Imprimer cette page
lundi, 08 juin 2015 10:08

Cobalt reçoit un million d'Agnico

Écrit par 
À Cobalt, les traces de l'histoire sont bien visibles. À Cobalt, les traces de l'histoire sont bien visibles. Andréanne Joly

Cobalt — La minière Agnico Eagles versera un million de dollars au Historic Cobalt Legacy Fund.

«Agnico voulait mettre une plaque commémorative sur le bâtiment où la compagnie a débuté. On leur a demandé s’ils étaient prêts à faire une contribution à notre fonds de dotation», explique la mairesse de Cobalt, Tina Sartoretto.

Les intérêts générés par la fondation, estimés à 35 000 $ par année, permettront de soutenir des organisations patrimoniales et culturelles comme la bibliothèque, le musée minier, le musée militaire, le sentier d’interprétation historique et la salle de spectacle construite en 1926.

Le fonds a été créé l’année dernière, afin de préserver le patrimoine historique et culturel de la ville, surnommée «berceau de l’industrie minière canadienne». Cobalt est née en 1903, alors qu’une veine d’argent a été découverte pendant la construction du chemin de fer. En deux ans, 16 mines étaient en activité dans le secteur. En 2002, Parcs Canada octroyait à la ville le titre de un site historique national.

La préservation du patrimoine architectural représente depuis longtemps un défi auquel la Ville tente de trouver une solution. «L’histoire est tellement forte et il en reste des traces», illustrait la mairesse Tina Sartoretto, dans le cadre d’une tournée offertes aux les médias, il y a un an. Les exemples sont nombreux : «Il y a le premier bâtiment préfabriqué du Canada, l’édifice de la Banque de commerce, qui y est depuis 1907. Il y a un très beau bâtiment. Dessus, il est écrit Bank of Ottawa. Vous le verrez dans beaucoup de vieilles photos de Cobalt. A l’intérieur, c’est dans le même état qu’à sa construction, vers 1923.»

La Ville espère que le capital du fonds atteigne trois millions de dollars, qui permettrait de financer les musées et la bibliothèque, «et de contribuer à des projets qui aident à maintenir la qualité de vie ou le caractère patrimonial de la communauté», selon Tina Sartoretto.

Agnico a été formée à Cobalt et y a exploit des mines jusqu’en 1989. Le don sera versé en mémoire de son fondateur, Paul Penna.

Pour en savoir plus, lisez Le Voyageur du10 juin.

Abonnez vous

Lu 2062 fois Dernière modification le lundi, 08 juin 2015 10:42
Andréanne Joly

Correspondante

Kapuskasing

andreanne.joly@levoyageur.ca