FacebookTwitter
vendredi, 21 avril 2017 14:02

Après Hawaï, Alexya Racicot a comme objectifs le Texas et la Suède

Écrit par 
Les jeunes ambassadeurs lors de la conférence de D.A.R.E. America à Hawaï en mars. Les jeunes ambassadeurs lors de la conférence de D.A.R.E. America à Hawaï en mars. Photo : Courtoisie
Timmins — Une élève de 11e année de l’École secondaire catholique Thériault de Timmins, Alexya Racicot, était la première ambassadrice à représenter le Canada lors d’une conférence du Youth Advisory Board (YAB) de D.A.R.E. America à Hawaï en mars dernier.

Visant à promouvoir et à contribuer à perfectionner le programme Drug Abuse Resistance Education (D.A.R.E.), cette conférence a réuni une trentaine de jeunes des États-Unis, de l’Angleterre et du Mexique et a servi de tremplin pour la Canadienne Alexya Racicot, qui se dit déterminée à viser encore plus haut. «On a tellement bien connecté. On est devenus des amis juste de même, on dirait qu’on avait tout en commun. C’est une des choses que j’ai vraiment aimées d’Hawaï. [...] On a gardé contact. On a maintenant un groupe chat sur Snapchat et on se parle chaque jour», affirme Mlle Racicot.

Lors de son séjour à Hawaï, des ateliers en communication ont entre autres été offerts par des intervenants. En plus d’avoir tissé de nouveaux liens d’amitié, les jeunes ambassadeurs en sont sortis bien outillés et motivés.

Projets créés par les jeunes

Les ambassadeurs ont eu pour mission de soumettre leurs idées de projets à intégrer au programme D.A.R.E. «Une de mes idées est de lancer un Youth Mentorship Program (programme de mentorat jeunesse) à Timmins, donc il y aurait un étudiant qui accompagnerait le policier du programme D.A.R.E. dans les salles de classe pour être un modèle pour les élèves», détaille Mlle Racicot.

«Mon autre idée de projet est de mettre sur pied un Youth Advocacy Board (comité de défense des intérêts des jeunes) à Timmins, donc avoir un élève de chaque école secondaire dans ce comité et on parlerait avec les officiers de D.A.R.E. à Timmins.» Elle précise qu’il existe dans le programme D.A.R.E. un volet au niveau secondaire, qui n’a pas encore été exploité à Timmins.

À l’heure actuelle, la jeune ambassadrice de Timmins est en attente d’opinions et de commentaires relatifs aux idées soumises. «De là, je vais améliorer mes idées. Je vais ensuite avoir une autre date limite pour améliorer mon projet. Donc, je vais pouvoir parler avec le constable Richard Lemieux pour qu’il m’aide», poursuit-elle. «Je ne pourrais pas demander meilleur soutien. Lui et le constable Bill Field sont deux personnes à qui je pourrai dire merci parce que sans leur soutien, je ne serais pas là où je suis en ce moment avec ce programme.»

D’autres voyages en vue

Si l’un de ses projets est retenu, elle aura la chance de représenter le Canada en Suède dans le cadre d’une rencontre internationale de D.A.R.E. «À cause que c’est une rencontre internationale, les projets vont être présentés à d’autres étudiants de partout dans le monde qui suivent le programme D.A.R.E.», explique-t-elle.

Une conférence au Texas est à venir dans les prochains mois. «Ça va être encore des conférences pour les projets, mais il va aussi y avoir des ateliers où nous allons faire du bénévolat», révèle-t-elle.

«Sans le soutien de tout le monde, ma famille, mes parents, je ne sais pas si j’aurais été capable d’accomplir tout ça. Le soutien de la Ville de Timmins, de Steve Black, est extraordinaire aussi. La Ville m’a présenté un certificat lors d’une réunion du conseil municipal il y a quelques semaines. Un représentant des députés Gilles Bisson et Charlie Angus m’a aussi présenté un certificat», raconte-t-elle.

La jeune ambassadrice affirme qu’il s’agit d’une expérience qu’elle n’aurait jamais osé espérer vivre il y a un an et dont elle se souviendra toute sa vie. «C’est quelque chose d’extraordinaire», conclut-elle. «Ça me permet d’exécuter ce que j’ai toujours voulu faire. Je suis super contente de faire partie de quelque chose que j’aime.»

Lu 1808 fois Dernière modification le vendredi, 21 avril 2017 14:07
Émilie Deschênes

Correspondante

Timmins

emilie@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • L’Ontario francophone dans 10 ans
    L’Ontario francophone dans 10 ans Ontario — Le Commissariat aux services en français de l’Ontario (CSF) a choisi de regarder vers l’avenir pour son Rapport annuel 2017-2018. La première partie du rapport fait l’analyse de la population francophone de l’Ontario par le biais des plus…
    Ecrit le mercredi, 18 juillet 2018 17:01
  • À la recherche de gens qui désirent sortir de la pauvreté
    À la recherche de gens qui désirent sortir de la pauvreté Sudbury — Le programme Cercles est à la recherche de bénévoles et des leadeurs pour l’avancement de ses projets communautaires. Lancé en février 2018 dans le Grand Sudbury, le programme a pour objectif d’aider les personnes à sortir de la…
    Ecrit le mercredi, 18 juillet 2018 13:54
  • Satisfaire sa curiosité et sa dent sucrée
    Satisfaire sa curiosité et sa dent sucrée North Bay — Kiku Ng, bientôt une élève de la 12e année de l’École secondaire catholique Algonquin, a décidé de combiner sa passion pour les bonbons et sa culture en démarrant son propre commerce. Avec l’aide d’une bourse de 3000 $ du…
    Ecrit le vendredi, 13 juillet 2018 16:10
  • Si vous allez à l’urgence, apportez une collation
    Si vous allez à l’urgence, apportez une collation Sudbury — Les médecins Hospitalistes — spécialistes des interventions d’urgence et des patients orphelins — sont inquiets du manque d’intérêt et d’empathie de la direction d’Horizon Santé Nord (HSN) par rapport à leur travail et leurs patients. Malgré les fonds…
    Ecrit le mercredi, 11 juillet 2018 16:13
  • Les aidants naturels des anciens combattants ne sont pas tous égaux
    Les aidants naturels des anciens combattants ne sont pas tous égaux Sudbury — Jenny Migneault dénonce depuis plusieurs années le manque d’appui du gouvernement canadien pour les aidants naturels des anciens combattants souffrant d’un syndrome de stress posttraumatique (SSPT). Avec son conjoint, Orlando Fantini, elle parcourt présentement l’ouest du Canada afin…
    Ecrit le mardi, 10 juillet 2018 15:42
  • 20 ans de popote
    20 ans de popote Sudbury — Les trois dames qui préparaient les bons repas du Centre de santé communautaire du Grand Sudbury (CSCGS) depuis plusieurs années, Cécile Levac, Irène McLaughlin et Roxanne Blais, ont décidé de prendre leur retraite en même temps. Le diner…
    Ecrit le vendredi, 06 juillet 2018 16:38
  • La communauté semble favorable à une COOP à Earlton
    La communauté semble favorable à une COOP à Earlton Sudbury — Les premières réactions des participants à une rencontre d’information semblent favorables à la création d’une coopérative alimentaire à Earlton après la fermeture il y a deux semaines de la seule épicerie, Earlton Grocery King, qui desservait toute cette…
    Ecrit le vendredi, 29 juin 2018 11:39

RokStories

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login