FacebookTwitter
vendredi, 25 novembre 2016 14:00

Le retour du village de Noël des Benoît

Écrit par 
Claudette et Léonard Benoît travaillent sur les détails finaux de leur spectaculaire village de Noël. Claudette et Léonard Benoît travaillent sur les détails finaux de leur spectaculaire village de Noël. Photos : Emilie Deschênes
Timmins — La famille Benoît s’est une fois de plus lancée dans la confection de son populaire et gigantesque village de Noël. Cette année, ils le font pour leur premier petit-enfant et pour appuyer les efforts de la Yo Mobile.

«C’est ouvert au public. On va accueillir les gens tous les soirs. On vise [d’ouvrir] le premier samedi de décembre, de 19 h à 21 h, et c’est gratuit. Les gens n’auront pas besoin de se déchausser, il va y avoir un tapis. Ils entrent, examinent le village, s’ils veulent faire un don à la Yo Mobile, ils sont les bienvenus», affirme Léonard Benoît, qui a principalement travaillé sur l’aspect structurel du village. «[Les visiteurs] en parlent avec leurs amis et font venir d’autres personnes.»

«En 2004, qui est la dernière année qu’on l’a monté, on a dédié le montage au monument des mineurs à la McIntyre. Au-delà de 700 personnes sont passées dans notre maison pour voir le village et on a recueilli plus de 700 $ pour la construction du monument. Cette année, puisque c’est la dernière fois qu’on le monte — on présume que c’est la dernière année parce que c’est beaucoup de travail — on va le dédier à la Yo Mobile», poursuit M. Benoît.

Une boite sera réservée pour les dons et les visiteurs pourront signer un livre souvenir. En ouvrant un registre de 2001, M. Benoît se remémore d’heureux souvenirs en souriant. «Il y a des gens qui nous encouragent, il y en a qui disent : “quelle patience”, il y a des gens qui disent “je n’ai jamais vu quelque chose de pareil”. Il y a des gens qui viennent en ville pour visiter leur famille et les gens qui savent qu’on a le village de monté les amènent pour venir le voir», indique-t-il en précisant que les gens sont venus de Rouyn, de Kirkland Lake et de New Liskeard, entre autres.

«Robert Paquette, Chuck Labelle et toute la troupe sont venus plusieurs années consécutives», poursuit sa conjointe, Claudette Benoît. «Ils faisaient leur spectacle à La Ronde et, ensuite, ils venaient ici.»

Aucun rendez-vous n’est requis. Si vous apercevez une enseigne «Ouvert», c’est qu’on vous attend. «À moins d’une fonction familiale, le village sera ouvert tout le mois de décembre et la première semaine de janvier», précise M. Benoît. «On veut que les gens viennent voir. Avec les lumières, tu ne peux pas faire autrement qu’être émerveillé. Si les gens s’empêchent de venir par la gêne, ce sont eux qui vont manquer quelque chose.»

Année de construction : 1998

Cette passion de monter minutieusement un village unique de cette ampleur a pris naissance en 1998. «On a reçu plusieurs pièces en cadeau. On a fait plusieurs achats à Noël Éternel à Montréal et il y a certaines pièces qui étaient en exposition, soit dans un magasin, soit dans une pharmacie», souligne Mme Benoît, qui s’occupe plutôt de la disposition des pièces et de la touche finale.

Le couple de collectionneurs finalise le village pour donner vie à chacune des sections divisées par thème. «Ça, c’est désigné à la pêche. Ça, c’est le Pôle Nord. Il y a des commerces partout et il y a des églises. Il y a des autos et des camions partout, qui vont avec tel commerce ou maison. Il y a une école, une enseignante avec ses élèves», disent-ils à tour de rôle.

Rien n’est laissé au hasard, les Benoît ont conçu un plan pour adéquatement disposer chacun des bâtiments, des pentes, des arbres et des figurines.

La décoration du salon des Benoît témoigne de l’esprit de Noël, bien sûr, mais cette année est spéciale. «On va être grands-parents pour la première fois! Et ma bru, depuis qu’elle a vu les photos au courant de l’année, elle m’a convaincue», explique Mme Benoît. La naissance est prévue pour le 24 novembre. «Mon père de 92 ans s’en vient pour Noël. On va prendre des photos des quatre générations. Il n’a jamais vu le village en personne, mais il l’a vu à la télé lorsque le village avait fait les nouvelles nationales.»

Si vous désirez voir ce village, passez au 637, rue Cedar Nord à Timmins.







Lu 3412 fois Dernière modification le mardi, 22 novembre 2016 16:06
Émilie Deschênes

Correspondante

Timmins

emilie@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login