FacebookTwitter
jeudi, 29 décembre 2016 08:00

Analyse sur l’utilisation des locaux du CSCDGR à Kapuskasing

Écrit par 
Kapuskasing — Dans un avenir rapproché, le Conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières (CSCDGR) entend étudier l’utilisation de ses bâtiments à Kapuskasing. Un comité d’examen des installations doit analyser les synergies possibles, voir si un réaménagement s’impose, et émettre des recommandations à la table de gouvernance, soit aux conseillers élus.

Une planificatrice en immobilisation, Lyne Laferrière, doit organiser une consultation publique pour la région de Kapuskasing «prochainement», selon le directeur de communications du CSCDGR, Richard Loiselle.

En février 2016, dans le cadre d’une rencontre publique tenue à l’École Sainte-Rita, Éric St-Pierre, alors en poste, avait indiqué que le taux d’occupation des écoles élémentaires de Kapuskasing respectait les attentes du ministère de l’Éducation, mais que celui de l’École secondaire catholique Cité des jeunes était nettement sous la barre de l’indicateur de 60 %. Il précisait que l’occupation de l’école avoisinait plutôt les 40 % avec 230 élèves pour une capacité de 850.

«Si le ratio d’occupation tombe sous la barre des 60 %, on essaie de maximiser les installations, soit par le biais de partenariats communautaires, soit en faisant un réaménagement», expliquait alors M. St-Pierre.

Étude régionale

Le poste de planification des immobilisations a été créé à la demande du ministère de l’Éducation en 2013 et vise à analyser et maximiser l’utilisation des écoles de chacun des conseils scolaires.

La planification alors entreprise par le CSCDGR prévoyait une analyse de l’utilisation des écoles de Hearst à Temiskaming Shores — les ratios, les effectifs et les prévisions ont été passés au peigne fin en 2013-2014.

Pour le moment, les conseillers scolaires ont donné le mandat au personnel du CSCDGR d’étudier la situation à Kapuskasing, mais pas dans les autres localités desservies par le conseil scolaire. On s’attend toutefois à ce que l’exercice soit repris ailleurs, avance M. Loiselle, «s’il y a besoin d’examiner», précise-t-il, prudent.

Dans les dernières années, le CSCDGR s’est départi de plusieurs bâtiments à Kapuskasing, dont l’École élémentaire Sacré-Cœur, l’École élémentaire Jeanne-Mance et le point de service, aujourd’hui installé dans les locaux de l’école secondaire.

Lu 5240 fois Dernière modification le mardi, 27 décembre 2016 14:41
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Le jour du Souvenir vu par une ancienne militaire
    Le jour du Souvenir vu par une ancienne militaire Le Voyageur propose une rencontre avec Johanne Baril. Aujourd’hui résidante et mairesse de Val Rita, près de Kapuskasing, elle a été dans les Forces armées canadiennes pendant 12 ans. Pour elle, c’est un devoir de souligner le jour du Souvenir. Non…
    Ecrit le dimanche, 11 novembre 2018 10:11
  • Institut franco-ontarien : Un vent de renouveau
    Institut franco-ontarien : Un vent de renouveau Sudbury — Après un «creux» en raison d’un manque de financement, l’Institut franco-ontarien (IFO) reprend tranquillement et de façon plus soutenue ses activités de promotion de la recherche sur la francophonie ontarienne. Une nouvelle génération commence aussi à prendre sa…
    Ecrit le vendredi, 09 novembre 2018 15:00
  • Semaine de l'immigration francophone : Récit d’une intégration réussie
    Semaine de l'immigration francophone : Récit d’une intégration réussie Antoine Tine et l’intégration par la vie communautaire Hearst — Antoine Tine est arrivé à Kapuskasing en aout 2015, en pleine nuit. «J’avais hâte de voir la ville», se souvient-il. «Quand je me suis réveillé, je suis tout de suite…
    Ecrit le mercredi, 07 novembre 2018 15:01
  • Deux nouvelles initiatives à Sudbury pour l’immigration francophone
    Deux nouvelles initiatives à Sudbury pour l’immigration francophone Grand Sudbury — Deux nouveaux programmes pour améliorer l’accueil des immigrants francophones dans le Grand Sudbury ont été annoncés lors de la proclamation de la 6e Semaine de l’immigration francophone le vendredi 2 novembre. Il s’agit d’un projet pilote pour…
    Ecrit le mardi, 06 novembre 2018 16:02
  • Venir en aide aux Haïtiens, deux chaussures à la fois
    Venir en aide aux Haïtiens, deux chaussures à la fois North Bay — Une podo-orthésiste agréée de North Bay, Crystal Kaufman, tente pour une deuxième année consécutive de convaincre les résidents de sa communauté de donner leurs chaussures usagées au programme Soles4Souls. Cette initiative donne des souliers et des vêtements…
    Ecrit le jeudi, 01 novembre 2018 15:01
  • Le français en Louisiane : lu, vu, mais moins entendu
    Le français en Louisiane : lu, vu, mais moins entendu Louisiane — La langue et la culture française ont été des composantes importantes de l’histoire de l’état américain de la Louisiane. Cependant, tout comme les Franco-Ontariens, les francophones de cette région ont fait face à plusieurs défis qui les ont…
    Ecrit le vendredi, 26 octobre 2018 14:47
  • Que diriez-vous d’un assistant en santé mentale littéralement à portée de main?
    Que diriez-vous d’un assistant en santé mentale littéralement à portée de main? Sudbury — Deux francophones de Sudbury tentent de créer une intelligence artificielle qui pourra reconnaitre des problèmes de santé mentale et donner des conseils à son utilisateur. Randy Battochio et Yves Gervais ont fondé l’entreprise Mindgoat afin de mener à…
    Ecrit le mercredi, 24 octobre 2018 15:35

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login