janvier 1908. Quelle belle occasion de mettre en relief le travail humanitaire de Julie Béchard-Fischer, militante pour les droits des femmes, des enfants, des francophones et des personnes démunies dans le Nord de l’Ontario!
Lu 4255 fois Dernière modification le jeudi, 09 janvier 2014 09:33

Actualité du Nord

  • Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie
    Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie Sault-Ste-Marie — Le Centre francophone de Sault-Ste-Marie (CFSSM) veut remettre l’accent sur la langue française dans cette ville de 75 000 résidents et tenter de rehausser la fierté de s’afficher parmi la communauté franco-ontarienne. L’organisme s’est fixé des objectifs clairs…
    Ecrit le mercredi, 19 septembre 2018 13:08
  • Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren
    Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren Markstay-Warren — Les électeurs de Markstay-Warren devront choisir entre deux candidats expérimentés le mois prochain pour choisir leur nouveau maire. Le maire sortant, Steve Salonin, veut privilégier la remise à neuf de plusieurs infrastructures routières de sa communauté tandis que…
    Ecrit le jeudi, 13 septembre 2018 16:16
  • Quand la maladie devient le centre d’une vie
    Quand la maladie devient le centre d’une vie Sudbury — Même si l’objectif a été atteint dans la campagne GoFundMe à son nom, Véronique Charbonneau n’en est pas à la fin de son combat contre la douleur chronique. Nous avons eu la chance de la contacter lors d’une…
    Ecrit le mercredi, 12 septembre 2018 13:00
  • Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron
    Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron Papineau-Cameron — Le maire du Canton de Papineau-Cameron, Robert Corriveau, tentera de convaincre les électeurs de lui confier un huitième et dernier mandat à la tête de cette communauté à la porte d’entrée du Nord de l’Ontario. Une seule autre…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 18:31
  • Créer son emploi d’été
    Créer son emploi d’été Sudbury — Quatre jeunes francophones ont reçu l’aide du Centre régional des affaires (CRA) de Sudbury afin de démarrer et exploiter une petite entreprise au cours de l’été par l’entremise du programme Entreprise d’été de l’Ontario. Chacun a reçu une…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 15:19
  • Changement de nom et dévoilement de la programmation du festival du conte de Sudbury
    Changement de nom et dévoilement de la programmation du festival du conte de Sudbury Sudbury — La deuxième édition du festival de contes de Sudbury portera un nouveau nom inspiré par le titre de la collection de livres publiée par le père Germain Lemieux : le festival Les Vieux m’ont conté. Du 9 au 14 octobre,…
    Ecrit le mercredi, 05 septembre 2018 14:00
  • Une rentrée incertaine à l’Université de Sudbury?
    Une rentrée incertaine à l’Université de Sudbury? Sudbury — Les négociations entre l’Université de Sudbury et l’Association des professeures et professeurs de l’Université Laurentienne (APPUL) sont arrêtées depuis le mois de juillet. Le syndicat rapporte que des progrès importants avaient été réalisés avant l’ajournement pour le mois…
    Ecrit le vendredi, 31 août 2018 12:35

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login