FacebookTwitter
mercredi, 31 août 2016 06:00

H2O

De tout temps, l’eau a été une pomme de discorde pour l’être humain. L’histoire regorge de guerres déclenchées pour sécuriser un accès à de l’eau. Avec les changements climatiques que nous vivons, l’eau deviendra encore plus recherchée et alimentera encore plus d’escarmouches. Une récente nouvelle émanant du Sud de l’Ontario démontre bien que le Canada est déjà impliqué dans de telles batailles et que nos gouvernements doivent défendre nos intérêts.

Le Canada est un des pays les plus riches en eau potable. Non seulement jouissons-nous de nombreux lacs, ruisseaux, étangs et rivières, mais nous avons aussi beaucoup d’eau sous la surface. C’est cette eau contenue dans la nappe phréatique qui est en cause dans la région de Aberfoyle, dans le Sud de la province. Et la guerre des résidents n’est pas avec un pays étranger, mais avec une multinationale de l’eau et de l’agroalimentaire, Nestlé, et avec le gouvernement ontarien. Oui, oui, vous avez bien lu, avec un gouvernement qui est censé protéger nos avoirs.

L’histoire d’Aberfoyle est assez simple. Nestlé y a construit une grosse usine d’embouteillage près d’un puits local et a un permis du gouvernement ontarien pour en extraire l’eau. Le site web du gouvernement indique que Nestlé a neuf permis en Ontario lui permettant de pomper 20 millions de litres d’eau par jour. Le permis de Nestlé à Aberfoyle est échu depuis le 31 juillet, mais le ministère de l’Environnement a décidé, sans consultation, de le prolonger. Les résidents, aux prises avec une sècheresse, veulent que le gouvernement réduise la prise d’eau de Nestlé.

Mais ce n’est pas cette histoire commune de résidents versus une grosse entreprise qui est le plus important, c’est ce qu’elle nous apprend. On apprend, par exemple, qu’un permis ontarien coute 700 $, mais que si l’exploitation d’embouteillage peut causer des dommages environnementaux, une compagnie peut en obtenir un quand même en payant 3 000 $. On apprend aussi que Nestlé ne paye qu’une redevance gouvernementale ridicule de 3,71 $ pour chaque million de litres d’eau qu’elle extrait.

En Colombie-Britannique, c’est encore pire. Les sociétés d’embouteillage ne payent que 2,25 $ par million de litres. On apprend qu’à part Nestlé, trois autres grandes sociétés d’embouteillage extraient quelque 16,5 millions de litres d’eau à tous les jours en Ontario. Et qu’en tout, la province gère 6 000 permis d’eau pour extraire plus d’un billion et demi de litres d’eau par jour. En passant, en français un billion c’est «one trillion» en anglais.

De ces 6 000 permis, plusieurs ont été émis à des petits embouteilleurs, des municipalités ou des agriculteurs. Ce n’est pas les petits embouteilleurs comme Jennica Springs ou French River Springs dans la région de Sudbury qui me causent problème. Ni les municipalités qui fournissent de l’eau à des millions de résidents, ni les agriculteurs qui nous nourrissent. Mais quand des multinationales aux profits faramineux ne payent que 3,71 $ pour embouteiller et nous revendre un million de litres de NOTRE eau, je considère ça du vol. Pur et simple.

Et quand nos gouvernements adoptent des politiques qui permettent aux sociétés de faire ça, je considère ça de la complicité criminelle. Voilà!

Lu 1624 fois Dernière modification le mardi, 30 août 2016 14:49
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • Les loups se feraient plus présents à East Ferris
    Les loups se feraient plus présents à East Ferris Astorville — Le conseil municipal d’East Ferris a récemment déposé une résolution auprès du ministère des Richesses naturelles et des Forêts afin de sensibiliser le gouvernement provincial au sujet de la présence grandissante de loups dans la municipalité. Certains regroupements,…
    Ecrit le mercredi, 23 mai 2018 15:12
  • TNO 2018-2019 : « Vous êtes ici »
    TNO 2018-2019 : « Vous êtes ici » Sudbury — Le dévoilement de la programmation 2018-2019 du Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO) a bien failli être gâché par une panne d’électricité. Heureusement, le courant est revenu 20 minutes avant l’heure prévue pour les annonces. Dévoilée à travers une série d’installations…
    Ecrit le jeudi, 17 mai 2018 18:37
  • L’art urbain en mouvement
    L’art urbain en mouvement Sudbury — Un groupe d’artistes visuelles montréalaises sont de passage à Sudbury cette semaine. Habituellement confinées au même terrain vague dans la métropole québécoise, les huit artistes d’Auto-workshop ont décidé de quitter leur enclave et de prendre la route pour…
    Ecrit le jeudi, 17 mai 2018 16:36
  • De la République tchèque à l’Ontario français
    De la République tchèque à l’Ontario français Sudbury — Qu’est-ce qui peut bien attirer une étudiante de Prague, en République tchèque, à venir étudier en Ontario? Rien de moins que la culture franco-ontarienne. Alice Luňáková étudie l’enseignement des langues aux enfants à l’Université Masaryk, dans la ville…
    Ecrit le mercredi, 25 avril 2018 14:00
  • Candidate pour Miss North Ontario malgré une encéphalite
    Candidate pour Miss North Ontario malgré une encéphalite Timmins et Sudbury — Pour des raisons médicales, Keisha Corbeil a dû mettre sur la glace un projet qui lui tenait à cœur. Après avoir surmonté une difficile épreuve, elle a décidé de persévérer et de mener à bien un…
    Ecrit le vendredi, 20 avril 2018 16:24
  • Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand
    Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand Sudbury — La directrice générale du Centre Victoria pour femmes (CVF), Gaëtane Pharand, et l’une des 19 personnes qui ont reçu ce matin le Prix de distinction du procureur général pour les services aux victimes. Ce prix reconnait le travail exceptionnel…
    Ecrit le jeudi, 12 avril 2018 13:45
  • Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière
    Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière Sudbury — Pour une deuxième année consécutive, Rochelle Larivière, de l’École St-Paul de Lively, se rendra à l’Expo-sciences pancanadienne. Rochelle est la seule francophone qui a remporté l’une des six places disponibles, décernées lors de l’Expo-sciences régionale de Sudbury dimanche…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 21:57

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login