FacebookTwitter
jeudi, 28 avril 2016 14:23

Kashechewan : évacuation imminente

Écrit par 
L'évacuation de Kashechewan, en 2015 L'évacuation de Kashechewan, en 2015 Andréanne Joly
La débâcle et la crue des eaux de la rivière Albany, sur les côtes de la baie James, ainsi que le bris des pompes des systèmes d'évacuation, forcent l’évacuation de la Première Nation de Kashechewan. L’état d’urgence a été décrété et les premiers déplacements vers Kapuskasing et les autres communautés d’accueil doivent avoir lieu incessamment.

La première phase d’évacuation forcera le déplacement de quelque 728 aînés, enfants et femmes enceintes. Les autorités n’ont pas encore confirmé si un deuxième groupe de 540 personnes, de jeunes familles, suivra.

Plutôt cette semaine, devant l’imminence des crues, le conseil de bande du village de 3000 habitants avait demandé une évacuation préventive des aînés et des jeunes familles, et ce, même si les risques de crue et d’inondation étaient moins élevés que lors des dernières années à cause du débit estimé saisonnier et des accumulations de neige moindres que lors des années où la crue a été plus importante.

Cette année comme par le passé, Kapuskasing a une capacité d’accueil de 350 à 400 évacuées. Les autres sinistrés pourront être déplacés vers d’autres collectivités d’accueil comme Wawa, Smooth Rock Falls, Greenstone et Cornwall.

Relevons que Kapuskasing est déjà la ville d’accueil de 465 personnes originaires de Kashechewan qui ont été forcées d’évacuer à long terme quelque 40 résidences, touchées, en 2013, par un refoulement d’égout puis, en 2014, par des inondations. Elle sont considérées résidentes permanentes de Kapuskasing depuis août 2014 et pourraient le demeurer jusqu’en 2018 ou 2019, selon le coordonnateur aux évacuations, Gerry Demeules.
Lu 2129 fois Dernière modification le jeudi, 28 avril 2016 16:28
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login