FacebookTwitter
vendredi, 03 mars 2017 10:53

Une saison de motoneige difficile, mais positive

Écrit par 
Une saison de motoneige difficile, mais positive Photo : iStock
Nord de l’Ontario — Malgré les fluctuations des conditions météorologiques, la saison de motoneige se déroule rondement dans certains secteurs du Nord-Est ontarien. Selon la directrice de l’Association du Corridor du Nord, Erin Van Alstine, les Américains continuent d’affluer dans le Nord.

La dernière semaine de février et la première de mars sont généralement très populaires auprès des touristes. «Les sentiers dans le Sud sont fermés», disait Mme Van Alstine la semaine dernière. «Même autour de Timmins, ils sont jaunes [à accès limité].» Lundi, c’était aussi le cas pour Temiskaming Shores, Elliot Lake, Hornepayne, le Grand Sudbury et Sault-Ste-Marie. À quelques exceptions près, tous les sentiers à partir de North Bay vers le sud étaient fermés.

Mme Van Alstine estime que la saison pourrait durer 16 semaines, la moyenne étant évaluée à 17 semaines. «Les températures doivent baisser encore et les clubs pourront sortir pour surfacer les sentiers s’il y a un peu de neige», dit-elle, précisant que la grande majorité des sentiers du district était encore libre d’accès.

Une saison difficile

N’empêche, la saison a été difficile en coulisse. Les fins de semaine plus chaudes ont donné du fil à retordre aux bénévoles qui entretiennent les sentiers. Ils ont réussi à pallier les aléas de Dame nature, mais le travail est toujours à recommencer à cause des températures au-dessus des normales saisonnières. Les cours d’eau et l’épaisseur de la glace font l’objet de suivis étroits.

«Il va nous falloir un peu de neige encore, parce qu’il y a plus de glace, indique Mme Van Alstine. Mais il n’y a aucune raison pour laquelle les gens ne pourraient pas venir faire de la motoneige ici. C’est comme faire de la motoneige en mars.»

Pat Dubreuil, gouverneur du district 13 de la Fédération des clubs de motoneigistes de l’Ontario (OFSC) et propriétaire du Relais Magpie à Dubreuilville, qui se spécialise dans l’accueil des adeptes de sports motorisés, a observé «des cours d’eau et des marécages qui ne gèlent pas, un manque de neige puis trop de neige à la fois… C’est la folie».

Il a aussi noté beaucoup de bris de surfaceuses dans sa région. M. Dubreuil a trouvé son compte en louant la surfaceuse qu’il a achetée pour entretenir les sentiers locaux aux clubs de Sault-Ste-Marie et d’Elliot Lake, aux prises avec des bris.

Malgré les impairs, l’entrepreneur précise que les sentiers de Dubreuilville, de Wawa et de Marathon sont aussi en très bon état, comme ceux du Corridor du Nord, précise-t-il.

Selon les données de 2013-2014, la motoneige représente une activité économique de 1,7 milliard $ en Ontario. La même année, les motoneigistes ont dépensé plus de 152 millions $ dans le Nord de l’Ontario.


Lu 1441 fois Dernière modification le vendredi, 03 mars 2017 10:59
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login