FacebookTwitter
jeudi, 03 août 2017 19:25

Un rassemblement des cultures fondatrices au bord du lac Nipissing

Écrit par 
Un rassemblement des cultures fondatrices au bord du lac Nipissing Photo : Éric Boutilier
North Bay — Les diverses communautés culturelles du Nipissing se sont rassemblées à la maison mère (Motherhouse) Saint-Joseph de North Bay lundi pour assister à une cérémonie de réconciliation avec les Premières Nations. Dans le cadre du Pèlerinage canadien en canoë, plusieurs peuples fondateurs ont emprunté le parcours d’anciens explorateurs et des autochtones d’autrefois pour sensibiliser tous les Canadiens sur les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation.

Près d’une cinquantaine de pagayeurs de racines francophones, autochtones, métisses, jésuites et anglophones ont atteint le rivage du lac Nipissing dimanche soir. Plusieurs des participants de ce pèlerinage font un voyage en canoë de centaines de kilomètres. Ils sont partis de Midland et traverseront la rivière des Français et la rivière des Outaouais avant d’atteindre le fleuve Saint-Laurent et la ville de Montréal.

«Le but du projet c’est de créer de nouvelles relations avec les peuples autochtones entre toutes les personnes. Si on parle avec les gens, on va avoir des liens qui vont se créer entre personnes, car c’est là où on va pouvoir commencer les prochaines étapes envers la réconciliation au Canada», affirme le coordonnateur du projet de Pèlerinage canadien en canoë, Erik Sorensen.

«En fin de compte, nous voulons créer des ambassadeurs de réconciliation. Nous voulons que nos pagayeurs soient des ambassadeurs qui partagent leurs expériences avec leurs propres communautés. On constate une très grande ouverture auprès de toutes les communautés qui nous accueillent. C’est l’accueil de ces communautés autochtones et non autochtones qui est très important pour le projet», poursuit-il.


Les canoës de la délégation du Pèlerinage canadien.

Paul Jacques, de la Première Nation de Michipicoten (en périphérie de Wawa), s’est porté bénévole pour naviguer les nombreux courants d’eau. Un ancien de l’École secondaire catholique Trillium de Chapleau, M. Jacques s’identifie avec cinq cultures distinctes : francophone, anglophone, italienne, autochtone et métisse.

«Je pense qu’il y a beaucoup de respect pour les gens qui font ce voyage. On peut dire que nos ancêtres et les voyageurs ont emprunté cette route traditionnelle qui a été prise pendant des centaines d’années. De pouvoir le faire pour moi-même, ça me donne du courage et c’est un honneur de le faire», affirme-t-il. «Tous les jours, on voit entre tout le monde qui participe à notre voyage quelqu’un qui parle et quelqu’un qui écoute. À ce point, c’est un vraiment bon voyage.»



Le lendemain matin, de nombreuses activités ont été présentées lors de ce rassemblement de cultures canadiennes et autochtones. Certains membres de la Première Nation de Nipissing ont interprété une chanson traditionnelle, alors que d’autres participants ont préféré renseigner le public avec l’aide de dépliants et de kiosques. Quelques dignitaires et résidents de la région ont prononcé des discours au sujet de la réconciliation, dont Anita Corriveau, une Franco-Ontarienne de Nipissing Ouest.

«On a toutes et tous une responsabilité envers cette réconciliation-là. Quand les pagayeurs sont arrivés hier soir sur le lac, ç’a été toute une foule d’émotions qui nous ont envahis. On ne se connaissait pas, mais on était tous contents de les voir arriver sains et saufs, fatigués évidemment», explique Mme Corriveau.

«On a une responsabilité comme francophone de se réconcilier et de reconnaitre le tort qui a été fait aux autochtones, en espérant que les 14 recommandations de la Commission de vérité et réconciliation s’accomplissent et se concrétisent. Il y a un peuple fondateur, quant à moi, et c’est les autochtones. Je participe à ça parce que j’y crois.»

L’évènement de réconciliation s’est clôturé avec une célébration eucharistique au Motherhouse de Saint-Joseph.

Lu 1265 fois Dernière modification le jeudi, 03 août 2017 22:25
Éric Boutilier

Correspondant

North Bay et Nipissing

Sports

eric.boutilier@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • De la République tchèque à l’Ontario français
    De la République tchèque à l’Ontario français Sudbury — Qu’est-ce qui peut bien attirer une étudiante de Prague, en République tchèque, à venir étudier en Ontario? Rien de moins que la culture franco-ontarienne. Alice Luňáková étudie l’enseignement des langues aux enfants à l’Université Masaryk, dans la ville…
    Ecrit le mercredi, 25 avril 2018 14:00
  • Candidate pour Miss North Ontario malgré une encéphalite
    Candidate pour Miss North Ontario malgré une encéphalite Timmins et Sudbury — Pour des raisons médicales, Keisha Corbeil a dû mettre sur la glace un projet qui lui tenait à cœur. Après avoir surmonté une difficile épreuve, elle a décidé de persévérer et de mener à bien un…
    Ecrit le vendredi, 20 avril 2018 16:24
  • Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand
    Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand Sudbury — La directrice générale du Centre Victoria pour femmes (CVF), Gaëtane Pharand, et l’une des 19 personnes qui ont reçu ce matin le Prix de distinction du procureur général pour les services aux victimes. Ce prix reconnait le travail exceptionnel…
    Ecrit le jeudi, 12 avril 2018 13:45
  • Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière
    Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière Sudbury — Pour une deuxième année consécutive, Rochelle Larivière, de l’École St-Paul de Lively, se rendra à l’Expo-sciences pancanadienne. Rochelle est la seule francophone qui a remporté l’une des six places disponibles, décernées lors de l’Expo-sciences régionale de Sudbury dimanche…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 21:57
  • Caricature du 11 avril : Nous y avons vu une critique des médias
    Bonjour à tous, La caricature publiée cette semaine dans Le Voyageur provoque de fortes réactions. Nous tenons tout d’abord à vous assurer que nous avons, nous aussi, été attristés par l’accident tragique qui a eu lieu en Saskatchewan. Qui plus…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 21:38
  • Décès d’une pionnière de l’éducation en français à Sudbury
    Décès d’une pionnière de l’éducation en français à Sudbury Ottawa – Sudbury — La première femme francophone élue comme conseillère scolaire au Sudbury Board of Education (SBE), Thérèse Lebel-Brunet, est décédée à Ottawa le 30 mars. Si l’éducation des francophones était importante pour cette enseignante de formation, ce n’est pas…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 13:00
  • CSF : Le gouvernement doit protéger les médias francophones
    CSF : Le gouvernement doit protéger les médias francophones Ontario — Dans un nouveau rapport publié le 11 avril, le Commissariat aux services en français de l’Ontario (CSF) fait six recommandations qui visent l’établissement d’une meilleure équité dans les placements publicitaires faits par le gouvernement, en anglais et en français,…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 06:30

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login