Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 205
FacebookTwitter
jeudi, 05 décembre 2013 09:17

Fabriquer un décalque d’écorce

Écrit par 
* une feuille de papier blanc assez épais

* une craie ou un gros crayon gras

Aplatir la feuille contre l’écorce. Frotter avec une craie ou un crayon. Les parties en creux restent blanches tandis que celles en relief sont colorées. On peut se faire une collection de ces papiers. On indique le nom de l’arbre, on y écrit des poèmes ou avec de l’aquarelle on y met des couleurs.

Les mousses

Les mousses sont des plantes rampantes dépourvues de racine. Elles sont considérées comme les plus anciens végétaux de la terre. Elles sont présentes, même en hiver, sur les souches et les troncs, car elles aiment l’ombre et l’humidité. Certaines mousses peuvent rester à sec pendant 10 ans et revivre quand elles trouvent de l’eau. Ce sont de véritables éponges qui stockent l’eau et la restituent au besoin.

L’écureuil

L’écureuil est facile à reconnaître grâce à sa couleur rousse et sa queue en panache. Il est le lutin des bois et son agilité dans les branches est admirable. Son habitude de faire des réserves de noisettes fait de lui le symbole de l’épargne.

Les aiguilles de nos conifères

Si elles sont groupées par deux, c’est un pin sylvestre ou d’un pin noir. Groupées par cinq, c’est un pin cembro. Le sapin : elles sont aplaties, leur bout est arrondi avec un léger creux au milieu, réparties de chaque côté de la tige.

La tourtière de nos traditions

5 livres de porc frais, haché

3 oignons émincés

1 c. à thé de sarriette

¼ c. à thé de clou de girofle

1 feuille de laurier

1 t. d’eau

sel et poivre

2 pommes de terre râpées

Mijoter tous les ingrédients pendant 1 heure. Tiédir avant d’utiliser. Verser entre deux pâtes, incisions sur le dessus. Cuire à 350 degrés F. jusqu’à ce que doré.

Fèves au lard du Québec d’antan

4 t. de fèves sèches 1 livre de lard salé

2 oignons, tranchés

1 c. à soupe de moutarde sèche

1 t. de mélasse

poivre

Tremper les fèves 12 heures dans l’eau froide. Mijoter 1 heure. Déposer les fèves, égale quantité d’eau dans une jarre de grès. Rouler les oignons dans la moutarde et les ajouter avec la mélasse et le poivre. À travers les fèves, y placer les tranches de lard salé. Ajouter de l’eau chaude pour couvrir. Cuire au four à 325 degrés F 6 à 7 heures. Découvrir une heure avant la fin de la cuisson et ajouter un peu d’eau si les fèves sont sèches.

Beauté naturelle :

Crème au miel pour les mains

2 c. à soupe d’eau de rose

1 c. à soupe de miel

2 c. à soupe d'huile d’amande

1 c. à soupe de vinaigre de cidre

Mélanger bien tous les ingrédients au fouet.

Verser dans une petite bouteille et garder au réfrigérateur.

Mot de la fin :

Être content de ce que l’on possède déjà «Le bonheur n’est pas d’obtenir ce que vous voulez, mais bien de vouloir ce qui vous appartient déjà». Il existe un petit secret pour vivre heureux tous les jours. Il y a des gens dont le bonheur augmente au fur et à mesure qu’ils accumulent des biens matériels. Cette notion est fausse. Le bonheur n’a aucun rapport avec la consommation. La personne qui est heureuse avec ce qu’elle a trouve déjà la paix et la joie. À méditer en ce temps-ci de l’année.

Bonne semaine!
Lu 2832 fois Dernière modification le jeudi, 05 décembre 2013 09:23

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login