FacebookTwitter
vendredi, 28 avril 2017 09:27

Baobab : Une virée vers l’Afrique Occidentale

Écrit par 
Baobab : Une virée vers l’Afrique Occidentale Photo : Courtoisie
Sudbury — Six ans après sa première visite à Sudbury, la pièce de théâtre Baobab, produite par le Théâtre Motus en collaboration avec la troupe malienne Sô, sera de retour au Théâtre du Nouvel-Ontario le 30 avril.

La pièce destinée aux enfants de 4 à 8 ans est née d’un séjour qu’a effectué la directrice générale et artistique du Théâtre Motus, Hélène Ducharme, au Sénégal et au Mali en 2008. Au cours de son périple ouest-africain, elle fait la rencontre du dramaturge malien Hamadoun Kassogué, qui dirige la troupe Sô, et du scénographe sénégalais Ismaïla Manga avec qui elle décide de s’embarquer dans un projet de création qui donnera naissance en 2009 à Baobab.

La pièce met en scène le jeune Amondo, né d’un œuf de baobab. À 4 ans, il se donne la mission de mettre fin à l’extrême sècheresse que connait son village, un défi qu’il relèvera non sans se heurter à plusieurs obstacles.

«C’est un spectacle très visuel et en même temps, il y a beaucoup de mots. Il y a un parallèle entre la langue française et la langue bambara, il y a du théâtre d’ombres, de la marionnette, du jeu masqué et évidemment du jeu de comédien, mais toutes les transformations ont lieu devant les spectateurs», explique Mme Ducharme.

Bien que l’environnement représenté dans Baobab soit typiquement africain, la metteure en scène indique que les valeurs que véhicule la pièce sont universelles. «On y transmet un message de solidarité et de communauté. Le dicton africain “Ça prend un village tout entier pour élever un enfant” est beaucoup porté dans la pièce. On y voit l’importance du don de soi, du sacrifice, de l’ouverture, de l’importance de redonner à la société. Pour les enfants, ça leur montre qu’ils ont aussi des devoirs, des responsabilités», fait-elle savoir.

L’environnement sonore créé conjointement par les artistes montréalais Abdoulaye Koné et Nathalie Cora, qui se produisent également sur scène dans Baobab, fait découvrir au public les sons d’instruments traditionnels africains tels que la kora, le balafon et le djembé.

Une écriture aux antipodes

L’écriture d’un texte à deux mains à laquelle se sont livrés M. Kassogué et Mme Ducharme aura été «tout un apprentissage», selon cette dernière. «Je me suis rendu compte que les rapports humains en Afrique sont beaucoup plus axés sur la hiérarchie. Il y a beaucoup de respect. Ici, on a tendance à être trop visuels, on n’utilise pas trop de mots, donc pour rester authentique au contexte de la pièce, il était question d’aller chercher ce phrasé africain», déclare Mme Ducharme.

Cette préoccupation contribuerait d’ailleurs à renforcer la dimension didactique de Baobab, selon la metteure en scène. «Les enfants entendent des mots qu’ils ne comprennent peut-être pas au début, mais qu’ils intègrent tranquillement. Je crois que c’est intéressant d’être aussi exigeants avec les enfants qu’ils le sont avec nous», conclut-elle.

Les représentations de Baobab auront lieu à 11 h et à 14 h.

Lu 520 fois
Bienvenu Senga

Journaliste

Sudbury

705-673-3377, poste 6210

bienvenu.senga@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • À la découverte des lieux hantés de North Bay
    À la découverte des lieux hantés de North Bay North Bay — En octobre, le musée Discovery North Bay offre des visites guidées de lieux hantés du centre-ville. Les gens qui sont à la recherche d’une expérience qui donne la chair de poule ou qui veulent tout simplement découvrir…
    Ecrit le vendredi, 20 octobre 2017 10:57
  • Le Nord-Est se dote d’outils contre la traite des personnes
    Le Nord-Est se dote d’outils contre la traite des personnes Timmins —Dans le Nord-Est ontarien, 58 % des fournisseurs de services n’ont pas la formation nécessaire pour aborder la traite des personnes, mais 67 % en reconnaissent l’existence. En fait, près de la moitié d’entre eux ont déjà fait face à un…
    Ecrit le jeudi, 19 octobre 2017 15:50
  • #moiaussi : « J’ai l’impression de les envoyer dans la gueule du loup »
    #moiaussi : « J’ai l’impression de les envoyer dans la gueule du loup » Canada — La culture du viol dans l’industrie du film est sortie de l’ombre. Mi-octobre, plus de 30 femmes ont dénoncé Harvey Weinstein, le producteur hollywoodien de Pulp Fiction et de Django Unchained. La culture de déni et d’impunité dans…
    Ecrit le mercredi, 18 octobre 2017 14:11
  • Marcia Chum aux NAMA
    Marcia Chum aux NAMA Kapuskasing — La Kapuskoise Marcia Chum était finaliste au prix de la chanson contemporaine ou traditionnelle de l’année des Native American Music Awards (NAMA), remis samedi soir à Niagara Falls, dans l’État de New York. Sa chanson If Only était…
    Ecrit le mercredi, 18 octobre 2017 10:46
  • Déclenchement de deux autres grèves à Sudbury
    Déclenchement de deux autres grèves à Sudbury Grand Sudbury — Deux grèves ont été déclenchées à 00 h 01 aujourd’hui (16 octobre) : celle du personnel scolaire des collèges publics de l’Ontario et celle des dix employées du Centre de counselling de Sudbury. Le Centre de counselling de Sudbury est…
    Ecrit le lundi, 16 octobre 2017 11:10
  • Place des Arts : le dernier gros morceau est en place
    Place des Arts : le dernier gros morceau est en place Grand Sudbury — Avec l’investissement de 9,5 millions $ du gouvernement fédéral et de 3 millions $ de FedNor, le projet de la Place des Arts du Grand Sudbury a atteint 100 % du financement public demandé par ses promoteurs. Lors de l’annonce qui a…
    Ecrit le vendredi, 13 octobre 2017 14:39
  • Deux francophones parmi les intronisés de l'Allée des célébrités
    Deux francophones parmi les intronisés de l'Allée des célébrités North Bay — André Picard et Breen LeBœuf, deux francophones natifs de North Bay, seront intronisés sur l’Allée des célébrités au centre-ville. Le Club Kiwanis du Nipissing célèbrera leurs exploits et ceux de deux autres individus de North Bay lors…
    Ecrit le jeudi, 12 octobre 2017 16:34

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login