FacebookTwitter
mardi, 22 novembre 2016 15:28

Un jeune homme de Moonbeam parmi les meilleurs pianistes de l’Ontario

Écrit par 
Maureen Lowring-Reed, le compositeur Frank Mills et Mattéo Gauthier. Maureen Lowring-Reed, le compositeur Frank Mills et Mattéo Gauthier. Photo : Courtoisie
Moonbeam — Un jeune pianiste de Moonbeam vient de s’illustrer chez Conservatory Canada. Mattéo Gauthier, âgé de 15 ans, a obtenu respectivement 100 % et 95,6 % aux examens théorique (classique, grade 3) et pratique (classique, grade 6) de piano, les meilleurs résultats de la province de l’Ontario dans ces catégories.

Ses notes lui ont valu deux médailles ainsi qu’une bourse et lui ont permis de s’installer au piano lors de la cérémonie de remise des prix, qui a attiré des gens de partout au pays à London, au début du mois.

Alors qu’il aurait pu interpréter une pièce composée par quelqu’un d’autre, il a plutôt retenu une de ses créations, Ciel étoilé.

Il s’agissait d’une première expérience de cérémonie pour le claviériste et pianiste, habitué des spectacles en milieu scolaire et au Festival de musique de Kapuskasing. Il avoue que sa performance sur scène n’a pas été stressante, «puisque c’était tous des musiciens et qu’on ne faisait que jouer nos pièces et écouter les autres», indique-t-il.

Il explique avoir choisi une de ses compositions par souci de divertissement. Ils sont deux — sur une cinquantaine de médaillés — à avoir choisi une pièce qui n’est pas issue du répertoire du Conservatoire.

«C’est un honneur de jouer devant un auditoire si accompli», note sa professeure de piano, Maureen Lowring-Reed. Le jeune pianiste a apprécié le spectacle dans son ensemble. «C’était vraiment impressionnant. Il y en a de niveaux très avancés et ce sont les meilleurs.»

D’ailleurs, le Torontois Frank Mills, qui a composé la célèbre pièce Music Box Dancer en 1978, «l’a félicité pour sa composition», a fait savoir le père de Mattéo, Éric Gauthier, au Voyageur. M. Mills était de la cérémonie pour recevoir un diplôme honorifique.

Ce n’est pas le premier honneur de la sorte que remporte Mattéo Gauthier : il a remporté une médaille d’excellence il y a quelques années pour une note élevée en théorie, rapporte Mme Lowring-Reed. «Mais c’est la première fois qu’un de mes élèves remporte deux médailles à la fois, pour la théorie et la pratique», souligne-t-elle.

Alex Madill, de Kapuskasing, a lui aussi déjà remporté une médaille d’excellence, précise la pianiste.

Pianiste de talent, Mattéo Gauthier investit temps et énergie devant le clavier, poursuit sa professeure. «Il fait toujours ses devoirs, il tient toujours compte des recommandations et il y ajoute sa touche personnelle. Il est très consciencieux», indique Mme Lowring-Reed.

«La musique fera toujours partie de la vie de Mattéo, j’en suis certaine», dit celle qui l’accompagne depuis près de 10 ans, même s’il ne croit pas poursuivre une carrière dans le domaine. «Il va continuer de jouer et de composer. Ça fait partie de lui. Pour les musiciens, jouer, c’est une échappatoire. C’est aussi important que de respirer.»

Lu 10011 fois Dernière modification le mardi, 22 novembre 2016 15:36
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login