FacebookTwitter
jeudi, 19 septembre 2013 11:48

Mission accomplie avec le lancement des deux premiers ballons

Écrit par 
Le premier ballon stratosphérique a pris son envol à partir de la Base de lancement de ballons stratosphériques de Timmins. Le premier ballon stratosphérique a pris son envol à partir de la Base de lancement de ballons stratosphériques de Timmins. Photo : Emilie Deschênes

Timmins — C’est réussi! Le premier ballon stratosphérique a pris son envol à Timmins, un moment historique pour la région. Après avoir attendu le moment propice, c’est mercredi dernier en soirée que les conditions météorologiques étaient idéales pour lancer un ballon de 100 000 m3 qui allait atteindre une altitude d’environ 31,5 kilomètres. Surveillé de très près au moyen de systèmes de positionnement mondial et de radars, le ballon a atterri une dizaine d’heures après avoir quitté le sol de la Base de lancement de ballons stratosphériques de Timmins, située à l’aéroport Victor M. Power. Le lancement a eu lieu à 20 h 32 précisément. Selon Sara Millington-Veloza, de l’Agence spatiale canadienne (ASC), le ballon s’est posé au sol à environ 40 kilomètres de Senneterre, en Abitibi au Québec. Il a atterri en deux parties, soit la chaine de vol à 6 h 13 et l’enveloppe à 6 h 40. Le Timmins Fur Council a participé à la récupération de l’équipement avec l’aide d’employés de l’ASC et du Centre national d’études spatiales (CNÉS). Ce vol était le premier d’une série de deux. Il s’agissait d’un vol d’essai avant le lancement du second ballon. Le technicien montréalais Alexandre Monarque, de l’ASC, était sur place pour accompagner les membres des médias lors du lancement. Ce dernier a répété à quelques reprises qu’il s’agissait d’une belle envolée et que le lancement était réussi. Pendant qu’une équipe supervisait les activités du ballon à partir du Centre de contrôle à l’intérieur d’un édifice, les responsables des derniers préparatifs sur le terrain ne quittaient pas des yeux le ballon, muni de lumières clignotantes, qui prenait progressivement de l’altitude. Un sentiment de fierté se faisait sentir. Après avoir été dans l’obligation d’annuler le lancement qui devait avoir lieu le 9 septembre tard en soirée en raison de la pluie qui s’est abattue sur Timmins, le moment tant attendu par l’équipe sur place, composée d’une soixantaine de Français du CNÉS et de Canadiens de l’ASC, est enfin venu. Ces ballons atmosphériques contrôlés à distance peuvent transporter 1,75 tonne d’équipement dans la stratosphère, ne requièrent aucun moteur ou combustible et sont totalement récupérables. Ils peuvent servir à recueillir un vaste éventail de données importantes relatives à l’environnement terrestre et à l’atmosphère ou encore à scruter l’univers à des fins de recherche astronomique.  «Ce lancement historique marque le début de nouvelles possibilités pour le Canada, souligne Walter Natynczyk, président de l’ASC. Grâce à un modique investissement dans ces campagnes de ballons et à notre collaboration avec l’Agence spatiale française et la Ville de Timmins, des scientifiques et des ingénieurs canadiens auront accès à de fréquentes occasions de participation à ces vols à partir de 2014.» C’est à 1 h 27 le 14 septembre qu’on a fait le lancement du second ballon d’essai, soit le plus gros ballon stratosphérique du programme de ballons Stratos. Cette fois, celui-ci était de 800 000 m3 et atteignait 324 mètres de hauteur, ce qui représente environ la hauteur de la tour Eiffel. Ce deuxième vol d’essai transportait deux charges utiles canadiennes à bord. On annonce que le ballon a atterri le même jour à 14 h 25 au nord-est de d’Amos, en Abitibi.

Lu 2218 fois Dernière modification le jeudi, 19 septembre 2013 11:50
Émilie Deschênes

Correspondante

Timmins

emilie@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Fermeture de la paroisse de L’Annonciation
    Fermeture de la paroisse de L’Annonciation Sudbury — Certains paroissiens de L’Annonciation sont toujours indécis quant à la paroisse qu’ils fréquenteront après la fermeture de leur paroisse le 29 juillet. Le 3 juin, le diocèse de Sault-Ste-Marie annonçait l’intégration de cette paroisse créée en 1953 à la paroisse…
    Ecrit le mercredi, 17 juillet 2019 09:40
  • Départ des Filles de la Sagesse
    Départ des Filles de la Sagesse Sudbury — La congrégation religieuse des Filles de la Sagesse a définitivement quitté le diocèse de Sault-Ste-Marie en juin. Les deux sœurs membres qui demeuraient à Sudbury ont pris leur retraite et ont maintenant élu résidence à la maison mère…
    Ecrit le mardi, 16 juillet 2019 10:29
  • Bientôt à la recherche de pouces verts
    Bientôt à la recherche de pouces verts Opasatika — Une nouvelle ferme agricole hydroponique commence à prendre de la verdure dans les anciens locaux de la ferme Curé Noël à Opasatika. Le projet du propriétaire de Truly Northern, Stéphane Lanteigne, et son partenaire, Jeremy Gillanders, pourrait ouvrir…
    Ecrit le jeudi, 11 juillet 2019 10:34
  • La communauté répond à l’appel du CIFS
    La communauté répond à l’appel du CIFS Sudbury — Le Contact interculturel francophone de Sudbury (CIFS) continue sa reconstruction et le niveau d’optimisme de ses dirigeants semble être à son plus haut niveau depuis plusieurs années. Des démarches ont entre autres déjà été entreprises auprès du gouvernement…
    Ecrit le jeudi, 11 juillet 2019 10:11
  • Un affrontement amical pour le bien des enfants
    Un affrontement amical pour le bien des enfants Sudbury — Le quatrième affrontement entre les joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) et les médecins du Grand Sudbury aura lieu le 11 aout à 14 h à l’aréna de Sudbury. Les profits du match seront remis à la Fondation…
    Ecrit le mercredi, 10 juillet 2019 17:09
  • 22e Semaine de la Fierté
    22e Semaine de la Fierté Sudbury — La 22e Semaine de la Fierté de Sudbury aura lieu du 8 au 14 juillet. Encore cette année, le nombre d’activités semble s’être multiplié avec des discussions, des ateliers d’art, des spectacles, du yoga, un match de roller derby et…
    Ecrit le jeudi, 04 juillet 2019 09:54
  • Une année historique pour l’École secondaire catholique Ste-Marie
    Une année historique pour l’École secondaire catholique Ste-Marie New Liskeard — L’École secondaire catholique Ste-Marie de New Liskeard fêtera bientôt sa cinquantième année d’existence. Du 2 au 4 aout, les anciens Apollos vont se rassembler à l’école et ailleurs dans la communauté pour prendre part aux célébrations du…
    Ecrit le mercredi, 03 juillet 2019 14:05

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login