Imprimer cette page
mercredi, 28 août 2013 11:09

Un camp tous azimuts pour les jeunes coureurs de fond

Écrit par 
Un camp tous azimuts pour les jeunes coureurs de fond Photo : Courtoisie

Timmins — Le dimanche le 18 août, plusieurs parents se sont rendus à 40 kilomètres de Timmins, sur la route 101 vers Foleyet, pour conduire leurs enfants au camp de cross-country de l’école secondaire catholique Thériault au chalet des Frères du Sacré-Cœur au lac Opishing. En effet, 36 athlètes, soit 18 garçons et 18 filles se sont présentés, 33 de l’école Thériault et 3 de l’école Sacré-Cœur. Ils ont passé cinq jours sous la tutelle du directeur du camp, Joël Ruel, aisé de trois entraîneurs, deux cuisiniers et trois animateurs. Une journée typique à ce camp commence avec un réveil général suivi d’étirements et d’une course légère. Ensuite, c’est le sauna et la baignade avant le déjeuner. Tous les repas sont suivis de jeux visant à faire digérer, d’explications et d’une activité (course, canot, ultimate frisbee, course défi avec GPS, course à obstacles, quadrathlon, duathlon kayak-canot, prédateur, grande excursion, etc.) qui peut durer quelques heures avant le sauna, la baignade et le prochain repas. En soirée il y a des réunions de motivation, de planification, de développement d’esprit d’équipe, d’explications de la tradition d’excellence, d’engagement, etc. et des jeux tels que le drapeau, la gazelle, le bassocbor, le bunko, un feu de camp et le visionnement des activités de la journée qui sont toujours filmées. Il ne faut surtout pas oublier la bouffe. Au déjeuner, on sert du gruau, des céréales, des rôties, des bananes, de la confiture et du beurre d’arachides en quantité. Au diner, les participants ont droit à de la soupe avec des sandwichs (tomate, fromage, jambon et autres viandes). Les soupers peuvent comprendre du macaroni et du fromage en quantité, du spaghetti, du chili, du poulet, des patates et des légumes ainsi que du ragoût. Les desserts sont excellents : banana splits, pouding chômeur, gâteau aux bleuets ou au chocolat et crème glacée avec fruits. Les jeunes sont hébergés dans les différents chalets construits à cet effet, les plus jeunes dans les plus grands chalets et les vétérans dans des chalets où ils sont moins nombreux et un peu plus à l’aise. Ce camp est très bien organisé et la supervision est excellente. Les campeurs et campeuses s’amusent, améliorent leur conditionnement physique, mangent très bien (certains mangent du gruau, du chou ou du navet pour la première fois) passent cinq jours sans téléphone, montre ou jeux vidéo. Ils quittent fatigués et impatients de débuter les entraînements réguliers après une fin de semaine de repos. Ce camp est une des clés du succès du programme de cross-country de l’école secondaire catholique Thériault, un des meilleurs de la province.

Lu 2509 fois Dernière modification le mercredi, 28 août 2013 11:11
Vital Shank

Chroniqueur

Timmins