FacebookTwitter
vendredi, 11 août 2017 09:00

Mike Harris veut être le prochain commissaire aux langues officielles

Écrit par 


Canada — Le Voyageur a appris que l’ancien premier ministre conservateur de l’Ontario, Mike Harris, avait déposé sa candidature pour le nouveau processus de sélection du commissaire aux langues officielles du Canada, déclenché par le gouvernement libéral de Justin Trudeau.

Photo : Wikipedia
L’information a été remise au journal par une personne proche de M. Harris et qui veut garder l’anonymat. L’enveloppe contenait les documents de mise en candidature de l’homme politique.

Après la débâcle provoquée par le choix de l’ancienne ministre libérale Madeleine Meilleur en juin, tout le monde insiste pour que le ou la commissaire soit quelqu’un de totalement détaché de l’arène politique. Ce détail ne semble pas inquiéter M. Harris. Dans sa lettre de motivation, il souligne même que «puisque mon allégeance et mes convictions politiques sont diamétralement opposées à celles du gouvernement en place, je serais la personne idéale pour critiquer chacune de ses décisions». Notons ici qu’il ne précise pas faire référence à des décisions qui touchent seulement les langues officielles.

Il prend également les devants face à toute critique qui pourrait émerger de sa décision de fermer l’hôpital Montfort. «Ce n’était pas une action contre les francophones, seulement une décision administrative pour améliorer l’efficacité et la synergie du système de santé ontarien. J’aurais très bien pu fermer un hôpital anglophone, mais c’est celui-ci qui avait été jugé inutile», peut-on lire.

De toute façon, il semble vouloir concentrer ses efforts à la défense des droits des anglophones du Québec. Selon M. Harris, beaucoup trop de temps, d’efforts et d’énergie ont été consacrés depuis le début du millénaire aux francophones du Canada, ce qui fait que les «pauvres» anglophones du Québec ont été oubliés. «Le commissariat ne reçoit pas assez de plaintes provenant des anglophones du Québec. Je veux faire une campagne de sensibilisation pour qu’ils pensent à porter plainte lorsqu’ils se font dire “bonjour” dans un édifice gouvernemental», élabore-t-il.

Il semble même avoir recyclé un slogan pour sa candidature, puisqu’il termine sa lettre de par : «Je ferai une révolution du gros bon sens dans la gestion des plaintes».

Nous avons demandé l’avis du président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin, sur l’intention de M. Harris. Entre deux fous rires, il lui a simplement souhaité «bonne chance».

Lu 2945 fois Dernière modification le mercredi, 09 août 2017 11:40
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • De la République tchèque à l’Ontario français
    De la République tchèque à l’Ontario français Sudbury — Qu’est-ce qui peut bien attirer une étudiante de Prague, en République tchèque, à venir étudier en Ontario? Rien de moins que la culture franco-ontarienne. Alice Luňáková étudie l’enseignement des langues aux enfants à l’Université Masaryk, dans la ville…
    Ecrit le mercredi, 25 avril 2018 14:00
  • Candidate pour Miss North Ontario malgré une encéphalite
    Candidate pour Miss North Ontario malgré une encéphalite Timmins et Sudbury — Pour des raisons médicales, Keisha Corbeil a dû mettre sur la glace un projet qui lui tenait à cœur. Après avoir surmonté une difficile épreuve, elle a décidé de persévérer et de mener à bien un…
    Ecrit le vendredi, 20 avril 2018 16:24
  • Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand
    Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand Sudbury — La directrice générale du Centre Victoria pour femmes (CVF), Gaëtane Pharand, et l’une des 19 personnes qui ont reçu ce matin le Prix de distinction du procureur général pour les services aux victimes. Ce prix reconnait le travail exceptionnel…
    Ecrit le jeudi, 12 avril 2018 13:45
  • Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière
    Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière Sudbury — Pour une deuxième année consécutive, Rochelle Larivière, de l’École St-Paul de Lively, se rendra à l’Expo-sciences pancanadienne. Rochelle est la seule francophone qui a remporté l’une des six places disponibles, décernées lors de l’Expo-sciences régionale de Sudbury dimanche…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 21:57
  • Caricature du 11 avril : Nous y avons vu une critique des médias
    Bonjour à tous, La caricature publiée cette semaine dans Le Voyageur provoque de fortes réactions. Nous tenons tout d’abord à vous assurer que nous avons, nous aussi, été attristés par l’accident tragique qui a eu lieu en Saskatchewan. Qui plus…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 21:38
  • Décès d’une pionnière de l’éducation en français à Sudbury
    Décès d’une pionnière de l’éducation en français à Sudbury Ottawa – Sudbury — La première femme francophone élue comme conseillère scolaire au Sudbury Board of Education (SBE), Thérèse Lebel-Brunet, est décédée à Ottawa le 30 mars. Si l’éducation des francophones était importante pour cette enseignante de formation, ce n’est pas…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 13:00
  • CSF : Le gouvernement doit protéger les médias francophones
    CSF : Le gouvernement doit protéger les médias francophones Ontario — Dans un nouveau rapport publié le 11 avril, le Commissariat aux services en français de l’Ontario (CSF) fait six recommandations qui visent l’établissement d’une meilleure équité dans les placements publicitaires faits par le gouvernement, en anglais et en français,…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 06:30

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login