FacebookTwitter
vendredi, 18 novembre 2016 11:13

La démolition du Centre Culturel La Ronde est prévue d’ici les Fêtes

Écrit par 
Centre culturel La Ronde, 42, rue Mountjoy Nord Centre culturel La Ronde, 42, rue Mountjoy Nord Photo : Emilie Deschênes
Timmins — Le Centre culturel La Ronde aura droit à une facture de démolition réduite, c’est ce qu’a annoncé Ludger Cloutier, consultant pour la démolition et la construction de l’édifice du Centre de Timmins.

«C’est officiel, c’est approuvé», déclare M. Cloutier. «Notre demande à la Ville, c’était pour qu’ils éliminent les frais reliés au dépôt de tous nos matériaux au dépotoir.» La demande a été présentée au conseil municipal le 31 octobre et les membres ont voté en faveur le 7 novembre. Le Centre n’aura donc pas à percevoir les redevances de déversement au dépotoir Deloro, chose qui ravit l’équipe de gestion du Centre.

En date du 9 novembre, il y avait toujours une incertitude en ce qui a trait à la demande de renonciation des frais associés aux permis de démolition et de construction qui avait également été présentée au conseil municipal le 31 octobre. Par conséquent, le consultant demandera des précisions auprès de la Ville à cet effet.

«D’après les entrepreneurs, il y aura environ 150 voyages de camion au dépotoir», explique M. Cloutier. «Deux m’ont dit que ça valait environ 40 000 $, mais dans le rapport que la Ville m’a donné, et les conseillers en ont été informés, on indique que la valeur est de 135 000 $. La Ville, ça ne leur coute rien de plus. [...] C’est un service qu’elle nous rend. Ça va aider.»

Malgré les nombreuses étapes exigées par la démolition d’un édifice de 37 000 pi2, M. Cloutier espère que cette phase sera achevée avant Noël. «Aujourd’hui, dans la démolition, ce n’est plus comme avant. Il y a tellement de lois. [...] Ça va prendre du temps, mais ça va être fait de la bonne façon», souligne-t-il.

Une firme devra être embauchée pour des questions environnementales avant l’exécution des travaux de démolition. «Ils doivent faire le tour de tout l’édifice et faire une vérification avant qu’on le descende pour que ce soit sécuritaire et sûr, qu’il n’y ait rien comme de l’amiante ou quoi que ce soit qui pourrait nuire aux employés», élabore M. Cloutier.

Étant donné la superficie importante de l’édifice, le Centre devra faire appel à une firme d’ingénieur à des fins d’examen et d’approbation du plan de démolition soumis par l’entrepreneur qui sera retenue pour les travaux. «Durant la démolition, un ingénieur devra aller visiter le site pour s’assurer que c’est fait tel que la loi l’exige», poursuit M. Cloutier en ajoutant que la démolition exigera la fermeture temporaire d’une section de la rue.

Le consultant mentionne que l’édifice est presque entièrement vidé et qu’une partie du contenu a été entreposée en attendant le nouveau bâtiment.

Listes de souhaits

«On a déjà notre liste de souhaits, ce qu’on veut dans notre édifice de 10 000 pi2. On va demander à chaque groupe, comme aux Maringouins du Nord, ce qui serait idéal comme grandeur d’estrade. Pour nos spectacles, on va consulter Luc Chalifoux et Marc Breton parce qu’on bâtit quelque chose de nouveau et on veut être certain de bâtir quelque chose qui va plaire à nos membres, à nos clubs et à la communauté», conclut M. Cloutier.
Lu 2745 fois Dernière modification le vendredi, 18 novembre 2016 11:18
Émilie Deschênes

Correspondante

Timmins

emilie@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login