FacebookTwitter
mercredi, 02 novembre 2016 06:00

Une lune de miel, ce n’est pas éternel

Des jeunes qui lui tournent le dos. Une manifestation devant l’hôtel où se tient une rencontre de députés libéraux. Des articles de journaux faisant état de dépenses jugées exorbitantes. Sommes-nous témoin de l’effritement de la lune de miel entre les Canadiens et le premier ministre Justin Trudeau?

Pas encore. Je crois que la lune de miel se poursuit même si elle tiédit. À preuve, les sondages qui indiquent que le premier ministre et son gouvernement jouissent toujours d’une cote de popularité enviable. Mais on ne peut négliger les quelques signes avant-coureurs. Tout le monde sait bien que ce sont les petites choses qui sont mortelles pour une relation. Le conjoint qui ne roule pas le tube de dentifrice de la bonne façon; le partenaire qui ne fait pas le ménage assez souvent; les vêtements qui trainent sur une chaise dans la chambre. Voilà ce qui refroidit l’ardeur des premiers sentiments.

En politique, c’est pareil. C’est l’amoncèlement de petits déboires qui fait le plus mal. Et force nous est de constater que Justin Trudeau et les libéraux en ont connu quelques-uns. On pense ici aux dépenses de déménagement des deux principaux conseillers du premier ministre; aux honoraires que ses ministres ont payés à des photographes; aux promesses électorales abandonnées ou tenues à moitié. Pour les fans de M. Trudeau, ce ne sont que des broutilles, mais pour les partisans plus tièdes, la somme de ces erreurs peut faire déborder le vase.

Ce sont bien sûr les opposants de toujours, les néodémocrates et conservateurs purs et durs, qui soufflent sur ces petites braises de mécontentement. Ce sont les membres de la section jeunesse du Congrès du travail du Canada qui ont récemment tourné le dos au premier ministre lors de son allocution. Or, on ne peut pas dire que le Congrès du travail soit d’allégeance libérale. Ce sont les opposants au projet de pipeline Énergie-est qui manifestent sur son passage. On ne peut pas dire non plus que ces environnementalistes québécois soient des grands amis des Trudeau. Et ce sont des journalistes qui ont fait état des dépenses de ses adjoints et ministres. Et nous savons tous que plusieurs «journaleux» se prennent pour l’opposition.

Mais justement, ce sont les médias qui véhiculent ces déboires et qui, par le fait même et généralement sans malice, répandent la grogne. Le gouvernement devra donc être particulièrement vigilant s’il veut maintenir sa popularité. Surtout que l’actuelle session parlementaire apportera son lot de décisions qui risquent de déplaire à certains.

Dans les prochains mois, le gouvernement devra se prononcer sur des projets d’oléoducs, sur une initiative de réforme électorale, sur un plan d’action pour les communautés de langues officielles en situation minoritaire, sur un nouveau budget, etc. Ce sont toutes des décisions qui pourraient déplaire à plusieurs. Le gouvernement devra donc faire preuve de beaucoup de doigté pour déjouer ses critiques et garder la confiance des électeurs.

Lu 1933 fois Dernière modification le mardi, 01 novembre 2016 14:18
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • Fermeture de la paroisse de L’Annonciation
    Fermeture de la paroisse de L’Annonciation Sudbury — Certains paroissiens de L’Annonciation sont toujours indécis quant à la paroisse qu’ils fréquenteront après la fermeture de leur paroisse le 29 juillet. Le 3 juin, le diocèse de Sault-Ste-Marie annonçait l’intégration de cette paroisse créée en 1953 à la paroisse…
    Ecrit le mercredi, 17 juillet 2019 09:40
  • Départ des Filles de la Sagesse
    Départ des Filles de la Sagesse Sudbury — La congrégation religieuse des Filles de la Sagesse a définitivement quitté le diocèse de Sault-Ste-Marie en juin. Les deux sœurs membres qui demeuraient à Sudbury ont pris leur retraite et ont maintenant élu résidence à la maison mère…
    Ecrit le mardi, 16 juillet 2019 10:29
  • Bientôt à la recherche de pouces verts
    Bientôt à la recherche de pouces verts Opasatika — Une nouvelle ferme agricole hydroponique commence à prendre de la verdure dans les anciens locaux de la ferme Curé Noël à Opasatika. Le projet du propriétaire de Truly Northern, Stéphane Lanteigne, et son partenaire, Jeremy Gillanders, pourrait ouvrir…
    Ecrit le jeudi, 11 juillet 2019 10:34
  • La communauté répond à l’appel du CIFS
    La communauté répond à l’appel du CIFS Sudbury — Le Contact interculturel francophone de Sudbury (CIFS) continue sa reconstruction et le niveau d’optimisme de ses dirigeants semble être à son plus haut niveau depuis plusieurs années. Des démarches ont entre autres déjà été entreprises auprès du gouvernement…
    Ecrit le jeudi, 11 juillet 2019 10:11
  • Un affrontement amical pour le bien des enfants
    Un affrontement amical pour le bien des enfants Sudbury — Le quatrième affrontement entre les joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) et les médecins du Grand Sudbury aura lieu le 11 aout à 14 h à l’aréna de Sudbury. Les profits du match seront remis à la Fondation…
    Ecrit le mercredi, 10 juillet 2019 17:09
  • 22e Semaine de la Fierté
    22e Semaine de la Fierté Sudbury — La 22e Semaine de la Fierté de Sudbury aura lieu du 8 au 14 juillet. Encore cette année, le nombre d’activités semble s’être multiplié avec des discussions, des ateliers d’art, des spectacles, du yoga, un match de roller derby et…
    Ecrit le jeudi, 04 juillet 2019 09:54
  • Une année historique pour l’École secondaire catholique Ste-Marie
    Une année historique pour l’École secondaire catholique Ste-Marie New Liskeard — L’École secondaire catholique Ste-Marie de New Liskeard fêtera bientôt sa cinquantième année d’existence. Du 2 au 4 aout, les anciens Apollos vont se rassembler à l’école et ailleurs dans la communauté pour prendre part aux célébrations du…
    Ecrit le mercredi, 03 juillet 2019 14:05

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login