FacebookTwitter
mardi, 20 décembre 2016 15:07

L'économie du Nord-Est en pleine transformation

Écrit par 
Marcelin Joanis Marcelin Joanis Photo : Courtoisie
Nord-Est de l’Ontario — L’économie est en train de changer dans le Nord-Est. Le secteur manufacturier est plus performant, tout en créant moins d’emploi. Et la chute de la population se poursuit. Ces tendances, qui ont marqué le Nord-Est ontarien depuis 2001, continueront à se faire sentir.

C’est du moins ce que prévoit l’économiste Marcelin Joanis, qui s’est livré, en 2016, à une mise en perspective de l’état économique de régions comparables. En vue de la publication de la 6e édition du Québec économique, il a développé une grille d’analyse pour aller au-delà de constats devenus clichés, avec le Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO). «On ne peut pas comparer une capitale (avec de l’emploi public) à une région ressource», dit-il. Il propose donc de comparer des régions canadiennes qui se ressemblaient à plusieurs échelons en 2001 : géographie, marché du travail, secteurs d’activités et population.

C’est ainsi que, selon le découpage proposé, le Nord-Est de l’Ontario se compare à d’autres «zones régionales périphériques», comme la côte nord de la Nouvelle-Écosse, le Bas-St-Laurent, la Mauricie, le Saguenay-Lac-St-Jean, l’ile de Vancouver et la côte ainsi que les régions de Thompson-Okanagan et de Kootenay en Colombie-Britannique.

Constats

Les données permettent de dresser des constats clairs. Pour ce qui est de la population active et de l’emploi, le Nord-Est ontarien a enregistré, de 2001 à 2015, la 3e plus faible croissance du groupe devant le Bas-St-Laurent et Kootenay. La récession de 2009 a couté cher, remarque le professeur à Polytechnique Montréal. Résultat : en 2015, le taux d’emploi est inférieur à celui de 2001.

Pour ce qui est du chômage, les données comparées démontrent que le Nord-Est a connu un sort plus difficile que les autres régions auxquelles on l’a apparentée. En 2001, le Nord-Est de l’Ontario avait le plus bas taux de chômage de son groupe. En 2015, il se trouvait dans la moyenne. M. Joanis qualifie ces données de probantes, d’autant plus que le taux a oscillé de 6 à 9 % pendant la période à l’étude.

Du côté des secteurs d’emploi, les ressources connaissent une forte croissance. Le bât blesse lorsqu’on analyse la situation du secteur de la fabrication, dont font partie les papetières. «Le déclin est spectaculaire. Les pertes d’emploi sur 15 ans sont de 28,5 %», dit-il. Le Nord-Est enregistre la plus forte baisse du nombre d’emplois, dans ce secteur, mais l’économiste relativise : toutes les régions du groupe ont connu une baisse.

Pour ce qui est du secteur des services, un ralentissement se fait sentir dans les domaines de la santé, de l’assistance sociale et de l’enseignement, ce dernier ayant pourtant connu une croissance jusqu’en 2009. Mais c’est le Nord-Est ontarien qui a connu la plus forte augmentation du nombre d’emplois en administration publique.

Que réserve l’avenir ?

Il est difficile de faire des pronostics pour ce qui est de l’emploi, qui fluctue toujours, relève M. Joanis. Il est plus facile d’observer et de prévoir des tendances quant à la population. D’abord, les pertes sont nettes, en ce qui a trait aux moins de 15 ans, avec un déclin de 24 % de 2001 à 2015. Chez les personnes en âge de travailler, la baisse de 5 % devrait se poursuivre pendant quelques années. «Mais il y a d’autres régions où c’est plus aigu», dit-il.

Il faut se rendre à l’évidence : l’économie est en train de changer dans le Nord-Est. Par exemple, la part de l’emploi dans le secteur manufacturier est passée de 10,4 % à 7,5 % de 2001 à 2015, une tendance qui était déjà observée. «On l’explique par des gains de productivité. On produit de plus en plus, en terme de valeur, mais on sait le faire avec de moins en moins d’employés. C’est positif, d’un point de vue économique, mais ça occasionne des pertes d’emplois», explique l’économiste.

Et le constat est généralisé. «C’est difficile de voir comment ça peut s’inverser», laisse-t-il tomber.

Pour l’économiste, le portrait du Nord-Est ontarien est assez mitigé. «Sur certaines choses, la région se compare à son groupe, mais la région ne domine nulle part. On observe plutôt une détérioration de la situation économique.»

Il le précise à plusieurs reprises : «Je ne suis pas expert dans l’économie particulière de chacune des régions. C’est ce que les chiffres montrent. Pour voir où une région s’en va, il faut en voir le ferment, ce qui se décide sur le terrain, ce qui s’en vient», conclut-il.










Tableaux : Courtoisie Marcelin Joanis
Lu 1873 fois Dernière modification le mardi, 20 décembre 2016 15:43
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Un projet de poterie pour venir en aide aux Africains
    Un projet de poterie pour venir en aide aux Africains North Bay — La Guilde de potiers de North Bay tente de relever le défi de fabriquer plus d’une centaine de bols en seulement quelques mois afin d’appuyer un projet humanitaire sur le continent africain. Une initiative parrainée par le…
    Ecrit le vendredi, 21 septembre 2018 13:36
  • Élections Nipissing Ouest : Économie et bilinguisme
    Élections Nipissing Ouest : Économie et bilinguisme Nipissing Ouest — Les candidats à la mairie et aux postes de conseillers de Nipissing Ouest ont participé à deux débats la semaine dernière afin de présenter les enjeux qu’ils croyaient plus importants et ceux qui seraient leurs priorités si…
    Ecrit le jeudi, 20 septembre 2018 09:24
  • Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie
    Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie Sault-Ste-Marie — Le Centre francophone de Sault-Ste-Marie (CFSSM) veut remettre l’accent sur la langue française dans cette ville de 75 000 résidents et tenter de rehausser la fierté de s’afficher parmi la communauté franco-ontarienne. L’organisme s’est fixé des objectifs clairs…
    Ecrit le mercredi, 19 septembre 2018 13:08
  • Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren
    Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren Markstay-Warren — Les électeurs de Markstay-Warren devront choisir entre deux candidats expérimentés le mois prochain pour choisir leur nouveau maire. Le maire sortant, Steve Salonin, veut privilégier la remise à neuf de plusieurs infrastructures routières de sa communauté tandis que…
    Ecrit le jeudi, 13 septembre 2018 16:16
  • Quand la maladie devient le centre d’une vie
    Quand la maladie devient le centre d’une vie Sudbury — Même si l’objectif a été atteint dans la campagne GoFundMe à son nom, Véronique Charbonneau n’en est pas à la fin de son combat contre la douleur chronique. Nous avons eu la chance de la contacter lors d’une…
    Ecrit le mercredi, 12 septembre 2018 13:00
  • Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron
    Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron Papineau-Cameron — Le maire du Canton de Papineau-Cameron, Robert Corriveau, tentera de convaincre les électeurs de lui confier un huitième et dernier mandat à la tête de cette communauté à la porte d’entrée du Nord de l’Ontario. Une seule autre…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 18:31
  • Créer son emploi d’été
    Créer son emploi d’été Sudbury — Quatre jeunes francophones ont reçu l’aide du Centre régional des affaires (CRA) de Sudbury afin de démarrer et exploiter une petite entreprise au cours de l’été par l’entremise du programme Entreprise d’été de l’Ontario. Chacun a reçu une…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 15:19

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login