FacebookTwitter
mercredi, 23 août 2017 07:00

Le racisme parmi nous

Il y a eu en fin de semaine deux manifestations en faveur du racisme au Canada : une à Vancouver, l’autre à Québec. Deux parades, c’est beaucoup de la part de groupuscules qui, jusqu’à présent, se terraient loin des projecteurs. Bien sûr, ces groupes sont encouragés par l’attitude du président américain qui appui ouvertement les racistes chez nos voisins du sud. Tout ne vient cependant pas des États-Unis. Il y a toujours eu des racistes au Canada, mais nous préférons balayer ça sous le tapis. Espérons que les récentes manifestations nous ouvrent les yeux et nous permettent enfin d’ouvrir un dialogue à ce sujet.

Il est cependant difficile d’avoir un dialogue avec des gens qui n’avouent pas être ce qu’ils sont, des racistes. Combien de fois avons-nous entendu : «Je ne suis pas raciste, mais...». C’est ce «mais» qui dit tout. Il sous-entend, «mais j’aimerais bien qu’ils soient plus comme moi». C’est-à-dire blanc et de souche chrétienne. Ce sont ces mêmes pas-raciste-mais qui publient sur les réseaux sociaux les faussetés voulant que les réfugiés et immigrants reçoivent plus d’aide gouvernementale que les retraités. Ce que les racistes veulent vraiment dire, mais n’osent pas, c’est que ces gens-là qui ne sont pas comme nous ne devraient pas avoir les mêmes droits que nous.

Voyons ce que dit le Petit Robert. «Racisme : Idéologie postulant une hiérarchie des races.» «Raciste : Qui croit à la hiérarchie des races, est hostile à des groupes ethniques considérés comme inférieurs et dangereux.» Or, le «mais» dans le discours des bienpensants racistes indique justement cette hiérarchie.

Le racisme le plus évident au Canada a toujours été envers les Premières Nations. Qui n’a pas entendu les stéréotypes : «ils sont paresseux, ils vivent au crochet de l’État, ils ont des privilèges indus, ce sont des alcooliques» et j’en passe. Ce que les colporteurs de ces fausses images n’envisagent jamais, c’est que, premièrement, ces stéréotypes ne s’appliquent qu’à une minorité et, deuxièmement, que même dans ce cas, ils ont des causes. Et surtout que ces causes sont une conséquence du colonialisme des Blancs. Chercher l’oubli dans l’alcool ou la drogue pour tenter d’effacer la maltraitance des écoles résidentielles n’est certainement pas une bonne solution, mais c’est compréhensible. Ça devrait susciter notre aide plutôt que notre mépris.

Il faut donc que notre premier pas vers un vrai dialogue sur le racisme soit la compréhension mutuelle. Pourquoi certains sont racistes, d’autres le sont moins et encore d’autres ne le sont pas? Parce que tant que la plupart d’entre nous croira ne pas être raciste, mais ça empêche toute discussion. Il faut que nous commencions par avouer que, quelques fois, nous ne nous sentons pas confortables assis près d’un Africain dans un autobus, que nous n’aimons pas voir une femme voilée ou que nous nous sentons agressés par l’autochtone qui mendie dans la rue.

Ce n’est qu’au prix de cette franchise que nous vaincrons le racisme.

Lu 2073 fois Dernière modification le mardi, 22 août 2017 14:26
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • Une nouvelle mairesse qui a ça dans le sang
    Une nouvelle mairesse qui a ça dans le sang East Ferris — Pauline Rochefort, conseillère et mairesse adjointe actuelle de la municipalité d’East Ferris, a remporté le poste de la mairie par acclamation. Le maire Bill Vrebosch a décidé de briguer un poste de conseiller municipal à North Bay…
    Ecrit le vendredi, 17 août 2018 15:39
  • La Place Richelieu est à vendre
    La Place Richelieu est à vendre Grand Sudbury — La Place Richelieu, un lieu de rassemblement pour les francophones depuis 1974, est à vendre. Le Club Richelieu Sudbury, propriétaire du terrain sur la route Vermillon Lake, a pris la décision de vendre lors de l’AGA d’avril…
    Ecrit le mercredi, 15 août 2018 14:39
  • Une utilisation trop facile de l'isolement pousse les prisonniers au bord du gouffre
    Une utilisation trop facile de l'isolement pousse les prisonniers au bord du gouffre Sudbury – Plusieurs problèmes persistent dans les prisons canadiennes, comme le trop petit nombre de gardiens, l’absence d’aide psychologique, le surpeuplement, etc. Chaque 10 aout, Jour de justice pour les prisonniers, la Société John Howard de Sudbury (SJHS) s’attaque spécifiquement à…
    Ecrit le mardi, 14 août 2018 14:46
  • Échange culturel : Du Nord de l’Ontario à l’Autriche
    Échange culturel : Du Nord de l’Ontario à l’Autriche Ville — Jany Scherer, une élève de 12e année de l’École secondaire publique Écho du Nord de Kapuskasing, a été choisie pour participer au programme d’échange étudiant du Club Rotary pour la session d’été. Après avoir vécu avec une famille d’accueil…
    Ecrit le vendredi, 10 août 2018 15:39
  • Tout le monde est prêt, au cas où…
    Tout le monde est prêt, au cas où… Rivière des Français — L’alerte d’évacuation est toujours en vigueur pour une partie de la communauté d’Alban, et ce, malgré les progrès des pompiers forestiers qui ont presque terminé le périmètre de confinement du feu Parry Sound 33. Cet incendie…
    Ecrit le jeudi, 09 août 2018 10:33
  • Embellissement de Primeauville
    Embellissement de Primeauville Sudbury — Une murale peinte par des résidents du petit quartier de Sudbury connu sous le nom de Primeauville a été dévoilée le jeudi 26 juillet. Cette œuvre fait partie des efforts d’embellissement qui sont en cours dans cette section…
    Ecrit le vendredi, 03 août 2018 13:49
  • Claude Bouffard retire sa candidature à la mairie de la Rivière des Français
    Claude Bouffard retire sa candidature à la mairie de la Rivière des Français Rivière des Français — Celui qui a été maire de la Rivière des Français pendant 11 ans, Claude Bouffard, a décidé de ne pas solliciter un quatrième mandat. Après avoir d’abord déposé sa candidature, il a décidé de la retirer à…
    Ecrit le mercredi, 01 août 2018 14:00

RokStories

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login