FacebookTwitter
mercredi, 22 mars 2017 16:02

Drôle aux gosses de retour pour une deuxième année

Écrit par 
Les comédiens de Drôle aux gosses Les comédiens de Drôle aux gosses Photo : Courtoisie
Sturgeon Falls — Les amateurs d’improvisation et de comédie de Nipissing Ouest auront à nouveau l’opportunité d’assister au spectacle d’humour Drôle aux gosses samedi soir à l’École secondaire catholique Franco-Cité. Six comédiens professionnels et amateurs présenteront divers numéros et scènes improvisés — différents de ceux de l’année dernière.

«Le spectacle est une campagne de financement pour l’équipe d’improvisation de l’école. L’équipe étoile [de l’école] monte le spectacle. Mais ceux qui livrent le spectacle sont d’anciens improvisateurs de l’école», explique le directeur adjoint de Franco-Cité et membre de l’équipe d’improvisation de Drôle aux gosses, Luc Larocque. «Ce sont des adultes qui ont eu de l’expérience dans le domaine du divertissement, mais aussi des gens qui ont un peu plus de maturité pour être capables de livrer un show peut-être un peu corsé, un peu plus intéressant.»

Une expression bien locale

Les promoteurs de l’évènement ont voulu capitaliser sur l’expression «aux gosses», un régionalisme qui décrit l’ampleur d’un évènement ou d’une circonstance. Selon M. Larocque, cette expression populaire est bien connue dans la communauté.

«Nipissing Ouest est reconnue pour bien des choses. C’est reconnu pour sa poutine, mais c’est aussi reconnu pour sa forme de langage. Aussitôt que t’ajoutes le suffixe «aux gosses» à la fin de quelque chose, tout le monde se comprend, [comme] “c’est mental aux gosses”», précise-t-il. «On voulait livrer un show qui était “drôle aux gosses” et on savait que les gens de la communauté de Nipissing Ouest auraient vibré à ça.»

L’improvisation gagne en popularité auprès dans la communauté artistique de Sturgeon Falls et des environs. En 2016, le spectacle Drôle aux gosses a été présenté devant une salle comble. Avec seulement 250 billets en vente, les promoteurs du spectacle croient pouvoir atteindre le même niveau de succès, malgré l’annulation du spectacle plus familial qui était initialement prévu le vendredi.

«Il y a tellement d’évènements qui se déroulent à Nipissing Ouest et on a voulu faire en sorte que les gens de la communauté n’aient pas de conflits. La raison pourquoi on a annulé le spectacle de vendredi soir, c’est parce que c’est un spectacle familial et il y avait beaucoup moins de billets de vendus», précise M. Larocque. «J’ai vraiment l’impression que le spectacle pour public averti attire les gens. Sans être vulgaire, le spectacle est quand même pour un spectateur averti. Il y a des enfants de 12 ans et des adolescents de 16 ans qui sont là. Je sais que l’an dernier, ç’a été extrêmement bien reçu et je souhaite que ça soit aussi bien reçu.»

Lu 1994 fois Dernière modification le mercredi, 22 mars 2017 16:09
Éric Boutilier

Correspondant

North Bay et Nipissing

Sports

eric.boutilier@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Un projet de poterie pour venir en aide aux Africains
    Un projet de poterie pour venir en aide aux Africains North Bay — La Guilde de potiers de North Bay tente de relever le défi de fabriquer plus d’une centaine de bols en seulement quelques mois afin d’appuyer un projet humanitaire sur le continent africain. Une initiative parrainée par le…
    Ecrit le vendredi, 21 septembre 2018 13:36
  • Élections Nipissing Ouest : Économie et bilinguisme
    Élections Nipissing Ouest : Économie et bilinguisme Nipissing Ouest — Les candidats à la mairie et aux postes de conseillers de Nipissing Ouest ont participé à deux débats la semaine dernière afin de présenter les enjeux qu’ils croyaient plus importants et ceux qui seraient leurs priorités si…
    Ecrit le jeudi, 20 septembre 2018 09:24
  • Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie
    Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie Sault-Ste-Marie — Le Centre francophone de Sault-Ste-Marie (CFSSM) veut remettre l’accent sur la langue française dans cette ville de 75 000 résidents et tenter de rehausser la fierté de s’afficher parmi la communauté franco-ontarienne. L’organisme s’est fixé des objectifs clairs…
    Ecrit le mercredi, 19 septembre 2018 13:08
  • Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren
    Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren Markstay-Warren — Les électeurs de Markstay-Warren devront choisir entre deux candidats expérimentés le mois prochain pour choisir leur nouveau maire. Le maire sortant, Steve Salonin, veut privilégier la remise à neuf de plusieurs infrastructures routières de sa communauté tandis que…
    Ecrit le jeudi, 13 septembre 2018 16:16
  • Quand la maladie devient le centre d’une vie
    Quand la maladie devient le centre d’une vie Sudbury — Même si l’objectif a été atteint dans la campagne GoFundMe à son nom, Véronique Charbonneau n’en est pas à la fin de son combat contre la douleur chronique. Nous avons eu la chance de la contacter lors d’une…
    Ecrit le mercredi, 12 septembre 2018 13:00
  • Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron
    Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron Papineau-Cameron — Le maire du Canton de Papineau-Cameron, Robert Corriveau, tentera de convaincre les électeurs de lui confier un huitième et dernier mandat à la tête de cette communauté à la porte d’entrée du Nord de l’Ontario. Une seule autre…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 18:31
  • Créer son emploi d’été
    Créer son emploi d’été Sudbury — Quatre jeunes francophones ont reçu l’aide du Centre régional des affaires (CRA) de Sudbury afin de démarrer et exploiter une petite entreprise au cours de l’été par l’entremise du programme Entreprise d’été de l’Ontario. Chacun a reçu une…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 15:19

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login