FacebookTwitter
mercredi, 18 septembre 2013 00:00

La Charte des valeurs et le Canada anglais

Impératif français invite le Canada anglais et le gouvernement canadien à la modération dans ses basses accusations d’exclusion et de discrimination contre la société québécoise dans le débat sur le projet de Charte québécoise des valeurs communes. Nous sommes révoltés des propos entendus en provenance du Canada anglais et des ministres et députés fédéraux de toutes allégeances. Nous leur rappelons que c’est au Canada anglais que l’on retrouve les pires pratiques ostracisantes qui privent un grand nombre de Canadiens et de Canadiennes de leurs droits de travailler, de vivre et de s’épanouir en français. Pire, le gouvernement fédéral canadien, lui-même, pratique et encourage à grande échelle la discrimination et l’exclusion, car presque tous les postes de sa fonction publique (91,4 %) excluent et discriminent, imposant la connaissance de l’anglais, alors qu’à peine 3,9 % n’exigent que la connaissance du français. Ça, c’est de la discrimination et de l’exclusion «mur à mur»! Même au Québec, le gouvernement fédéral canadien impose ses pratiques de discrimination et d’exclusion, privant plusieurs Québécois et Québécoises de leur droit de travailler, puisque près de 70 % des postes de sa fonction publique fédérale au Québec exigent la connaissance de l’anglais pour à peine 3 % de la population québécoise qui est unilingue anglaise. Nous invitons les députés et ministres fédéraux à cesser leur mesquine manipulation politicienne et à adopter toutes les mesures qui s’imposent pour mettre un terme à la discrimination systémique canadienne contre la francophonie en faveur du tout anglais.

Jean-Paul Perreault, président d’Impératif français

Lu 1449 fois Dernière modification le lundi, 23 septembre 2013 12:58
La voix du Nord

info@lavoixdunord.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login