FacebookTwitter
dimanche, 26 mars 2017 16:03

44e Nuit sur l’étang : double célébrations

Écrit par 
Le calleur Jean-François Berthiaume est celui qui est parvenu à faire danser le plus de gens. Le calleur Jean-François Berthiaume est celui qui est parvenu à faire danser le plus de gens. Photos : Julien Cayouette
Sudbury — La nuit sur l’étang 2017 a été le lieu de grandes célébrations. La première avait les allures de fête traditionnelle canadienne-française pour célébrer le 150e anniversaire de la Confédération canadienne, avec ses chants folkloriques et ses danses. La deuxième partie était un hommage au couple Pierrette et Guy Madore, deux passionnés de la musique et des artistes franco-ontariens.

La partie folklorique, préparée en collaboration avec le Centre franco-ontarien de folklore, a vu monter sur scène Louis Racine et Pourquoi pas, un groupe de l’Est ontarien mené par un agriculteur; le calleur Jean-François Berthiaume accompagné par Paul Lemelin et Violon à l’œuvre; et finalement l’ancien de la Bottine souriante, Yves Lambert, et ses deux musiciens.

Le conteur Stéphane Guertin assurait les transitions entre les artistes avec des histoires fantastiques d’origine franco-ontarienne.

La soirée a eu lieu dans le gymnase du Collège Boréal, assurant ainsi qu’il y avait assez d’espace pour ceux qui voulaient danser et ceux qui préféraient profiter de la musique assis.

Un hommage bien senti

La deuxième partie, dont la direction musicale a été assurée par Guy Coutu, a été préparée par et pour Pierrette et Guy Madore. Le couple a choisi les 12 chansons qui ont été interprétées et tous les artistes qui sont montés sur scène avaient un message pour eux. Une vidéo amalgamant les remerciements de plusieurs artistes — Robert Paquette, Yao, Pierre Lamoureux et bien d’autres — a également été projetée.

Les Madore suivent la scène musicale franco-ontarienne depuis de nombreuses années. Ils en sont un peu la mémoire. «On a les archives de l’APCM dans 160 cartables, sur tous les chanteurs et chanteuses franco-ontariens», affirment-ils. Cette collection inclut des albums, des coupures de journaux et des photos qu’ils ont prises.

«J’ai commencé ça en 1974 avec le lancement du premier album de Robert Paquette», précise Mme Madore.

Cet honneur leur va droit au cœur, disent-ils.


Pierrette et Guy Madore


Louis Racine et Pourquoi pas


Yves Lambert


Le conteur Stéphane Guertin animait les temps morts entre les prestations de la première partie de la soirée


Patrick Wright est le premier à être monté sur scène pour l'hommage à Pierrette et Guy Madore


Marc Serré


Serge Monette


Mélanie Brûlée et Jean-Marc Lalonde


Jean-Guy «Chuck» Labelle


Daniel Poliquin a entre chanté Notre Place en compagnie de Marc Serré et Jean-Marc Lalonde.


Stef Paquette a dû revenir sur sa promesse de ne plus jamais chanté sa chanson C’est la vie pour les Madore.

Lu 3127 fois Dernière modification le mercredi, 29 mars 2017 13:30
Julien Cayouette

Directeur de l'information

705-673-3377, poste 6209 ou sans frais : 1-866-926-3997

levoyageur@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • 90 ans de jardinage
    90 ans de jardinage Kapuskasing — La Société d’horticulture de Kapuskasing célèbre ses 90 ans d’existence cette année et, pour l’occasion, elle tenait sa foire annuelle de fleurs et de légumes la fin de semaine du 17 aout au Centre Civique. Le Voyageur a pu rencontrer…
    Ecrit le jeudi, 22 août 2019 16:22
  • Le militantisme par la culture
    Le militantisme par la culture Chapleau — Diane Jean, l’ancienne directrice générale du Centre culturel Louis-Hémon, a récemment choisi de tirer sa révérence après avoir travaillé pendant deux décennies auprès de Chapleau. Abitibienne d’origine, elle s’est installée dans cette collectivité rurale du Nord de l’Ontario…
    Ecrit le mercredi, 21 août 2019 16:09
  • Visite d’Elizabeth May à Sudbury
    Visite d’Elizabeth May à Sudbury Sudbury — Première visite à saveur électorale dans le Grand Sudbury, la chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May, était de passage à l’École d’architecture McEwen hier soir pour répondre aux questions des Sudburois. Il s’agissait d’un 33e arrêt d’une…
    Ecrit le mercredi, 21 août 2019 00:00
  • Une cicatrice encore visible
    Sudbury — Cette photo prise du haut des airs montre bien l’étendue de forêt qui a été dévastée par l’incendie Parry Sound 33 l’été dernier. Ce feu qui a forcé l’évacuation d’une Première Nation et de Killarney en plus de…
    Ecrit le mercredi, 14 août 2019 15:21
  • Construction devant le Collège Boréal pour la rentrée
    Construction devant le Collège Boréal pour la rentrée Sudbury — La circulation sur le boulevard Lasalle à l’entrée du Collège Boréal risque d’être perturbée pour la rentrée. Afin de terminer la construction de la route et du nouveau carrefour giratoire qui remplacera l’intersection devant le collège, les automobilistes…
    Ecrit le mardi, 13 août 2019 16:23
  • Earlton se bat pour son développement
    Earlton se bat pour son développement Earlton — Les dirigeants du canton d’Armstrong ont récemment réduit le prix de vente de certains terrains municipaux à 20 000 $ pour stimuler le développement de nouveaux domiciles dans le secteur du chemin Airport et du croissant Jules-Gravel. Les obstacles au…
    Ecrit le jeudi, 08 août 2019 13:00
  • Quelle est la relation entre l’aide médicale à mourir et les soins palliatifs en Ontario?
    Quelle est la relation entre l’aide médicale à mourir et les soins palliatifs en Ontario? Ontario — En Ontario, les maisons de soins palliatifs sont l’un des endroits désignés par la loi où il est permis d’administrer l’aide médical à mourir (AMM). La grande majorité des institutions préfèrent par contre diriger les patients à l’hôpital…
    Ecrit le mardi, 06 août 2019 13:00

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login