Imprimer cette page
mercredi, 01 avril 2015 00:00

Dans nos bois, les bourgeons

Écrit par 
En fin d’hiver, les arbres semblent morts. En apparence seulement.

Surprise : Même s’il fait 30 degrés C, les bourgeons sont là. Ils se sont formés l’automne dernier avant la chute des feuilles. À l’intérieur de chaque bourgeon, une feuille ou une fleur miniature attend le printemps. Elle est protégée du froid par une enveloppe d’écailles.

Réveiller un arbre : En plein froid, cueillez une branche d’arbre; des branches de saule pour avoir des petits minous, des branches de peuplier pour des bourgeons au parfum exotique, celles du cerisier sauvage pour avoir des fleurs. Placez-les dans un pot avec de l’eau et un peu de sucre, mettez-le sur le bord d’une fenêtre et laissez-vous émerveiller. La semaine prochaine, je vous parlerai du peuplier et de sa merveilleuse médecine.

Le lis de Pâques

Le lis de Pâques est d’origine japonaise. Son bulbe à floraison normalement estivale est forcé pour fleurir à Pâques. Il a de grosses fleurs en trompettes blanches et parfumées d’une durée d’environ deux semaines.

Éclairage : Intensité lumineuse

Arrosage : Dès que le terreau est sec

Température : Préfère les nuits fraîches

Engrais : Considéré éphémère, il n’en a pas besoin. Il aime un terreau bien drainé.

Soins spéciaux : Après la floraison, on peut le planter à l’extérieur. Choisir une plante aux nombreux boutons sur le point d’ouvrir. Respirer, surtout le soir, son divin parfum.

Le brunch de Pâques :

jambon à l’érable de la cabane à sucre

1 jambon de 5 livres (genre pique-nique)

environ 12 clous de girofle

1 t. de sirop d’érable

1 t. de jus de pomme

Envelopper le jambon d’une feuille aluminium épais en formant un sac et déposer sur une grille dans une lèchefrite. Piquer de clous de girofle. Verser le jus de pommes sur le jambon, fermer et cuire à peu près 1 heure par livre. Une heure avant la fin de la cuisson, augmenter la chaleur à 375 degrés F, ouvrir le sac et arroser le jambon toutes les 15 minutes (4 fois) avec le sirop. Le jambon sera doré, glacé et tendre.

Jambon dans le foin

(d’après le grand chef français Paul Bocuse)

1 jambon demi-cuit

de l’eau

du foin

Dans une cocotte, avec couvercle, faire un nid de foin. Y placer le jambon et recouvrir de foin. Ajouter de l’eau pour couvrir. Mettre le couvercle. Faire mijoter à feu très bas, sans faire bouillir, en calculant 45 minutes par livre. Laisser tiédir dans l’eau de cuisson. Servir sur un nid de foin frais.

Le foin : En randonnée, regardez dans les champs et vous y verrez de hautes touffes de foin d’à peu près quatre à cinq pieds de hauteur. Coupez une belle gerbe et retournez joyeusement chez vous, comme un héro.

P.S. – Le jambon a le goût d’un jambon de York.

Mot de la fin :

Le sage parle de l’amour…

Quand l’amour vous fait signe, suivez-le,

Bien que ses voies soient dures et escarpées.

Et lorsque ses ailes vous enveloppent, cédez-lui,

Bien que l’épée cachée puisse vous blesser.

Malgré que sa voix puisse briser vos rêves

comme le vent du nord saccage vos jardins. 

De même que l’amour vous couronne, il peut vous crucifier.

Ainsi pénétrera-t-il jusqu’à vos racines qu’il secouera à leur attachement à la terre.

(le prophète K. Gibran)

Bonne semaine.

Abonnez vous
Lu 2653 fois