FacebookTwitter
mercredi, 31 août 2016 06:00

H2O

De tout temps, l’eau a été une pomme de discorde pour l’être humain. L’histoire regorge de guerres déclenchées pour sécuriser un accès à de l’eau. Avec les changements climatiques que nous vivons, l’eau deviendra encore plus recherchée et alimentera encore plus d’escarmouches. Une récente nouvelle émanant du Sud de l’Ontario démontre bien que le Canada est déjà impliqué dans de telles batailles et que nos gouvernements doivent défendre nos intérêts.

Le Canada est un des pays les plus riches en eau potable. Non seulement jouissons-nous de nombreux lacs, ruisseaux, étangs et rivières, mais nous avons aussi beaucoup d’eau sous la surface. C’est cette eau contenue dans la nappe phréatique qui est en cause dans la région de Aberfoyle, dans le Sud de la province. Et la guerre des résidents n’est pas avec un pays étranger, mais avec une multinationale de l’eau et de l’agroalimentaire, Nestlé, et avec le gouvernement ontarien. Oui, oui, vous avez bien lu, avec un gouvernement qui est censé protéger nos avoirs.

L’histoire d’Aberfoyle est assez simple. Nestlé y a construit une grosse usine d’embouteillage près d’un puits local et a un permis du gouvernement ontarien pour en extraire l’eau. Le site web du gouvernement indique que Nestlé a neuf permis en Ontario lui permettant de pomper 20 millions de litres d’eau par jour. Le permis de Nestlé à Aberfoyle est échu depuis le 31 juillet, mais le ministère de l’Environnement a décidé, sans consultation, de le prolonger. Les résidents, aux prises avec une sècheresse, veulent que le gouvernement réduise la prise d’eau de Nestlé.

Mais ce n’est pas cette histoire commune de résidents versus une grosse entreprise qui est le plus important, c’est ce qu’elle nous apprend. On apprend, par exemple, qu’un permis ontarien coute 700 $, mais que si l’exploitation d’embouteillage peut causer des dommages environnementaux, une compagnie peut en obtenir un quand même en payant 3 000 $. On apprend aussi que Nestlé ne paye qu’une redevance gouvernementale ridicule de 3,71 $ pour chaque million de litres d’eau qu’elle extrait.

En Colombie-Britannique, c’est encore pire. Les sociétés d’embouteillage ne payent que 2,25 $ par million de litres. On apprend qu’à part Nestlé, trois autres grandes sociétés d’embouteillage extraient quelque 16,5 millions de litres d’eau à tous les jours en Ontario. Et qu’en tout, la province gère 6 000 permis d’eau pour extraire plus d’un billion et demi de litres d’eau par jour. En passant, en français un billion c’est «one trillion» en anglais.

De ces 6 000 permis, plusieurs ont été émis à des petits embouteilleurs, des municipalités ou des agriculteurs. Ce n’est pas les petits embouteilleurs comme Jennica Springs ou French River Springs dans la région de Sudbury qui me causent problème. Ni les municipalités qui fournissent de l’eau à des millions de résidents, ni les agriculteurs qui nous nourrissent. Mais quand des multinationales aux profits faramineux ne payent que 3,71 $ pour embouteiller et nous revendre un million de litres de NOTRE eau, je considère ça du vol. Pur et simple.

Et quand nos gouvernements adoptent des politiques qui permettent aux sociétés de faire ça, je considère ça de la complicité criminelle. Voilà!

Lu 2443 fois Dernière modification le mardi, 30 août 2016 14:49
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • 90 ans de jardinage
    90 ans de jardinage Kapuskasing — La Société d’horticulture de Kapuskasing célèbre ses 90 ans d’existence cette année et, pour l’occasion, elle tenait sa foire annuelle de fleurs et de légumes la fin de semaine du 17 aout au Centre Civique. Le Voyageur a pu rencontrer…
    Ecrit le jeudi, 22 août 2019 16:22
  • Le militantisme par la culture
    Le militantisme par la culture Chapleau — Diane Jean, l’ancienne directrice générale du Centre culturel Louis-Hémon, a récemment choisi de tirer sa révérence après avoir travaillé pendant deux décennies auprès de Chapleau. Abitibienne d’origine, elle s’est installée dans cette collectivité rurale du Nord de l’Ontario…
    Ecrit le mercredi, 21 août 2019 16:09
  • Visite d’Elizabeth May à Sudbury
    Visite d’Elizabeth May à Sudbury Sudbury — Première visite à saveur électorale dans le Grand Sudbury, la chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May, était de passage à l’École d’architecture McEwen hier soir pour répondre aux questions des Sudburois. Il s’agissait d’un 33e arrêt d’une…
    Ecrit le mercredi, 21 août 2019 00:00
  • Une cicatrice encore visible
    Sudbury — Cette photo prise du haut des airs montre bien l’étendue de forêt qui a été dévastée par l’incendie Parry Sound 33 l’été dernier. Ce feu qui a forcé l’évacuation d’une Première Nation et de Killarney en plus de…
    Ecrit le mercredi, 14 août 2019 15:21
  • Construction devant le Collège Boréal pour la rentrée
    Construction devant le Collège Boréal pour la rentrée Sudbury — La circulation sur le boulevard Lasalle à l’entrée du Collège Boréal risque d’être perturbée pour la rentrée. Afin de terminer la construction de la route et du nouveau carrefour giratoire qui remplacera l’intersection devant le collège, les automobilistes…
    Ecrit le mardi, 13 août 2019 16:23
  • Earlton se bat pour son développement
    Earlton se bat pour son développement Earlton — Les dirigeants du canton d’Armstrong ont récemment réduit le prix de vente de certains terrains municipaux à 20 000 $ pour stimuler le développement de nouveaux domiciles dans le secteur du chemin Airport et du croissant Jules-Gravel. Les obstacles au…
    Ecrit le jeudi, 08 août 2019 13:00
  • Quelle est la relation entre l’aide médicale à mourir et les soins palliatifs en Ontario?
    Quelle est la relation entre l’aide médicale à mourir et les soins palliatifs en Ontario? Ontario — En Ontario, les maisons de soins palliatifs sont l’un des endroits désignés par la loi où il est permis d’administrer l’aide médical à mourir (AMM). La grande majorité des institutions préfèrent par contre diriger les patients à l’hôpital…
    Ecrit le mardi, 06 août 2019 13:00

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login