FacebookTwitter
jeudi, 22 juin 2017 10:30

Cent ans, ça passe vite quand on aime la vie

Écrit par  Claire Pilon
Sophie Démoré donne des fleurs à sa grand-maman Sophie Démoré donne des fleurs à sa grand-maman Photos : Courtoisie
Sudbury — Une centaine de parents et amis sont venus de l’Ontario, du Québec, de l’Alberta et de la Nouvelle-Écosse souligner le 100e anniversaire de naissance de Marie-Jeanne Chevrefils, née Turcot, le 3 juin dernier. Elle est native de St-Urbain-Premier au Québec (en Montérégie) le 29 juin 1917.

Mme Chevrefils demeure au Centre Elizabeth à Val Caron. Elle est l’ainée d’une famille de 16 enfants, dont une sœur de 96 ans encore vivante.

Elle est déménagée en Ontario à l’âge de 6 ans et pour elle, une nouvelle vie commence. La famille grandit et les compagnons de jeu sont surtout ses frères et sœurs, ce qui favorise un grand sens de la famille, une valeur que Mme Chevrefils a très bien transmise à ses enfants, selon une de ses filles, Marie-Claire Violette. En plus de s’occuper de sa famille, Mme Chevrefils a travaillé au bureau de poste de St-Charles pendant 46 ans.

Mme Chevrefils a donné naissance à 10 enfants : Huguette, Marie-Louise, Albert, Georgette et Hubert, qui sont décédés, Marie-Claire, Nicole, Guylaine, Marie-Rose et Daniel sont toujours auprès d’elle. Elle a 11 petits-enfants et 16 arrière-petits-enfants.

Selon Mme Violette, la famille a toujours été au centre de la vie de sa mère. Écouter, encourager, aider ses proches devient naturel dans ses rapports avec les autres. «Pour maman, être ouverte aux autres ne doit pas vouloir dire s’effacer. Elle est forte de caractère et a dû traverser plusieurs épreuves au cours de sa vie, mais elle a toujours continué à regarder la vie avec optimisme», souligne-t-elle.

Éducation et aventures assurent bonheur et longévité

Pour Mme Chevrefils, l’éducation est très importante et elle a toujours motivé ses enfants à développer leurs talents le plus possible et à prendre en main leur propre vie. Elle continue toujours à partager ses principes.

Cent ans sont vite passés quand on embrasse la vie et pour Mme Chevrefils, cela a commencé avec des jeux d’enfants qu’elle a partagés avec ses cousins et cousines au Québec. «Encore aujourd’hui elle retrouve le même plaisir à chacune de nos visites. Elle a toujours été une grande voyageuse et le monde s’est toujours ouvert à elle. Elle est montée à dos de chameau à l’âge de 86 ans et a exploré les glaciers de l’Alaska à bord d’un hélicoptère à l’âge de 92 ans», indique sa fille.


Le gâteau de fête de Mme Chevrefils souligne bien son amour des voyages.

Elle affirme que sa mère a encore deux rêves, soit de célébrer son 100e anniversaire et d’assister au mariage de sa petite-fille, qui aura lieu en juillet au mont Tremblant au Québec. Elle aimerait aussi visiter la Grande-Bretagne et l’Écosse. «Nous faisons tous en notre possible pour l’aider à réaliser ses rêves», indique Mme Violette.

Mme Chevrefils est intéressée par la généalogie et a fait plusieurs recherches sur ses racines écossaises par la famille Henderson. «Elle suit encore les soubresauts politiques au Canada et aux États-Unis. Lorsque la santé lui permet, c’est avec enthousiasme qu’elle participe au conditionnement physique et aux jeux offerts au Centre Elizabeth ainsi qu’à la rencontre mensuelle de l’INCA», ajoute Mme Violette. 

«Maman a toujours su et sait encore montrer comment c’est beau la vie», conclut Mme Violette. Elle vit une vie remplie de générosité, d’amour, de respect de tolérance et d’ouverture sur le monde, souligne sa fille.

Lu 1460 fois Dernière modification le jeudi, 06 juillet 2017 15:14

Actualité du Nord

  • Perte de vitesse du français dans les foyers du Nord
    Perte de vitesse du français dans les foyers du Nord Nord de l’Ontario — La proportion de francophones qui déclarent parler français à la maison est en baisse dans le Nord de l’Ontario selon une analyse des chiffres du Recensement 2016 de Statistiques Canada, réalisé par l’Institut des politiques du…
    Ecrit le mardi, 19 septembre 2017 15:30
  • Fêter ses 12 ans à dos de taureau
    Fêter ses 12 ans à dos de taureau Timmins — Le rodéo n’est pas une activité exclusive aux adultes. Wil Little de Timmins a pratiquement fait le tour de l’Ontario cet été pour participer à plusieurs compétitions de chevauchée de taureau. L’élève de 7e année de l’École catholique Anicet-Morin…
    Ecrit le jeudi, 14 septembre 2017 15:36
  • Miriam Cusson recevra le prix John Hirsch
    Miriam Cusson recevra le prix John Hirsch Ottawa — L’artiste et metteure en scène sudburoise Miriam Cusson recevra le prix John Hirsch de mise en scène du Conseil des arts de l’Ontario (CAO) le 12 septembre dans le cadre du Festival Zones théâtrales du Centre national des arts à…
    Ecrit le mercredi, 06 septembre 2017 14:36
  • Une ligue féminine de roller derby prend forme dans le Nipissing
    Une ligue féminine de roller derby prend forme dans le Nipissing Nipissing Ouest — Crystal Larose, une nouvelle résidente de Sturgeon Falls, s’ennuie de ne plus pouvoir jouer au roller derby dans sa communauté d’accueil. Ancienne participante de la ligue de roller derby du Grand Sudbury, Mme Larose a récemment décidé de tenter…
    Ecrit le mercredi, 06 septembre 2017 09:05
  • Promotion du mentorat par des apprentis ingénieurs
    Promotion du mentorat par des apprentis ingénieurs Sudbury — Les étudiants en génie de l’Université Laurentienne (UL), Rosalie Bruneau et Harsh Brahmbhatt, ont mis sur pied le projet Let’s Be Genius, un réseau virtuel qui vise la promotion du génie et des professions connexes à l’échelle internationale.…
    Ecrit le jeudi, 31 août 2017 17:06
  • Réal Tanguay investi de l’Ordre du Canada
    Réal Tanguay investi de l’Ordre du Canada Mattice — Le gouverneur général David Johnston a investi de l’Ordre du Canada Réal Tanguay, originaire de Mattice, à Rideau Hall vendredi dernier «pour sa contribution au renforcement et à la promotion du secteur canadien de la construction d’automobile». «On…
    Ecrit le jeudi, 31 août 2017 12:45
  • Le Nord veut avoir son mot à dire sur la gestion de l'UOF
    Le Nord veut avoir son mot à dire sur la gestion de l'UOF Ontario — Lundi, le gouvernement ontarien confirmait son intention de créer une université de langue française à Toronto et rendait public le rapport du Conseil de planification pour une université de langue française, déposé le 30 juin par sa présidente, Dyane…
    Ecrit le mercredi, 30 août 2017 10:38

RokStories

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login