FacebookTwitter
mercredi, 11 mai 2016 06:30

La charité au Canada

La généreuse réponse des Canadiens de partout au pays au sinistre de Fort McMurray m’impressionne vraiment. Selon les chiffres de vendredi dernier, en une semaine, nous avons donné plus de 30 millions $ à la Croix Rouge pour aider les victimes de ce désastre. Et l’argent continue à rentrer.

Il est clair que les Canadiens sont généreux lors de désastres tels la tempête du verglas au Québec en 1998, le tremblement de terre dévastateur en Haïti en 2010 ou les inondations de Calgary en 2013 et 2014, mais ouvrons-nous nos bourses seulement lors de catastrophes? Je suis fier de rapporter que selon une étude de Martin Turcotte de Statistique Canada, la réponse est non. Nous sommes un peuple généreux en tout temps. En 2013, la dernière année où les statistiques à ce sujet ont été compilées, les Canadiens ont donné près de 13 milliards $ à des organismes charitables où à but non lucratif. Ça, c’est quelque 400 $ pour chaque homme, femme et enfant du pays. C’est beaucoup. Ça nous place au 3e rang des nations, après les États-Unis au 2e rang et le Myanmar au premier.

En 2013, les Canadiens ont fait plus de 29 millions de dons. Ce sont les hommes de plus de 55 ans qui donnent le plus. Chose intéressante, les hommes donnent plus à des organismes laïcs, alors que les femmes donnent plus aux organisations religieuses.

Mais, comme on sait, l’argent n’est pas tout. Les Canadiens sont aussi généreux de leur temps. Toujours en 2013, nous avons travaillé près de 2 milliards d’heures en tant que bénévoles. Même au salaire minimum, ce serait assez impressionnant de traduire ça en argent.

Proportionnellement à leur nombre, ce sont les jeunes de 15 à 34 ans et les personnes âgées de plus de 55 ans qui font le plus de bénévolat. Les femmes et les personnes ayant un diplôme postsecondaire donnent aussi plus généreusement de leur temps. Quant aux 34-55 ans, malgré le fait qu’ils soient occupés à bâtir leur carrière et à élever leur famille, 18 % d’entre eux trouvent le temps de faire du bénévolat. Et comme cette tranche d’âge est la plus nombreuse, c’est elle qui accomplit le plus de travail non rémunéré.

Ces statistiques sont impressionnantes, mais ne comptabilisent pas tout le travail gratuit que nous faisons. Nous avons tous nos causes préférées; que ce soit l’environnement, l’aide aux plus démunis, les organismes culturels ou l’aide internationale. Plusieurs personnes siègent sur des conseils d’administration, organisent ou participent à des évènements et tout ça ne se retrouvent pas dans les chiffres officiels. Et c’est sans compter tous les 25 cennes ou dollars que nous donnons aux personnes quêtant aux coins des rues.

En somme, nous sommes un peuple généreux. Nous devrions en être fiers et continuer à aider ceux qui en ont besoin. Dans le cas de Fort McMurray, nous avons démontré que nous sommes capables de compassion. Continuons.

Lu 1763 fois Dernière modification le mardi, 10 mai 2016 14:54
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • Les loups se feraient plus présents à East Ferris
    Les loups se feraient plus présents à East Ferris Astorville — Le conseil municipal d’East Ferris a récemment déposé une résolution auprès du ministère des Richesses naturelles et des Forêts afin de sensibiliser le gouvernement provincial au sujet de la présence grandissante de loups dans la municipalité. Certains regroupements,…
    Ecrit le mercredi, 23 mai 2018 15:12
  • TNO 2018-2019 : « Vous êtes ici »
    TNO 2018-2019 : « Vous êtes ici » Sudbury — Le dévoilement de la programmation 2018-2019 du Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO) a bien failli être gâché par une panne d’électricité. Heureusement, le courant est revenu 20 minutes avant l’heure prévue pour les annonces. Dévoilée à travers une série d’installations…
    Ecrit le jeudi, 17 mai 2018 18:37
  • L’art urbain en mouvement
    L’art urbain en mouvement Sudbury — Un groupe d’artistes visuelles montréalaises sont de passage à Sudbury cette semaine. Habituellement confinées au même terrain vague dans la métropole québécoise, les huit artistes d’Auto-workshop ont décidé de quitter leur enclave et de prendre la route pour…
    Ecrit le jeudi, 17 mai 2018 16:36
  • De la République tchèque à l’Ontario français
    De la République tchèque à l’Ontario français Sudbury — Qu’est-ce qui peut bien attirer une étudiante de Prague, en République tchèque, à venir étudier en Ontario? Rien de moins que la culture franco-ontarienne. Alice Luňáková étudie l’enseignement des langues aux enfants à l’Université Masaryk, dans la ville…
    Ecrit le mercredi, 25 avril 2018 14:00
  • Candidate pour Miss North Ontario malgré une encéphalite
    Candidate pour Miss North Ontario malgré une encéphalite Timmins et Sudbury — Pour des raisons médicales, Keisha Corbeil a dû mettre sur la glace un projet qui lui tenait à cœur. Après avoir surmonté une difficile épreuve, elle a décidé de persévérer et de mener à bien un…
    Ecrit le vendredi, 20 avril 2018 16:24
  • Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand
    Distinction provinciale pour Gaëtane Pharand Sudbury — La directrice générale du Centre Victoria pour femmes (CVF), Gaëtane Pharand, et l’une des 19 personnes qui ont reçu ce matin le Prix de distinction du procureur général pour les services aux victimes. Ce prix reconnait le travail exceptionnel…
    Ecrit le jeudi, 12 avril 2018 13:45
  • Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière
    Une autre expérience réussie pour Rochelle Larivière Sudbury — Pour une deuxième année consécutive, Rochelle Larivière, de l’École St-Paul de Lively, se rendra à l’Expo-sciences pancanadienne. Rochelle est la seule francophone qui a remporté l’une des six places disponibles, décernées lors de l’Expo-sciences régionale de Sudbury dimanche…
    Ecrit le mercredi, 11 avril 2018 21:57

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login