FacebookTwitter
mercredi, 22 mars 2017 16:02

Drôle aux gosses de retour pour une deuxième année

Écrit par 
Les comédiens de Drôle aux gosses Les comédiens de Drôle aux gosses Photo : Courtoisie
Sturgeon Falls — Les amateurs d’improvisation et de comédie de Nipissing Ouest auront à nouveau l’opportunité d’assister au spectacle d’humour Drôle aux gosses samedi soir à l’École secondaire catholique Franco-Cité. Six comédiens professionnels et amateurs présenteront divers numéros et scènes improvisés — différents de ceux de l’année dernière.

«Le spectacle est une campagne de financement pour l’équipe d’improvisation de l’école. L’équipe étoile [de l’école] monte le spectacle. Mais ceux qui livrent le spectacle sont d’anciens improvisateurs de l’école», explique le directeur adjoint de Franco-Cité et membre de l’équipe d’improvisation de Drôle aux gosses, Luc Larocque. «Ce sont des adultes qui ont eu de l’expérience dans le domaine du divertissement, mais aussi des gens qui ont un peu plus de maturité pour être capables de livrer un show peut-être un peu corsé, un peu plus intéressant.»

Une expression bien locale

Les promoteurs de l’évènement ont voulu capitaliser sur l’expression «aux gosses», un régionalisme qui décrit l’ampleur d’un évènement ou d’une circonstance. Selon M. Larocque, cette expression populaire est bien connue dans la communauté.

«Nipissing Ouest est reconnue pour bien des choses. C’est reconnu pour sa poutine, mais c’est aussi reconnu pour sa forme de langage. Aussitôt que t’ajoutes le suffixe «aux gosses» à la fin de quelque chose, tout le monde se comprend, [comme] “c’est mental aux gosses”», précise-t-il. «On voulait livrer un show qui était “drôle aux gosses” et on savait que les gens de la communauté de Nipissing Ouest auraient vibré à ça.»

L’improvisation gagne en popularité auprès dans la communauté artistique de Sturgeon Falls et des environs. En 2016, le spectacle Drôle aux gosses a été présenté devant une salle comble. Avec seulement 250 billets en vente, les promoteurs du spectacle croient pouvoir atteindre le même niveau de succès, malgré l’annulation du spectacle plus familial qui était initialement prévu le vendredi.

«Il y a tellement d’évènements qui se déroulent à Nipissing Ouest et on a voulu faire en sorte que les gens de la communauté n’aient pas de conflits. La raison pourquoi on a annulé le spectacle de vendredi soir, c’est parce que c’est un spectacle familial et il y avait beaucoup moins de billets de vendus», précise M. Larocque. «J’ai vraiment l’impression que le spectacle pour public averti attire les gens. Sans être vulgaire, le spectacle est quand même pour un spectateur averti. Il y a des enfants de 12 ans et des adolescents de 16 ans qui sont là. Je sais que l’an dernier, ç’a été extrêmement bien reçu et je souhaite que ça soit aussi bien reçu.»

Lu 3517 fois Dernière modification le mercredi, 22 mars 2017 16:09
Éric Boutilier

Correspondant

North Bay et Nipissing

Sports

eric.boutilier@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • 90 ans de jardinage
    90 ans de jardinage Kapuskasing — La Société d’horticulture de Kapuskasing célèbre ses 90 ans d’existence cette année et, pour l’occasion, elle tenait sa foire annuelle de fleurs et de légumes la fin de semaine du 17 aout au Centre Civique. Le Voyageur a pu rencontrer…
    Ecrit le jeudi, 22 août 2019 16:22
  • Le militantisme par la culture
    Le militantisme par la culture Chapleau — Diane Jean, l’ancienne directrice générale du Centre culturel Louis-Hémon, a récemment choisi de tirer sa révérence après avoir travaillé pendant deux décennies auprès de Chapleau. Abitibienne d’origine, elle s’est installée dans cette collectivité rurale du Nord de l’Ontario…
    Ecrit le mercredi, 21 août 2019 16:09
  • Visite d’Elizabeth May à Sudbury
    Visite d’Elizabeth May à Sudbury Sudbury — Première visite à saveur électorale dans le Grand Sudbury, la chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May, était de passage à l’École d’architecture McEwen hier soir pour répondre aux questions des Sudburois. Il s’agissait d’un 33e arrêt d’une…
    Ecrit le mercredi, 21 août 2019 00:00
  • Une cicatrice encore visible
    Sudbury — Cette photo prise du haut des airs montre bien l’étendue de forêt qui a été dévastée par l’incendie Parry Sound 33 l’été dernier. Ce feu qui a forcé l’évacuation d’une Première Nation et de Killarney en plus de…
    Ecrit le mercredi, 14 août 2019 15:21
  • Construction devant le Collège Boréal pour la rentrée
    Construction devant le Collège Boréal pour la rentrée Sudbury — La circulation sur le boulevard Lasalle à l’entrée du Collège Boréal risque d’être perturbée pour la rentrée. Afin de terminer la construction de la route et du nouveau carrefour giratoire qui remplacera l’intersection devant le collège, les automobilistes…
    Ecrit le mardi, 13 août 2019 16:23
  • Earlton se bat pour son développement
    Earlton se bat pour son développement Earlton — Les dirigeants du canton d’Armstrong ont récemment réduit le prix de vente de certains terrains municipaux à 20 000 $ pour stimuler le développement de nouveaux domiciles dans le secteur du chemin Airport et du croissant Jules-Gravel. Les obstacles au…
    Ecrit le jeudi, 08 août 2019 13:00
  • Quelle est la relation entre l’aide médicale à mourir et les soins palliatifs en Ontario?
    Quelle est la relation entre l’aide médicale à mourir et les soins palliatifs en Ontario? Ontario — En Ontario, les maisons de soins palliatifs sont l’un des endroits désignés par la loi où il est permis d’administrer l’aide médical à mourir (AMM). La grande majorité des institutions préfèrent par contre diriger les patients à l’hôpital…
    Ecrit le mardi, 06 août 2019 13:00

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login