FacebookTwitter
lundi, 28 août 2017 08:40

French Fest 2017 : «Une fête de la francophonie dans sa diversité»

Écrit par 
Martha Wainwright, Chloé Ste-Marie et Mehdi Cayenne Martha Wainwright, Chloé Ste-Marie et Mehdi Cayenne Photos : Internet
Sudbury — La Slague a dévoilé lundi que Martha Wainwright, Chloé Ste-Marie et Mehdi Cayenne rejoindront Daniel Bélanger — déjà annoncé en juin — pour le troisième French Fest. Il y aura également une journée familiale dont la programmation sera dévoilée plus tard.

Il faut ajouter à cela la Soirée Sudbury, où Daniel Aubin, Thierry Dimanche, Isabelle Fleury, Claudine Gagné et France Huot liront une sélection de textes sous la direction artistique de Chloé LaDuchesse.

Pour la première fois, le French Fest durera plus d’une journée et aura lieu à plus d’un endroit, puisque le spectacle de Daniel Bélanger aura lieu le 28 septembre au Grand Théâtre; Chloé Ste-Marie et Martha Wainwright feront un doublé le 29 septembre au même endroit; le 30, ce sera la journée familiale à l’École d’architecture McEwen, suivi de la Soirée Sudbury et Mehdi Cayenne au Little Montreal.

Plusieurs éléments ont influencé la décision d’étendre la fête, dont Cinéfest — qui se terminera le 24 septembre — et de rester aussi près que possible de la Journée des Franco-Ontariens, qui tombe un lundi cette année.

«Deuxièmement, faire un évènement à ce temps-là de l’année, les risques augmentent considérablement», fait remarquer le directeur de La Slague, Stéphane Gauthier. «Plutôt que de gérer des risques, on préfère investir dans une programmation variée où l’on contrôle davantage les éléments».

Le premier French Fest a été tenu à l’occasion du 400e anniversaire de la présence francophone en Ontario et, cette année, ce sont les 150es anniversaires de la Confédération et de l’Ontario qui marquent la célébration. «Il n’y aura pas des anniversaires chaque année, donc notre fenêtre pour trouver une formule qui peut survivre est étroite», dit M. Gauthier afin de souligner les efforts déployer pour assurer la pérennité du festival.

M. Gauthier souligne que la journée familiale sera gratuite et qu’elle servira de journée d’accueil pour les nouveaux Sudburois; surtout les étudiants qui arrivent à l’université et aux collèges.

«Une fête de la francophonie dans sa diversité»

Justement, la présence de l’artiste bilingue Martha Wainwright est une façon d’ouvrir davantage le festival aux «anglophones curieux». «La nature de l’évènement est de créer de l’ouverture, inviter des gens qui n’ont peut-être pas l’habitude de venir voir des spectacles en français. Pour créer cette ouverture, tu ne peux pas tout mettre dans la même soirée», explique M. Gauthier.

Mme Wainwright — la fille de Loudon Wainwright III et de Kate McGarrigle — a un répertoire bilingue, dont un album hommage à Édith Piaf.

M. Gauthier souligne qu’un effort a été fait pour assurer que les salles soient accessibles aux mineurs qui voudraient assister aux spectacles. Dans le cas des spectacles au Grand Théâtre, le balcon sera réservé pour eux et un système de bracelet leur permettra également de passer la soirée du samedi au Little Montréal.

Lu 2734 fois Dernière modification le lundi, 28 août 2017 08:39
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login