FacebookTwitter
jeudi, 27 juin 2013 09:05

La Fondation de l’Hôpital lève la barre trois fois plus haute

Écrit par 
La Fondation de l’Hôpital  lève la barre trois fois plus haute Photo : Émilie Deschênes

Timmins — La Fondation de l’Hôpital de Timmins et du district (HT&D) a fait une importante annonce le 6 mai dernier alors qu’elle procédait au dévoilement officiel de sa plus importante campagne de financement. La campagne de 2013-2016, dont le thème est «Bâtissons aujourd’hui nos soins de santé de demain», vise à récolter le triple de l’objectif de la campagne de 2007-2009. Présidé par Jean-Paul Aubé, le comité de collecte de fonds a bon espoir, en quatre ans, d’atteindre son objectif de 15 millions $. «Nous cherchons à rénover et à relocaliser huit différents secteurs à un cout de 2,6 millions $ ainsi qu’à remplacer de l’équipement évalué à 12,4 millions $. Ce renouvèlement est d’ordre urgent à l’HT&D», affirme M. Aubé. Il se dit d’ailleurs enthousiaste à l’idée d’entreprendre cette campagne en l’honneur de feu John P. Larche, un homme qui a fait preuve d’une grande générosité envers le centre hospitalier de Timmins, où un secteur porte son nom. «J’ai accepté de relever ce défi en sa mémoire, dit-il. Je n’ai absolument aucun doute que nous atteindrons notre objectif […] plus tôt que la plupart des gens le prévoient. Je suis certain qu’on parviendra à atteindre les 15 millions $ en peu de temps, puisque je suis entouré de quatre as [Guy Chartrand, Gabe Provost, Dave McGirr et Don Wyatt]. Je crois que ça fait toute la différence». De grandes entreprises ont préalablement été approchées, chose qui s’annonce prometteuse, selon le président. À ce jour, le comité de collecte de fonds n’a reçu aucun refus. Chaque année, 140 000 patients sont traités à l’Hôpital de Timmins et plus de 800 bébés y naissent. Soulignons également qu’on entreprend des milliers d’interventions médicales tous les ans. Au cours des 20 dernières années, l’institution a reçu quelque 3 millions de visites. «Après 20 ans d’existence, l’HT&D nécessite d’importantes modifications pour assurer le maintien et l’amélioration de la prestation des services de soins de santé, indique le président et directeur général de l’établissement hospitalier, Roger Walker. Nous, les résidents de cette ville et de cette région, sommes fiers de ce que nous avons réussi à bâtir ensemble.» En guise d’appui à cette campagne, le maire Tom Laughren a annoncé un don de 1,5 million $ de la part de la Ville de Timmins. Ces fonds serviront à faire l’acquisition d’un nouveau tomodensitogramme. «Pour rassurer tout le monde, ceci provient du processus budgétaire. C’est de l’argent qui a été attribué, 375 000 $ par an pour quatre ans», souligne-t-il. Le comité que préside Jean-Paul Aubé sollicite l’aide des entreprises et des particuliers afin de pouvoir mettre à jour de l’équipement qui est essentiel au bien-être des gens de Timmins et des municipalités avoisinantes. Une fois cette mission accomplie, on allégera le fardeau de plusieurs familles qui doivent parcourir certaines distances pour recourir à des services de santé, on réduira le temps d’attente pour les tests diagnostiques et les interventions chirurgicales et on réduira le taux de complications.

Lu 1762 fois Dernière modification le jeudi, 27 juin 2013 09:24
Émilie Deschênes

Correspondante

Timmins

emilie@levoyageur.ca

Actualité du Nord

  • Le jour du Souvenir vu par une ancienne militaire
    Le jour du Souvenir vu par une ancienne militaire Le Voyageur propose une rencontre avec Johanne Baril. Aujourd’hui résidante et mairesse de Val Rita, près de Kapuskasing, elle a été dans les Forces armées canadiennes pendant 12 ans. Pour elle, c’est un devoir de souligner le jour du Souvenir. Non…
    Ecrit le dimanche, 11 novembre 2018 10:11
  • Institut franco-ontarien : Un vent de renouveau
    Institut franco-ontarien : Un vent de renouveau Sudbury — Après un «creux» en raison d’un manque de financement, l’Institut franco-ontarien (IFO) reprend tranquillement et de façon plus soutenue ses activités de promotion de la recherche sur la francophonie ontarienne. Une nouvelle génération commence aussi à prendre sa…
    Ecrit le vendredi, 09 novembre 2018 15:00
  • Semaine de l'immigration francophone : Récit d’une intégration réussie
    Semaine de l'immigration francophone : Récit d’une intégration réussie Antoine Tine et l’intégration par la vie communautaire Hearst — Antoine Tine est arrivé à Kapuskasing en aout 2015, en pleine nuit. «J’avais hâte de voir la ville», se souvient-il. «Quand je me suis réveillé, je suis tout de suite…
    Ecrit le mercredi, 07 novembre 2018 15:01
  • Deux nouvelles initiatives à Sudbury pour l’immigration francophone
    Deux nouvelles initiatives à Sudbury pour l’immigration francophone Grand Sudbury — Deux nouveaux programmes pour améliorer l’accueil des immigrants francophones dans le Grand Sudbury ont été annoncés lors de la proclamation de la 6e Semaine de l’immigration francophone le vendredi 2 novembre. Il s’agit d’un projet pilote pour…
    Ecrit le mardi, 06 novembre 2018 16:02
  • Venir en aide aux Haïtiens, deux chaussures à la fois
    Venir en aide aux Haïtiens, deux chaussures à la fois North Bay — Une podo-orthésiste agréée de North Bay, Crystal Kaufman, tente pour une deuxième année consécutive de convaincre les résidents de sa communauté de donner leurs chaussures usagées au programme Soles4Souls. Cette initiative donne des souliers et des vêtements…
    Ecrit le jeudi, 01 novembre 2018 15:01
  • Le français en Louisiane : lu, vu, mais moins entendu
    Le français en Louisiane : lu, vu, mais moins entendu Louisiane — La langue et la culture française ont été des composantes importantes de l’histoire de l’état américain de la Louisiane. Cependant, tout comme les Franco-Ontariens, les francophones de cette région ont fait face à plusieurs défis qui les ont…
    Ecrit le vendredi, 26 octobre 2018 14:47
  • Que diriez-vous d’un assistant en santé mentale littéralement à portée de main?
    Que diriez-vous d’un assistant en santé mentale littéralement à portée de main? Sudbury — Deux francophones de Sudbury tentent de créer une intelligence artificielle qui pourra reconnaitre des problèmes de santé mentale et donner des conseils à son utilisateur. Randy Battochio et Yves Gervais ont fondé l’entreprise Mindgoat afin de mener à…
    Ecrit le mercredi, 24 octobre 2018 15:35

RokStories

Éditorial de la semaine

Calendrier du Nord

Twitter

Member Login