FacebookTwitter
jeudi, 06 juillet 2017 09:22

Ouverture du Centre Stompin’ Tom lors de la fête du Canada

Écrit par  Laurence Roberge de La Voix Acadienne
Un aperçu de l'extérieur de la bâtisse qui logera des souvenirs de la vie de Stompin’ Tom. Un aperçu de l'extérieur de la bâtisse qui logera des souvenirs de la vie de Stompin’ Tom.
Par Laurence Roberge de La Voix Acadienne (La Voix Acadienne)

Skinners Pond — Île-du-Prince-Édouard — Le Centre Stompin’ Tom, dédié à la carrière du musicien canadien Stompin’ Tom Connors, ouvrira ses portes le 1er juillet 2017, lors de la fête du Canada. Le centre se trouve à Skinners Pond, dans l’ouest de l’Île-du-Prince-Édouard, où le musicien a passé une partie de son enfance.

Stompin’ Tom Connors est né au Nouveau-Brunswick, mais il a été adopté par une famille de Skinners Pond à l’âge de 9 ans. Il y a vécu pendant quatre ans, puis il est parti parcourir le Canada avec sa guitare. Sa carrière a officiellement commencé en 1964 et il a ensuite produit des dizaines d’albums originaux et de compilations, dont la chanson Sudbury Saturday Night. Son succès lui a valu le titre d’Officier de l’Ordre du Canada ainsi que plusieurs prix et doctorats honorifiques.


Également à lire :

Stompin’ Tom Connors immortalisé à Sudbury



La musique de Connors a un caractère patriotique, car le musicien a toujours affiché son amour pour le Canada. «Ce grand pays m’a inspiré par sa beauté, par son caractère et par son esprit», a-t-il écrit dans sa dernière lettre à son public. Il représente le musicien canadien iconique selon plusieurs Canadiens, notamment les résidants de Skinners Pond.

Ces derniers ont tenté pendant 20 ans d’amasser des fonds pour réaliser le centre qui a été inauguré dans le cadre du 150e anniversaire du Canada.

L’organisme sans but lucratif Tignish Initiatives a quant à lui commencé à considérer l’idée du Centre Stompin’ Tom en 1999. Le premier plan a été réalisé en 2010 et Connors lui-même a approuvé l’idée peu de temps avant son décès à l’âge de 77 ans, en 2013 «Stompin’ Tom avait un intérêt pour la région et il voulait y réaliser quelque chose», confirme la directrice générale de Tignish Initiatives, Anne Arsenault.

Les plans ont été retardés par le recul de certains bailleurs de fonds en novembre dernier. L’organisme a décidé de réduire l’envergure du projet afin de poursuivre la réalisation. «Ce projet de commémoration honore Stompin’ Tom et sa contribution à la musique canadienne. C’était donc important pour nous de le terminer», indique Mme Arsenault.

Le centre comprend un théâtre, un magasin de souvenirs ainsi qu’un studio d’enregistrement. Des objets ayant appartenu à l’artiste, notamment ses disques d’or et sa guitare, sont aussi exposés. La maison d’enfance de Stompin’ Tom a été préservée afin de faire partie du centre. Le centre prévoit également offrir des soirées acadiennes. La directrice générale de Tignish Initiatives mentionne qu’une version bilingue du site Internet du centre sera disponible. «C’est en cours de réalisation, mais ça arrive bientôt», affirme Mme Arsenault.


La maison est celle où Stompin’ Tom habitait quand il vivait à Skinners Pond. Elle est située sur le site qui est en plein développement. L’école se trouve aussi sur le site, juste à l’arrière du nouveau centre.

Lu 264 fois Dernière modification le jeudi, 06 juillet 2017 10:15

Actualité du Nord

  • Une excursion en canot pour promouvoir la réconciliation
    Une excursion en canot pour promouvoir la réconciliation Nord Ontarien — Plus d’une trentaine de personnes prendront part à compter du 21 juillet à un pèlerinage en canot de 850 km qui débutera à Midland et qui durera quatre semaines. L’initiative mise sur pied par les Jésuites regroupera des…
    Ecrit le jeudi, 20 juillet 2017 10:40
  • Décès de Rémi Boileau : Timmins perd un francophone convaincu
    Décès de Rémi Boileau : Timmins perd un francophone convaincu Timmins — La communauté de Timmins a été secouée par le décès de Rémi Boileau la semaine dernière, qui a marqué la vie de nombreuses personnes par son engagement communautaire soutenu. Natif de Timmins, il s’est paisiblement éteint à l’âge…
    Ecrit le mercredi, 19 juillet 2017 11:39
  • Un premier festival de bière artisanale déjà populaire
    Un premier festival de bière artisanale déjà populaire Temiskaming Shores —Un peu plus de 1000 personnes se sont dirigées vers le pavillon de la marina de Haileybury samedi pour participer au nouveau festival de bière artisanale Le Nord en Fût. Les visiteurs ont profité de ce rassemblement d’une…
    Ecrit le mercredi, 19 juillet 2017 11:01
  • La carte électorale du Nord ontarien en voie de restructuration
    La carte électorale du Nord ontarien  en voie de restructuration Nord Ontarien — À l’issue de sa première tournée de consultations dans le Grand Nord ontarien, la Commission de délimitation des circonscriptions électorales (CDCEGN) suggére la création de deux circonscriptions électorales supplémentaires dans la région. La CDCEGN propose dans son…
    Ecrit le mercredi, 19 juillet 2017 10:26
  • Une campagne pour déstigmatiser l'allaitement en public
    Une campagne pour déstigmatiser l'allaitement en public Timmins — Quatre femmes et les nourrissons qu'elles allaitent sont devenus les têtes d'affiche d'une campagne visant à réduire la stigmatisation autour de l'allaitement en public à Timmins. Le bureau de santé Porcupine a lancé l'initiative, cette semaine, disposant à…
    Ecrit le samedi, 15 juillet 2017 22:19
  • Rassembler jeunes, entreprises et Nord
    Rassembler jeunes,  entreprises et Nord Kapuskasing — La Fondation Trillum a remis 451 800 $ à la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) North Claybelt afin qu’ils poursuivent leurs initiatives d’incitation à l’entrepreneuriat auprès des jeunes du Nord de l’Ontario. L’annonce a été faite…
    Ecrit le mercredi, 12 juillet 2017 11:02
  • Deux interprétations des objectifs des Jeux de la Francophonie
    Deux interprétations des objectifs  des Jeux de la Francophonie Sudbury — La délégation canadienne qui participera à la 8e édition des Jeux de la Francophonie présentée à Abdijan en Côte d’Ivoire, comprend des athlètes et des artistes anglophones. La Fédération culturelle canadienne-française (FCCF) se pose des questions sur le…
    Ecrit le mercredi, 12 juillet 2017 10:39

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login