FacebookTwitter
mercredi, 09 août 2017 09:49

Une application pour mettre fin à l’isolement des jeunes mères

Écrit par 
Audrey Poulin et David Proulx parcours le Canada avec leurs enfants afin de rassembler les mère isolées. Audrey Poulin et David Proulx parcours le Canada avec leurs enfants afin de rassembler les mère isolées. Photo : Courtoisie
Sudbury — Après avoir elle-même connu les méfaits de l’isolement que vivent plusieurs jeunes mamans, la résidente de Shefford au Québec, Audrey Poulin, a décidé de lancer l’application mobile Social.mom, qui crée des réseaux entre mères de famille d’une même région. Elle s’est arrêtée le 24 juillet à Sudbury.

Si l’outil vient tout juste d’être lancé, l’idée de le créer a germé il y a six ans, lorsque Mme Poulin est devenue maman pour la première fois. «J’avais envie de connecter avec d’autres mamans autour de moi, mais j’étais un peu gênée pour faire du porte-à-porte et en trouver», indique-t-elle. À l’époque, elle aurait aimé avoir «une application, quelque chose comme Tinder qui facilite les rencontres avec les autres jeunes mamans dans [son] entourage».

Mme Poulin s’est d’ailleurs rendu compte qu’elle n’était pas la seule à chercher à briser l’isolement dans lequel elle était plongée. Et si elle tenait à une application mobile, c’est parce que les réseaux sociaux étaient devenus, à son avis, «un espace de narcissisme où les personnes essaient toujours de se montrer sous leur plus beau jour et ça augmente les pressions chez les mamans».

Des paramètres de géolocalisation sont incorporés à l’application. «Ce que l’on veut, c’est encourager la création d’évènements, les échanges entre mamans, le soutien mutuel», avance Mme Poulin.

La tournée pancanadienne de lancement entamée il y a trois semaines à Halifax et qui la conduira jusqu’à Vancouver confirme, selon Mme Poulin, la nécessité d’un tel outil. «On a un feedback incroyable. Il y a des mamans qui viennent nous voir, qui nous disent comment elles sont contentes et que ça vient à point, des mamans monoparentales, des mamans qui le deviennent pour la première fois, des mamans qui arrivent à trouver un pédiatre en moins de trois heures dans leur coin. C’est une plateforme très appréciée», fait-elle savoir. Social.mom a déjà été téléchargée plus de 6 000 fois sur différentes plateformes.

La viabilité de l’entreprise dans laquelle Mme Poulin s’est lancée avec son conjoint, David Proulx, est toutefois loin d’être assurée. «On a un plan de développement et de nombreuses mises à jour, mais ça va prendre de gros efforts de recherche de financement. On y croit et on espère trouver des investisseurs», conclut Mme Poulin.

Lu 1595 fois Dernière modification le mercredi, 09 août 2017 11:28
Bienvenu Senga

Journaliste

Sudbury

705-673-3377, poste 6210

bienvenu.senga@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login