FacebookTwitter
vendredi, 09 décembre 2016 09:01

Le magasin Les Boys change de main

Écrit par 
Deux des trois «boys», Pierre Sigouin et Steve Tremblay, lors de la 10e Coupe des villages en 2013. Deux des trois «boys», Pierre Sigouin et Steve Tremblay, lors de la 10e Coupe des villages en 2013. Photo : Andréanne Joly
Kapuskasing — L’annonce est tombée à la fin novembre : la boutique Les Boys, lancée par trois jeunes sportifs de Kapuskasing il y a 15 ans, a changé de propriétaires. L’entreprise passe aux mains de nouveaux investisseurs locaux, soit Andréanne et Derick Brooks ainsi que Julia et Mathieu Coulombe.

Steve Tremblay, Stéphane Tremblay et Pierre Sigouin se sont lancés dans ce pari un peu fou en juin 2001, à la fermeture du seul magasin d’équipement sportif de la région, qui avait pignon sur rue à Hearst. «On est parti de nos propres petits moyens», se souvient Steve Tremblay. «J’ai étudié en administration des affaires. On a fait un plan d’affaires et on a fait le tour des banques.»

Ils ont d’abord ouvert boutique dans un petit local tout près du Cercle avant d’acheter un bâtiment à l’angle de la route 11 et du chemin Brunelle Nord. Il y a un peu plus d’un an, leur entreprise s’installait tout près de l’aréna, dans un local encore plus grand.

La gestion de l’entreprise était devenue très accaparante en raison de l’achalandage croissant, et ce, malgré l’embauche d’un employé à plein temps. «La demande est grandissante et, en plus, on fait affaire avec les équipes de hockey junior de la région — d’Iroquois Falls et de Cochrane», explique Steve Tremblay.

La conciliation entreprise, travail et famille était rendue trop lourde. «On trouvait qu’on ne pouvait plus offrir le service qu’on voulait offrir», poursuit le sportif.

Les acheteurs reconnaissent d’ailleurs l’importance accordée par Les Boys au service à la clientèle. «Ils ont travaillé fort», estime l’un des nouveaux propriétaires, Derick Brooks, qui connait bien la boutique pour l’avoir fréquentée dès le premier jour. Avec ses collègues, il souhaite conserver cet esprit. «Je pense qu’ils ont parti [la boutique] pour desservir la communauté. Il y a des choses de sports dans les plus gros magasins, mais pour avoir des experts, il faut aller chez Les Boys. Les gars connaissaient tous les produits qu’ils vendaient… Et ils connaissent très bien leurs clients», poursuit-il.

En fait, il aura fallu plusieurs mois de réflexion avant que «les boys» cèdent aux investisseurs. «C’est comme laisser tomber un rêve» indiquait, au lendemain de la vente Steve Tremblay, l’émotion dans la voix. «Ça allait super bien. D’un autre côté, on sait qu’on l’a laissé entre bonnes mains.»

Mais «les boys» ne sont pas du genre à s’assoir et ne rien faire. Ils entendent appuyer encore le groupe pendant quelques mois. Ils sont également derrière des initiatives sportives, comme la Coupe annuelle des Villages, qui oppose depuis 2003 les hockeyeurs des diverses localités de la région. «On est en période de transition, émotionnellement. On essaie d’appuyer le nouveau groupe. On va prendre quelques mois, mais on a d’autres projets en tête», avance Steve Tremblay.

Les nouveaux propriétaires sont, à l’instar des trois gars d’origine, des sportifs, amateurs de plein air, de biathlon et même de course ironman. Ils comptent suivre le rythme des «boys» et développer l’entreprise sans brusquer les choses. Ils espèrent diversifier l’offre en matière de ski de fond, de vélo, de vélo à pneus surdimensionnés (fat bike)… bref, de plein air.

Mais d’abord, ils se sont donné un mandat : connaitre aussi bien les produits et leur clientèle que leurs prédécesseurs.

Lu 8407 fois Dernière modification le vendredi, 09 décembre 2016 09:14
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login