Imprimer cette page
mercredi, 22 mars 2017 11:00

Connaitre son «type»

Écrit par  Véronique Champoux


Pour avoir la meilleure expérience de voyage, il faut connaitre son «type», c’est-à-dire quel type de voyageur que nous sommes. Il y a un hôtel pour tous, mais trop souvent, on espère faire des économies en choisissant des hôtels moins chers, mais qui ne nous conviennent pas, ce qui peut créer une expérience voyage mémorable pour les mauvaises raisons.

Il faut donc tout d’abord choisir le bon hôtel. Plusieurs pensent qu’un hôtel 5 étoiles est automatiquement un bon choix... Pour avoir droit à la classification 5 étoiles, l’hôtel doit offrir un certain nombre de services (par exemple avoir une cafetière dans chaque chambre), mais peut-être que LE service recherché n’est pas disponible dans un hôtel en particulier, même avec 5 étoiles. Chaque pays a un système de classement différent.

Il existe aussi plusieurs types d’hôtels. Ceux qui désirent relaxer sans avoir d’enfant dans les pattes doivent choisir un hôtel «adultes seulement». Ils sont souvent plus chers — à quelques exceptions près —, mais c’est le prix à payer pour une tranquillité qui est plus difficile à trouver dans un complexe familial. Parmi ces hôtels, il y en a où on peut faire la fête toute la journée et d’autres reconnus pour servir une clientèle plus âgée. Il faut s’informer.

Dans le même ordre d’idée, certains hôtels «familiaux» sont très intéressants si l’on voyage avec des enfants, ils se concentrent définitivement sur la famille. Certains hôtels ont même des parcs aquatiques. Encore là, c’est peut-être plus cher, mais ça en vaudra la peine.

Finalement, certains hôtels sont spécialisés dans certains types d’expérience, comme les expériences culinaires ou les expériences de grand luxe. Il faut y mettre le prix, mais les commentaires sont rarement mauvais.

En ce qui concerne le choix de la chambre, vous trouverez parfois le deal du siècle dans un hôtel 5 étoiles de bonne réputation. Si la chambre offerte est surnommée supersaver, c’est probablement la chambre avec la vue «poubelle» de l’hôtel. La vue donne littéralement sur la poubelle de l’hôtel, en plus d’être dans la partie la plus éloignée de la plage. Une fois sur place, on offrira un surclassement, mais à vos frais et en argent américain de surcroit.

Parfois, «l’affaire» de la journée sera un forfait en suite junior (le mot suite n’a pas la même valeur à Cuba et au Canada). Pour beaucoup d’hôtels, la suite junior est la chambre de base. N’oubliez pas que le vendeur de voyage va mettre les bons mots aux bons endroits pour attirer l’attention. Soyez prudent.

Lu 1639 fois Dernière modification le mardi, 21 mars 2017 14:50