FacebookTwitter
jeudi, 20 juillet 2017 10:40

Un pèlerinage en canot pour promouvoir la réconciliation

Écrit par 
Un pèlerinage en canot pour promouvoir la réconciliation Photo : Courtoisie
Nord Ontarien — Plus d’une trentaine de personnes prendront part à compter du 21 juillet à un pèlerinage en canot de 850 km qui débutera à Midland et qui durera quatre semaines. L’initiative mise sur pied par les Jésuites regroupera des citoyens francophones, anglophones et autochtones et a pour but principal la promotion de la réconciliation entre les peuples autochtones et non autochtones.

L’excursion suivra approximativement le même trajet que celle à laquelle avaient pris part 24 jésuites canadiens dans le cadre de l’Expo 67. «On avait envie de recréer l’expérience 50 ans plus tard, mais cette fois-ci en nous inspirant de l’appel à l’action de la Commission Vérité et Réconciliation», explique le coordonnateur du voyage, Erik Sorensen, s.j.

Il ajoute que la voie maritime — anciennement utilisée pour la traite des fourrures par les Autochtones et suivie par Samuel de Champlain et Jean de Brébeuf — revêt aussi une importance symbolique. Après avoir quitté la baie Georgienne, les participants traverseront la Rivière des Français, le lac Nipissing, la rivière Mattawa, la rivière des Outaouais et le fleuve Saint-Laurent.

S’il se veut rassembleur, M. Sorensen ne nie tout de même pas le rôle des Jésuites dans l’écriture de certaines des pages sombres de l’histoire des peuples autochtones, dont la gestion de l’ancienne école résidentielle Charles Garnier de Spanish. «Il y a un processus de guérison collective auquel nous devons tous prendre part, Autochtones et non-Autochtones, mais pour atteindre la réconciliation, nous devons d’abord établir des relations interpersonnelles, découvrir et comprendre nos cultures et nos valeurs respectives», avance le coordonnateur du voyage.

Le résident autochtone de Sault-Ste-Marie et originaire de la Première Nation de Michipicoten, Paul Jacques, espère que l’excursion à laquelle il prendra part donnera lieu à des échanges fructueux. «Il y a certainement des moments douloureux de notre histoire, mais nous ne pouvons pas rester fixés sur cela. Nous pouvons tous avancer ensemble en nous engageant dans un dialogue constructif», observe-t-il.

Quelques arrêts au cours desquels seront tenus des évènements ouverts ponctueront le parcours. M. Jacques y voit aussi une occasion de promouvoir la protection de l’environnement en général et la salubrité des cours d’eau en particulier.

Près de 80 participants se joindront à l’aventure en cours de route. Parmi eux se trouvent les 12 membres de la délégation conjointe de l’organisme d’initiation à la coopération internationale Mer et Monde basé à Montréal et de la Ferme Berthe-Rousseau de Durham-Sud (Québec), qui quitteront Gatineau le 11 aout pour prendre part à la dernière étape du périple.

Pour l’agente de programme à Mer et Monde, Alessandra Pozzi, l’objectif du pèlerinage cadre bien avec la vision de l’organisme. «L’idée, c’est d’être en harmonie avec nous-mêmes, avec les autres et avec la nature», confie-t-elle au Voyageur.

Si l’expérience sera surement exigeante sur le plan physique, Mme Pozzi n’a nul doute que son équipe en sortira davantage animée des idéaux de dialogue, d’équité et de justice sociale.

L’excursion se conclura le 15 aout à la Première Nation Kahnawake (Québec).

Lu 839 fois Dernière modification le samedi, 29 juillet 2017 09:53
Bienvenu Senga

Journaliste

Sudbury

705-673-3377, poste 6210

bienvenu.senga@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Des dons pour des êtres sociaux
    Des dons pour des êtres sociaux Grand Sudbury — Sarah Lemieux et Imran Bagha ont organisé de leur propre chef une collecte de produits hygiéniques pour la Clinique du coin du Centre de santé communautaire du Grand Sudbury. Les boites de collectes seront en place jusqu’au…
    Ecrit le mardi, 15 août 2017 13:43
  • Déménager le musée, mais où?
    Déménager le musée, mais où? Sudbury — Le musée du Moulin à Fleur ne reçoit pas de visiteurs cet été puisqu’il est fermé pour des rénovations. Selon le gestionnaire des Ressources documentaires et du patrimoine du Grand Sudbury, Brian Harding, il est évident depuis plusieurs…
    Ecrit le mercredi, 09 août 2017 10:48
  • Une application pour mettre fin à l’isolement des jeunes mères
    Une application pour mettre fin à l’isolement des jeunes mères Sudbury — Après avoir elle-même connu les méfaits de l’isolement que vivent plusieurs jeunes mamans, la résidente de Shefford au Québec, Audrey Poulin, a décidé de lancer l’application mobile Social.mom, qui crée des réseaux entre mères de famille d’une même…
    Ecrit le mercredi, 09 août 2017 09:49
  • Un rassemblement des cultures fondatrices au bord du lac Nipissing
    Un rassemblement des cultures fondatrices au bord du lac Nipissing North Bay — Les diverses communautés culturelles du Nipissing se sont rassemblées à la maison mère (Motherhouse) Saint-Joseph de North Bay lundi pour assister à une cérémonie de réconciliation avec les Premières Nations. Dans le cadre du Pèlerinage canadien en…
    Ecrit le jeudi, 03 août 2017 19:25
  • Recensement 2016 : le Canada est plus bilingue
    Recensement 2016 : le Canada est plus bilingue Ottawa — Le taux de bilinguisme a atteint un nouveau sommet au Canada, passant de 17,5 à 18 % à l'échelle nationale entre 2011 et 2016, selon les données du recensement 2016 de Statistique Canada. Pendant ce temps, l'anglais a gagné…
    Ecrit le mercredi, 02 août 2017 11:58
  • Une première coopérative jeunesse de services
    Une première coopérative jeunesse de services Temiskaming Shores — La première Coopérative jeunesse de services dans la province, Jeunes en action, a été inauguré jeudi dernier au bureau de l’Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO) du Témiskaming. Le regroupement de jeunes coopérants de la 7e et 8e année…
    Ecrit le mercredi, 02 août 2017 11:20
  • Commissaire aux langues officielles : l’avis de recherche est relancé
    Commissaire aux langues officielles : l’avis de recherche est relancé Ottawa — On efface et on recommence. Après avoir échoué au premier essai, le gouvernement de Justin Trudeau réenclenche le processus de nomination afin de pourvoir le poste de commissaire aux langues officielles. Le poste a été affiché vendredi midi…
    Ecrit le vendredi, 28 juillet 2017 17:34

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login