FacebookTwitter
jeudi, 06 août 2015 15:00

Présence de la berce du Caucase : fausses craintes

Écrit par 
Présence de la berce du Caucase : fausses craintes Photo : Université Laval

Kapuskasing — Malgré le nombre de signalements, la présence de la berce du Caucase (giant hogweed, en anglais) dans le corridor de la route 11 est démentie par l’Ontario Federation of Anglers and Hunters et par le ministère des Richesses naturelles.

En juillet, le club de golf de Kapuskasing a tiré la sonnette d’alarme en signalant la présence de berces à proximité de son parcours. On a demandé aux golfeurs de se tenir loin de ces plantes qu’on a ensuite arrachées. « En fait, il s’agit de berce laineuse [cow parsnip], une espèce indigène au Canada », corrige la coordonnatrice des relations communautaires du secteur des espèces envahissantes terrestres à la fédération, Alison Kirkpatrick.

À Kapuskasing, on a craint la présence de la plante nuisible, qui provoque de graves irritations cutanées qui peuvent être récurrentes et elle peut aussi provoquer la cécité. « Il y a définitivement confusion », indique le spécialiste des relations communautaires au bureau du Nord-Est du ministère des Richesses naturelles (MRN), Heather Pridham. « La berce laineuse partage certaines caractéristiques nocives avec la berce du Caucase, mais ça n’a aucune mesure. »

La berce du Caucase se propage, «mais maintenant, ça demeure assez limité au Sud et au Centre de l’Ontario», dans les milieux perturbés ou humides, selon Mme Pridham. Dans le Nord ontarien, on en a confirmé la présence à Val Thérèse et à Hamner en 2010 ainsi qu’à Elliot Lake en 2010 et en 2012. Selon Mme Kirkpatrick, on en aurait observé dans les années 1980 à Kapuskasing.

Comment les distinguer Bien que très similaire, il y a quelques différences clés entre la berce du Caucase et la berce laineuse. La berce du Caucase peut être bien plus grande, de 2 à 5 mètres contre de 1 à 3 mètres pour la berce laineuse.

Les tiges comportent les meilleurs indices. La tige de la berce du Caucase est parsemée de taches rouges et a peu de poils, tandis que la berce laineuse a peu ou pas de taches et a beaucoup de petits poils blancs soyeux.

Finalement, les feuilles de la berce du Caucase sont plus découpées et n’ont pas autant de poil que celles de la berce laineuse.

Abonnez vous

Lu 2002 fois Dernière modification le vendredi, 07 août 2015 16:17
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca

Actualité du Nord

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login