FacebookTwitter
mercredi, 14 décembre 2016 06:00

Ah, Noël!

C’est bientôt Noël. Toute la neige qui tombe aujourd’hui (lundi) me confirme qu’on est à quelques jours de ce que nous appelons «le temps des Fêtes». Mais je dois vous avouer quelque chose : je ne sais pas si c’est juste l’usure du temps, mais Noël ne m’excite plus beaucoup. En fait, j’ai comme une relation amour/haine avec cette fête. Ma femme dit que je commence à ressembler au Grinch.

D’abord, ce que je n’aime pas. Vous conviendrez avec moi que Noël c’est ben du trouble. C’est de la préparation pendant presque un mois pour une semaine de réjouissances. Happé par le commercialisme qui entoure cette fête, on se casse la tête pour trouver le cadeau qui plaira. Ensuite c’est la course folle dans les magasins où on côtoie des milliers d’autres magasineux sur les nerfs, pressés de trouver le «deal» du siècle. Et là, je n’ai même pas encore parlé des décorations. Ça me prend au moins deux jours juste pour les décorations extérieures. Une chance que ma femme s’occupe de l’intérieur, sinon notre maison ressemblerait à un foyer de Témoins de Jéhovah. Mais ce n’est pas encore fini, il faut préparer de bons petits plats, des beignes, des biscuits, des tourtières... Encore deux ou trois jours d’ouvrage.

Pendant un mois, y’a aussi les fameux partys de bureau. Faudrait pas que j’oublie d’apporter mon complet chez le nettoyeur. J’devrais-tu mettre une cravate? Pis la femme qui n’a évidemment rien à porter, faut qu’elle fasse les magasins pendant deux jours pour trouver LA robe de party — il me semble qu’elle ressemble à celle de l’an dernier, mais bon... je ne dirai rien. J’espère juste que les organisateurs ne nous auront pas encore assis à la même table que le gars que je n’aime pas.

Dire qu’y’a du monde qui aime Noël. Ben, ma femme aime Noël. Elle dit qu’il y a de l’amour dans l’air.

Bon, ok, c’est vrai, y’a des bons côtés à Noël. C’est un temps de partage, de réunions de famille et d’amis, de retrouvailles... C’est un temps pour les petits enfants dont les yeux scintillent autant que les lumières dans l’arbre de Noël. C’est aussi les vacances, ces quelques jours qui nous permettent de nous ressourcer et d’être entièrement avec les nôtres, de les choyer, de leur faire plaisir.

Pendant quelques jours, nous comprenons enfin pourquoi nous nous sommes donné tout ce trouble. Il y a les cadeaux qui nous permettent de redécouvrir la joie de donner. Il y a ces repas en famille pendant lesquels on sert toutes les petites merveilles cuisinées pendant le dernier mois. Même les décorations prennent tout leur sens quand on pense que ces lumières sont en fait une célébration du solstice d’hiver qui marque le retour du soleil. Et pour les chrétiens, Noël c’est un rappel annuel que c’est en ce jour que débute leur cheminement spirituel basé sur l’amour.

Ok, je me suis convaincu. Noël sera une belle fête encore cette année. En tous cas, c’est ce que je souhaite à tous les lecteurs du journal Le Voyageur.

Joyeux Noël!

Lu 2425 fois Dernière modification le mardi, 13 décembre 2016 14:44
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login