FacebookTwitter
mercredi, 01 mars 2017 15:54

Les résidents d’Alban s’inquiètent du sort de leur seul établissement de soins de santé

Écrit par 
Les résidents d’Alban s’inquiètent du sort de leur seul établissement de soins de santé Photo : iStock
Alban — Près de 150 résidents d’Alban ont tenu une réunion citoyenne le 22 février afin de manifester leur inquiétude quant à la potentielle intégration des services de la Clinique dirigée par du personnel infirmier praticien de la Rivière des Français au sein du Centre de santé communautaire de Sudbury-Est (CSCSE), situé à Noëlville. Leur plus grande crainte est de voir la clinique fermer ou déménager.

À 84 ans, la résidente Barbara Rudzinski, pour qui la création de la Clinique en 2012 a été «un cadeau du ciel», craint de devoir se rendre à Sudbury pour obtenir les soins de santé que lui offrent généralement les infirmiers praticiens de sa localité. «Je ne sais même pas si j’aurai mon permis de conduire d’ici l’année prochaine et nous sommes en général une population vieillissante. Que sommes-nous censés faire?», se demande-t-elle.

La proposition de fusion des deux établissements, que ces derniers ont élaborée conjointement, a déjà été approuvée par leurs conseils d’administration respectifs et a été soumise au ministère de la Santé et des Soins de longue durée.

«C’est très décevant de voir que ce processus en est à cette étape alors que nous, les personnes qui utilisons les services, n’avons pas été consultées», s’indigne Connie Raymond, qui vit à Alban depuis près de 20 ans. Les quatre personnes que compte sa famille bénéficient toutes des soins dispensés à la Clinique. «Nous ne sommes pas contre le changement, nous ne demandons qu’à être informés», ajoute-t-elle.

Mis en place en 2006 en Ontario, le modèle des cliniques dirigées par des infirmiers praticiens visait à pallier le manque de médecins en province. Les 25 cliniques de ce genre qui existent actuellement desservent près de 60 000 patients, selon l’Association des infirmiers praticiens de l’Ontario.

Les établissements se veulent rassurants

La présidente du Conseil d’administration de la Clinique, Julie Lemieux, explique que la proposition d’intégration des services émane des recommandations émises par le ministère de la Santé par l’entremise du document Priorité aux patients : Plan d’action en matière de soins de santé, publié en 2015. «Nous voulions être proactifs et éviter qu’il nous soit imposé de travailler sous la directive des hôpitaux. Si nous étions forcés de relever d’un centre plus gros, c’est sûr qu’on serait oubliés là-dedans», affirme-t-elle.

«Nous voulions d’abord voir si le ministère était ouvert à notre proposition avant d’approcher les citoyens pour en discuter plus longuement», ajoute Mme Lemieux.

La Clinique et le CSCSE, dont la clientèle conjointe actuelle est de près de 3 500 personnes, estiment qu’une intégration des services leur permettrait d’accueillir environ 1000 patients additionnels.

«Nous sommes contents de voir que la communauté est satisfaite des services qu’elle reçoit actuellement, mais les changements que nous comptons apporter permettront d’améliorer davantage la qualité de ces services», déclare le directeur du CSCSE, Michel Mayer.

La directrice générale de l’Association des infirmiers praticiens de l’Ontario, Theresa Agnew, qui était présente à la réunion du 22 février, dit comprendre les inquiétudes des citoyens, mais prévient que le scénario anticipé n’est pas nécessairement de mauvais augure. «Le partage de ressources pourrait en effet constituer la meilleure option pour la communauté, mais les gens ont besoin d’être pleinement associés à la mise en place du nouveau modèle», confie-t-elle au Voyageur.

La Clinique et le CSCSE tiendront une séance d’information le 22 mars afin d’expliquer à la population locale les détails du processus d’intégration. La séance aura lieu à 19 h au Centre communautaire d’Alban.


Le groupe de citoyen présent à la rencontre du 22 février à Alban. — Photo : Bienvenu Senga
Lu 1716 fois Dernière modification le mercredi, 01 mars 2017 16:25
Bienvenu Senga

Journaliste

Sudbury

705-673-3377, poste 6210

bienvenu.senga@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Idées cadeaux du Nord 2017
    Nord de l’Ontario — À l’heure où le magasinage en ligne et l’achat local s’ancrent dans les habitudes des consommateurs et où la tendance de la déconsommation et le pouvoir d’achat se côtoient, comment s’en tirer indemne, dans le temps…
    Ecrit le vendredi, 08 décembre 2017 16:46
  • Le Moulin à Fleur perdra sa caisse populaire de quartier
    Le Moulin à Fleur perdra sa caisse populaire de quartier Sudbury — La Caisse populaire Voyageurs a décidé de déménager son siège social situé dans le Moulin à Fleur, et d’autres services, vers le centre-ville de Sudbury. La conséquence : le centre de service Saint-Jean-de-Brébeuf sur l’avenue Notre-Dame fermera ses portes.…
    Ecrit le mercredi, 06 décembre 2017 12:36
  • Pas d’inquiétudes pour les radios communautaires du Nord
    Pas d’inquiétudes pour les radios communautaires du Nord Hearst et Kapuskasing — L’annonce de la fermeture d’une radio communautaire en Alberta, la semaine dernière, est reçue avec empathie. Cependant, la réalité des deux radios communautaires du Nord ontarien ne s’apparente en rien à celle des neuf stations communautaires…
    Ecrit le jeudi, 30 novembre 2017 15:05
  • Earlton pourrait se retrouver sans épicerie
    Earlton pourrait se retrouver sans épicerie Earlton —Le Canton d’Armstrong pourrait se retrouver sans épicerie d’ici l’an prochain. Il y a quelques semaines, le propriétaire de l’épicerie Grocery King d’Earlton, Michel Maurice, a dévoilé son intention de vendre son entreprise, ce qui pourrait mener à la…
    Ecrit le mercredi, 29 novembre 2017 14:30
  • Mise en valeur des villes et villages francophones
    Mise en valeur des villes et villages francophones Ontario — L’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO) a récemment complété un répertoire des communautés franco-ontariennes à l’échelle de la province. Intitulé Notre Place, histoire de découvrir la francophonie en Ontario, le document a pour objectif de mettre en…
    Ecrit le vendredi, 24 novembre 2017 11:39
  • Val Rita-Harty : La population devra s’engager pour qu'une coop fonctionne
    Val Rita-Harty : La population devra s’engager pour qu'une coop fonctionne Val Rita-Harty — La population de Val Rita-Harty — et celle d’Opasatika — aimerait pouvoir se procurer des produits de base, des fruits et légumes, de la viande et des produits locaux dans sa communauté. Grande utilisatrice du seul supermarché…
    Ecrit le jeudi, 23 novembre 2017 13:53
  • «Je sens que le futur de tous les étudiants n’a pas été pris en compte»
    «Je sens que le futur de tous les étudiants n’a pas été pris en compte» Ontario — Après cinq semaines de grève dans les collèges ontariens, le gouvernement de l’Ontario a adopté une loi dimanche pour le retour au travail des professeurs et le retour en classe des étudiants. Les cours ont repris mardi. La…
    Ecrit le mercredi, 22 novembre 2017 14:06

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login