FacebookTwitter
mercredi, 03 mai 2017 11:30

Perte de plusieurs programmes francophones pour les enfants du Moulin à Fleur

Écrit par  Claire Pilon
Sudbury — Dès cet été, les enfants de 6 à 12 ans qui fréquentent les programmes francophones du Centre des amis de l’organisme Partir d’un bon pas pour un avenir meilleur seront intégrés aux groupes anglophones de ce même organisme. De plus, les parents devront désormais payer pour certains programmes qui étaient auparavant offerts gratuitement.

Selon la directrice de Partir d’un bon pas pour un avenir meilleur à Sudbury, Carole Dodge, les programmes offerts aux enfants âgés de 6 à 8 ans seront transférés à l’école Queen Elizabeth II et ceux pour les jeunes de 9 à 12 ans seront offerts au terrain de jeux O’Connor. Les deux programmes seront principalement en anglais, mais il y aura au moins une employée francophone sur place, promet-elle.

L’organisme doit procéder à cette restructuration en raison des nouvelles directives du ministère de l’Éducation de l’Ontario. À partir de janvier 2018, ce dernier financera seulement les programmes pour les enfants de 0 à 6 ans. Le Centre St-Gabriel sur la rue Morin dans le Moulin à Fleur, où avaient lieu les programmes francophones de Partir d’un bon pas pour un avenir meilleur, deviendra un Centre de la famille et de la petite enfance.

«Pour partir d’un bon pas, cela signifie de gros changements et de sérieux problèmes, surtout pour les programmes francophones. Depuis le début, nous avons été encouragés à mettre l’accent sur [les programmes pour] les enfants de 4 à 8 ans, ensuite de la naissance jusqu’à 12 ans, tout en respectant la langue et la culture», affirme Mme Dodge.

Rappelons que Partir d’un bon pas pour un avenir meilleur offre des programmes et des services pour les enfants et les familles défavorisées.

Diminution du financement

«Pour la première fois dans l’histoire de Partir d’un bon pas pour un avenir meilleur, les parents devront payer pour que leur enfant puisse participer aux programmes avant et après les heures de classe», indique Mme Dodge.

Les nouvelles règles du ministère signifient donc que certains programmes ne seront plus gratuits. Par contre, les familles seront admissibles au programme de subventions de la Ville du Grand Sudbury, à condition qu’elles répondent à toutes les exigences. La directrice espère également que cette restructuration causera un minimum de perte d’emplois. «Ces changements sont tout nouveaux. Nous n’avons pas encore tous les détails et plusieurs choses restent à mettre en place.»

Le gouvernement provincial continuera de subventionner les programmes pour les enfants de 0 à 6 ans. Ce qui veut dire que seuls le programme francophone Arc-en-ciel et les programmes anglophones Baby’s Breath, Community Closet, Community Foods et Emergency Food resteront gratuits.

Ce qui reste pour les francophones

Pour les parents francophones du quartier, seuls les programmes avant et après les heures de classe à l’École St-Joseph seront encore disponibles seulement en français. Par contre, contrairement aux programmes gratuits de Partir d’un bon pas, ceux offerts à l’école par le Centre Pivot du Triangle Magique sont des services de garde payants. Encore ici, ils peuvent demander une subvention de la Ville du Grand Sudbury.

Les tentatives du Voyageur de rejoindre le député de Sudbury, Glenn Thibault, pour parler de la situation nous ont plutôt mené à la porte-parole du ministère de l’Éducation, Heather Irwin.

Elle mentionne que le gouvernement continuera à verser la somme de 100 millions $ pour offrir des programmes en français aussi bien qu’en anglais aux parents avec des enfants de la naissance à six ans.

Elle ajoute que les organismes devront effectuer les changements nécessaires pour respecter les nouvelles lignes directrices du ministère.

Lu 857 fois Dernière modification le mercredi, 03 mai 2017 11:39

Actualité du Nord

  • Perte de vitesse du français dans les foyers du Nord
    Perte de vitesse du français dans les foyers du Nord Nord de l’Ontario — La proportion de francophones qui déclarent parler français à la maison est en baisse dans le Nord de l’Ontario selon une analyse des chiffres du Recensement 2016 de Statistiques Canada, réalisé par l’Institut des politiques du…
    Ecrit le mardi, 19 septembre 2017 15:30
  • Fêter ses 12 ans à dos de taureau
    Fêter ses 12 ans à dos de taureau Timmins — Le rodéo n’est pas une activité exclusive aux adultes. Wil Little de Timmins a pratiquement fait le tour de l’Ontario cet été pour participer à plusieurs compétitions de chevauchée de taureau. L’élève de 7e année de l’École catholique Anicet-Morin…
    Ecrit le jeudi, 14 septembre 2017 15:36
  • Miriam Cusson recevra le prix John Hirsch
    Miriam Cusson recevra le prix John Hirsch Ottawa — L’artiste et metteure en scène sudburoise Miriam Cusson recevra le prix John Hirsch de mise en scène du Conseil des arts de l’Ontario (CAO) le 12 septembre dans le cadre du Festival Zones théâtrales du Centre national des arts à…
    Ecrit le mercredi, 06 septembre 2017 14:36
  • Une ligue féminine de roller derby prend forme dans le Nipissing
    Une ligue féminine de roller derby prend forme dans le Nipissing Nipissing Ouest — Crystal Larose, une nouvelle résidente de Sturgeon Falls, s’ennuie de ne plus pouvoir jouer au roller derby dans sa communauté d’accueil. Ancienne participante de la ligue de roller derby du Grand Sudbury, Mme Larose a récemment décidé de tenter…
    Ecrit le mercredi, 06 septembre 2017 09:05
  • Promotion du mentorat par des apprentis ingénieurs
    Promotion du mentorat par des apprentis ingénieurs Sudbury — Les étudiants en génie de l’Université Laurentienne (UL), Rosalie Bruneau et Harsh Brahmbhatt, ont mis sur pied le projet Let’s Be Genius, un réseau virtuel qui vise la promotion du génie et des professions connexes à l’échelle internationale.…
    Ecrit le jeudi, 31 août 2017 17:06
  • Réal Tanguay investi de l’Ordre du Canada
    Réal Tanguay investi de l’Ordre du Canada Mattice — Le gouverneur général David Johnston a investi de l’Ordre du Canada Réal Tanguay, originaire de Mattice, à Rideau Hall vendredi dernier «pour sa contribution au renforcement et à la promotion du secteur canadien de la construction d’automobile». «On…
    Ecrit le jeudi, 31 août 2017 12:45
  • Le Nord veut avoir son mot à dire sur la gestion de l'UOF
    Le Nord veut avoir son mot à dire sur la gestion de l'UOF Ontario — Lundi, le gouvernement ontarien confirmait son intention de créer une université de langue française à Toronto et rendait public le rapport du Conseil de planification pour une université de langue française, déposé le 30 juin par sa présidente, Dyane…
    Ecrit le mercredi, 30 août 2017 10:38

RokStories

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login