FacebookTwitter
vendredi, 14 octobre 2016 09:29

L’épicerie de Earlton menacée de fermeture

Écrit par 
L’épicerie de Earlton menacée de fermeture Photo : Courtoisie
Earlton — Selon son propriétaire, la seule épicerie d’Earlton, Earlton Grocery King, éprouve d’énormes difficultés financières et pourrait bientôt devoir fermer ses portes. La hausse du salaire minimum et du prix de l’électricité rendent la compétition avec les commerces des villages avoisinants plus difficile.

Quelques mois après la fermeture de l’unique épicerie d’Earlton en 2009, Michel Maurice avait décidé de racheter le commerce. Il indique avoir voulu en partie éviter la dépréciation du marché immobilier, qui découle habituellement du manque d’infrastructures dans une localité. «Les gens se plaignaient qu’il n’y avait pas de magasin d’épicerie et j’ai décidé de me lancer dans cette aventure», avance-t-il.

Bien que les ventes se soient bien déroulées au début des opérations, il a rapidement été difficile pour M. Maurice de concilier les prix de l’électricité et les salaires de ses dix employés avec les prix de ses produits. «Le prix de l’électricité a doublé au cours des sept dernières années et les gens préfèrent de plus en plus aller magasiner ailleurs», explique le propriétaire, dont la dernière facture d’électricité s’élevait à 7 500 $. «C’est impossible pour nous de faire compétition aux grands magasins comme Walmart», souligne-t-il.

Dans l’espoir d’encourager la clientèle locale à fréquenter son magasin, M. Maurice, qui effectue déjà la livraison des marchandises à ses clients ainés, a récemment offert des rabais de 10 % sur l’entièreté de ses produits.

Le député provincial de la circonscription de Timiskaming-Cochrane, John Vanthof, a offert son soutien à M. Maurice en écrivant aux membres de sa circonscription afin de les sensibiliser à l’importance d’Earlton Grocery King.

«Lorsque les gens contribuent à l’économie locale, tout le monde y gagne. C’est aussi soutenir mes dix employés. Si le magasin ferme, ils perdront leur emploi. Notre communauté devrait comprendre cela. Si le magasin ferme, ce sera peut-être l’école qui fermera par après et bientôt il ne restera plus personne en ville», fait-il remarquer. Il demande également au gouvernement provincial de revoir à la baisse les prix de l’électricité afin de permettre aux petites entreprises de survivre.

Même s’il affirme ne ménager aucun effort pour éviter la fermeture de son commerce, M. Maurice pourrait bien être contraint de le vendre et d’ainsi mettre fin à ses activités. «Je veux bien le garder, mais je ne veux pas perdre ma chemise non plus», dit-il.

Lu 5740 fois
Bienvenu Senga

Journaliste

Sudbury

705-673-3377, poste 6210

bienvenu.senga@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Les loups se feraient plus présents à East Ferris
    Les loups se feraient plus présents à East Ferris Astorville — Le conseil municipal d’East Ferris a récemment déposé une résolution auprès du ministère des Richesses naturelles et des Forêts afin de sensibiliser le gouvernement provincial au sujet de la présence grandissante de loups dans la municipalité. Certains regroupements,…
    Ecrit le mercredi, 23 mai 2018 15:12
  • TNO 2018-2019 : « Vous êtes ici »
    TNO 2018-2019 : « Vous êtes ici » Sudbury — Le dévoilement de la programmation 2018-2019 du Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO) a bien failli être gâché par une panne d’électricité. Heureusement, le courant est revenu 20 minutes avant l’heure prévue pour les annonces. Dévoilée à travers une série d’installations…
    Ecrit le jeudi, 17 mai 2018 18:37
  • L’art urbain en mouvement
    L’art urbain en mouvement Sudbury — Un groupe d’artistes visuelles montréalaises sont de passage à Sudbury cette semaine. Habituellement confinées au même terrain vague dans la métropole québécoise, les huit artistes d’Auto-workshop ont décidé de quitter leur enclave et de prendre la route pour…
    Ecrit le jeudi, 17 mai 2018 16:36
  • De la République tchèque à l’Ontario français
    De la République tchèque à l’Ontario français Sudbury — Qu’est-ce qui peut bien attirer une étudiante de Prague, en République tchèque, à venir étudier en Ontario? Rien de moins que la culture franco-ontarienne. Alice Luňáková étudie l’enseignement des langues aux enfants à l’Université Masaryk, dans la ville…
    Ecrit le mercredi, 25 avril 2018 14:00
  • Candidate pour Miss North Ontario malgré une encéphalite
    Candidate pour Miss North Ontario malgré une encéphalite Timmins et Sudbury — Pour des raisons médicales, Keisha Corbeil a dû mettre sur la glace un projet qui lui tenait à cœur. Après avoir surmonté une difficile épreuve, elle a décidé de persévérer et de mener à bien un…
    Ecrit le vendredi, 20 avril 2018 16:24
  • Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand
    Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand Sudbury — La directrice générale du Centre Victoria pour femmes (CVF), Gaëtane Pharand, et l’une des 19 personnes qui ont reçu ce matin le Prix de distinction du procureur général pour les services aux victimes. Ce prix reconnait le travail exceptionnel…
    Ecrit le jeudi, 12 avril 2018 13:45
  • Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière
    Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière Sudbury — Pour une deuxième année consécutive, Rochelle Larivière, de l’École St-Paul de Lively, se rendra à l’Expo-sciences pancanadienne. Rochelle est la seule francophone qui a remporté l’une des six places disponibles, décernées lors de l’Expo-sciences régionale de Sudbury dimanche…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 21:57

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login