FacebookTwitter
mercredi, 03 février 2016 10:17

GALALA vient découvrir les jeunes talents de Timmins

Écrit par 
Nathalie Nadon invite le public à l’enregistrement de GALALA à Timmins le 6 février Nathalie Nadon invite le public à l’enregistrement de GALALA à Timmins le 6 février
Timmins — Timmins accueillera l’équipe de tournage du concours télévisé pancanadien GALALA le 6 février dans le but de faire briller les passions qui habitent les jeunes de cette ville ontarienne.

Devant le franc succès obtenu lors de la première saison, le concours a entamé sa deuxième tournée il y a quelques semaines. De jeunes francophones et francophiles âgés de 5 à 15 ans de partout au pays ont participé aux auditions en 2015 dans l’espoir d’être retenus pour faire partie de la compétition. Malgré l’abondance de talents d’est en ouest, seulement huit candidates, candidats ou groupes ont été sélectionnés pour chaque émission tournée dans dix villes canadiennes.

Après la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick, l’équipe s’arrête en Ontario avant de poursuivre la route dans les provinces de l’ouest. «Ça va vraiment bien», affirme l’animatrice de l’émission pancanadienne jeunesse, Nathalie Nadon. «Je pense vraiment qu’on est sur une belle lancée. Les jeunes sont dynamiques et on a trouvé de super bons numéros. On a vraiment beaucoup de plaisir.»

«En Ontario, ça chante beaucoup. La chaine artistique musicale est très, très forte», poursuit Mme Nadon, également membre du trio vocal Les Chiclettes.

Lors de l’enregistrement, qui aura lieu à l’aréna McIntyre, les spectateurs pourront s’attendre à des numéros de saut à la corde, de danse, de danse acrobatique, de danse contemporaine et de chant.

«Pour le public, les portes ouvriront à 16 h et nous, on commencera à enregistrer à 16 h 30. C’est gratuit, les gens ont juste à réserver leur place ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )», indique l’animatrice. «Jusqu’à maintenant, on a de vraiment grosses salles et c’est l’fun pour les jeunes, parce que ça ajoute à leur confiance et à leur énergie de voir les gens dans la salle qui crient pour eux autres. Ça siffle, ça applaudit, donc ça vient bonifier l’expérience.» Personne ne sera refusé à la porte et tout le monde est bienvenu.

«En studio, je fais toujours un peu rire les gens, parce que c’est trois heures de tournage en gros. On a huit numéros et chaque numéro est joué deux fois. La raison pourquoi on fait le numéro deux fois, c’est qu’on veut s’assurer d’avoir suffisamment de prises de vue. On a quatre caméras, mais dans le fond, on veut huit caméras. Et là, on dit au public, la deuxième fois, il faut que vous applaudissiez aux mêmes places, il faut que vous riiez aux mêmes places.»

Une fois son numéro terminé, le candidat ou la candidate se tournera vers la personnalité vedette. À Timmins, c’est l’auteure-compositrice-interprète Cindy Doire, qui aura la responsabilité ultime de sélectionner le numéro gagnant. «C’est elle qui va prendre la décision à la fin de la soirée; du tournage. Et à la fin, les jeunes sauront qui s’en va à Hamilton en finale [en mars]», précise l’animatrice, en ajoutant que le résultat devra demeurer sous embargo jusqu’à la toute fin de la compétition.

En raison d’une politique de confidentialité, le nom des candidates et des candidats de Timmins ne peut être dévoilé pour l’instant. Afin de mettre sous les projecteurs la ville de Timmins, la jeune correspondante locale, Caleigh Bourdon, en compagnie d’une équipe de tournage professionnelle, fera découvrir la ville au cœur d’or aux téléspectateurs.

«La correspondante, son rôle, le jour un, ce sera de choisir trois lieux dans la ville ou dans la région. Par la suite, elle partira avec le réalisateur, deux caméramans, une fourgonnette et ils vont préparer le topo qui va nous faire découvrir la ville de Timmins pendant l’émission», explique l’animatrice. «Le jour deux, le jour du tournage où tous les jeunes sont présents, cette personne sera en arrière-scène avec un caméraman et passera les jeunes en entrevue pour apprendre à mieux les connaitre. C’est aussi elle qui fera les retours de pauses.»

La deuxième saison de GALALA sera diffusée d’avril à juin 2016 sur les ondes d’Unis TV.
Lu 2104 fois Dernière modification le mercredi, 03 février 2016 10:29
Émilie Deschênes

Correspondante

Timmins

emilie@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Un projet de poterie pour venir en aide aux Africains
    Un projet de poterie pour venir en aide aux Africains North Bay — La Guilde de potiers de North Bay tente de relever le défi de fabriquer plus d’une centaine de bols en seulement quelques mois afin d’appuyer un projet humanitaire sur le continent africain. Une initiative parrainée par le…
    Ecrit le vendredi, 21 septembre 2018 13:36
  • Élections Nipissing Ouest : Économie et bilinguisme
    Élections Nipissing Ouest : Économie et bilinguisme Nipissing Ouest — Les candidats à la mairie et aux postes de conseillers de Nipissing Ouest ont participé à deux débats la semaine dernière afin de présenter les enjeux qu’ils croyaient plus importants et ceux qui seraient leurs priorités si…
    Ecrit le jeudi, 20 septembre 2018 09:24
  • Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie
    Reconstruire la fierté des francophones de Sault-Ste-Marie Sault-Ste-Marie — Le Centre francophone de Sault-Ste-Marie (CFSSM) veut remettre l’accent sur la langue française dans cette ville de 75 000 résidents et tenter de rehausser la fierté de s’afficher parmi la communauté franco-ontarienne. L’organisme s’est fixé des objectifs clairs…
    Ecrit le mercredi, 19 septembre 2018 13:08
  • Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren
    Deux anciens maires s’affrontent à Markstay-Warren Markstay-Warren — Les électeurs de Markstay-Warren devront choisir entre deux candidats expérimentés le mois prochain pour choisir leur nouveau maire. Le maire sortant, Steve Salonin, veut privilégier la remise à neuf de plusieurs infrastructures routières de sa communauté tandis que…
    Ecrit le jeudi, 13 septembre 2018 16:16
  • Quand la maladie devient le centre d’une vie
    Quand la maladie devient le centre d’une vie Sudbury — Même si l’objectif a été atteint dans la campagne GoFundMe à son nom, Véronique Charbonneau n’en est pas à la fin de son combat contre la douleur chronique. Nous avons eu la chance de la contacter lors d’une…
    Ecrit le mercredi, 12 septembre 2018 13:00
  • Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron
    Élections municipales à Mattawan et Papineau-Cameron Papineau-Cameron — Le maire du Canton de Papineau-Cameron, Robert Corriveau, tentera de convaincre les électeurs de lui confier un huitième et dernier mandat à la tête de cette communauté à la porte d’entrée du Nord de l’Ontario. Une seule autre…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 18:31
  • Créer son emploi d’été
    Créer son emploi d’été Sudbury — Quatre jeunes francophones ont reçu l’aide du Centre régional des affaires (CRA) de Sudbury afin de démarrer et exploiter une petite entreprise au cours de l’été par l’entremise du programme Entreprise d’été de l’Ontario. Chacun a reçu une…
    Ecrit le jeudi, 06 septembre 2018 15:19

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login