FacebookTwitter
mercredi, 17 juillet 2013 00:00

Quel cynisme!

Il faut faire montre d’un cynisme inouïe pour prendre comme partenaires dans l’aide au tiers-monde les compagnies canadiennes - en particulier minières - qui y exploitent les ressources. C’est pourtant l’approche que prônait encore récemment le gouvernement Harper en amalgamant l’Agence canadienne de développement international (ACDI) au ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement. Il est clair pour moi qu’il s’agira d’aide canadienne au développement détournée vers des entreprises dont les intérêts sont contraires - en principe et dans les faits - au bien-être des populations dont ils exploitent les ressources. Comme on le sait, les preuves et témoignages sur les agissements des minières et des multinationales dans les pays pauvres sont nombreux. Monsieur Harper n’ignore bien sûr pas le rôle joué par les multinationales dans l’appauvrissement des populations de nombreux pays du tiers-monde. Il ne peut ignorer non plus que cette approche est un dangereux virage à droite en faveur des très riches, dont les premières victimes, au sens propre, seront les plus pauvres. J’espère que les pressions populaires, des partis d’opposition et même de députés de leur propre parti obligeront les Conservateurs de Stephen Harper à adopter une approche autrement plus humaine. L’aide aux pauvres doit aller aux pauvres et non aux multinationales!

Bruno Marquis

Lu 1258 fois Dernière modification le lundi, 23 septembre 2013 11:14
La voix du Nord

info@lavoixdunord.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login