FacebookTwitter
mercredi, 11 mai 2016 06:30

La charité au Canada

La généreuse réponse des Canadiens de partout au pays au sinistre de Fort McMurray m’impressionne vraiment. Selon les chiffres de vendredi dernier, en une semaine, nous avons donné plus de 30 millions $ à la Croix Rouge pour aider les victimes de ce désastre. Et l’argent continue à rentrer.

Il est clair que les Canadiens sont généreux lors de désastres tels la tempête du verglas au Québec en 1998, le tremblement de terre dévastateur en Haïti en 2010 ou les inondations de Calgary en 2013 et 2014, mais ouvrons-nous nos bourses seulement lors de catastrophes? Je suis fier de rapporter que selon une étude de Martin Turcotte de Statistique Canada, la réponse est non. Nous sommes un peuple généreux en tout temps. En 2013, la dernière année où les statistiques à ce sujet ont été compilées, les Canadiens ont donné près de 13 milliards $ à des organismes charitables où à but non lucratif. Ça, c’est quelque 400 $ pour chaque homme, femme et enfant du pays. C’est beaucoup. Ça nous place au 3e rang des nations, après les États-Unis au 2e rang et le Myanmar au premier.

En 2013, les Canadiens ont fait plus de 29 millions de dons. Ce sont les hommes de plus de 55 ans qui donnent le plus. Chose intéressante, les hommes donnent plus à des organismes laïcs, alors que les femmes donnent plus aux organisations religieuses.

Mais, comme on sait, l’argent n’est pas tout. Les Canadiens sont aussi généreux de leur temps. Toujours en 2013, nous avons travaillé près de 2 milliards d’heures en tant que bénévoles. Même au salaire minimum, ce serait assez impressionnant de traduire ça en argent.

Proportionnellement à leur nombre, ce sont les jeunes de 15 à 34 ans et les personnes âgées de plus de 55 ans qui font le plus de bénévolat. Les femmes et les personnes ayant un diplôme postsecondaire donnent aussi plus généreusement de leur temps. Quant aux 34-55 ans, malgré le fait qu’ils soient occupés à bâtir leur carrière et à élever leur famille, 18 % d’entre eux trouvent le temps de faire du bénévolat. Et comme cette tranche d’âge est la plus nombreuse, c’est elle qui accomplit le plus de travail non rémunéré.

Ces statistiques sont impressionnantes, mais ne comptabilisent pas tout le travail gratuit que nous faisons. Nous avons tous nos causes préférées; que ce soit l’environnement, l’aide aux plus démunis, les organismes culturels ou l’aide internationale. Plusieurs personnes siègent sur des conseils d’administration, organisent ou participent à des évènements et tout ça ne se retrouvent pas dans les chiffres officiels. Et c’est sans compter tous les 25 cennes ou dollars que nous donnons aux personnes quêtant aux coins des rues.

En somme, nous sommes un peuple généreux. Nous devrions en être fiers et continuer à aider ceux qui en ont besoin. Dans le cas de Fort McMurray, nous avons démontré que nous sommes capables de compassion. Continuons.

Lu 2055 fois Dernière modification le mardi, 10 mai 2016 14:54
Réjean Grenier

Éditorialiste

Sudbury

Actualité du Nord

  • Élections Kapuskasing : Qui remplacera le maire sortant?
    Élections Kapuskasing : Qui remplacera le maire sortant? Kapuskasing — Avec le départ du maire sortant, Al Spacek, les électeurs de Kapuskasing devront choisir un nouveau maire le 22 octobre parmi quatre candidats pour diriger la ville au cours des quatre prochaines années. Le bulletin de vote de…
    Ecrit le jeudi, 18 octobre 2018 14:35
  • Chapleau : Développement versus prudence fiscale
    Chapleau : Développement versus prudence fiscale Chapleau — Au cours de l’été, deux résidents de Chapleau ont déposé leur candidature pour le poste de maire. Les électeurs iront aux urnes lundi, comme dans toutes les municipalités ontariennes, pour choisir les candidats qui siègeront au conseil municipal…
    Ecrit le jeudi, 18 octobre 2018 09:00
  • Après presque 100 ans, la famille Perron passe le flambeau de l’épicerie d’Astorville
    Après presque 100 ans, la famille Perron passe le flambeau de l’épicerie d’Astorville Astorville — Le 1er octobre a marqué la fin d’une époque pour l’épicerie Perron Freshmart d’Astorville. L’entreprise quasi centenaire, qui a eu quatre générations de la famille Perron à sa barre, a récemment été vendue. Denise Beaupré-Perron et son époux…
    Ecrit le mercredi, 17 octobre 2018 14:00
  • Pelles en terre dans une semaine
    Pelles en terre dans une semaine Sudbury — La Place des Arts a obtenu les permis nécessaires au début des travaux de construction. L’entrepreneur retenu après le processus d’appel d’offres, Bélanger construction, pourra donc commencer la phase 1 des travaux dès le 23 octobre, date officielle…
    Ecrit le lundi, 15 octobre 2018 16:39
  • Élections Timmins : Rencontrez les candidats
    Élections Timmins : Rencontrez les candidats Timmins — Organisé par la Chambre de commerce de Timmins, le débat des candidats à la mairie de Timmins le 4 octobre a permis à des centaines de citoyens d’entendre l’opinion que chacun avait à faire valoir sur les enjeux qui…
    Ecrit le vendredi, 12 octobre 2018 15:26
  • Élections municipales : les enjeux de North Bay
    Élections municipales : les enjeux de North Bay North Bay — Les quatre candidats à la mairie de North Bay ont chacun proposé leurs solutions pour améliorer le secteur West Ferris et pour trouver des économies dans le budget municipal lors d’un débat télédiffusé le 4 octobre, organisé par…
    Ecrit le jeudi, 11 octobre 2018 15:31
  • Campagne grand public en marche
    Campagne grand public en marche Sudbury — La Place des Arts a lancé sa campagne communautaire de financement en présentant les 11 parrains et marraines qui auront la tâche de solliciter des dons et de parler du projet. Cette campagne servira principalement à équiper la…
    Ecrit le vendredi, 05 octobre 2018 19:38

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login