Imprimer cette page
vendredi, 16 août 2013 14:46

Un premier Urban Nish réussi

Écrit par 
Un premier Urban Nish réussi Photo : Émilie Deschênes

Timmins — L’été 2013 marque le début de la série de concerts annuelle Urban Nish. C’est vendredi dernier qu’on a donné le coup d’envoi à cet évènement musical en plein cœur du centre-ville de Timmins. L’avenue Third étant partiellement fermée à la circulation automobile en journée du mercredi au vendredi pour faire place au Parc urbain, on a cru bon de divertir les piétons en leur offrant un spectacle, y compris la chance de faire découvrir leurs propres talents. C’est à l’intersection de l’avenue Third et de la rue Cedar Sud que Marcel Marcotte, animateur à la radio Le Loup FM, a ouvert le bal, précédé de Ray Cool. Les deux résidents de Timmins ont entamé leur prestation avec une chanson en français. Ayant piqué la curiosité des passants, c’est par dizaines qu’on les attirait comme spectateurs. Vern Cheechoo et d’autres artistes ont été applaudis après avoir montré ce qu’ils avaient dans le ventre sur scène. Aux côtés de l’animateur, on a pu voir le député fédéral de Timmins-Baie-James, Charlie Angus. «C’est une excellente idée qui permet d’attirer de gens de talent au centre-ville de Timmins», indique M. Angus. Bien qu’il n’ait pas fait valoir ses talents de chanteur, le maire de Timmins, Tom Laughren, qui s’entretenait avec des membres du public avant de monter sur scène pour souhaiter la bienvenue à tous, n’avait que du positif à dire au sujet de ce nouvel ajout au Parc urbain. «Il fait bon de voir que nous avons réussi à attirer une petite foule, souligne le maire. Je suis toujours épaté de constater tout le talent que nous avons ici, que ce soit un talent musical ou artistique. C’est phénoménal. Merci à tous les organisateurs d’avoir mis cet évènement sur pied.» Pour sa part, Noella Rinaldo, qui travaille avec acharnement à faire bouger les choses au centre-ville, affirme que cette série de concerts pourrait avoir lieu chaque semaine au cours de la saison estivale et qu’une deuxième édition aura lieu l’an prochain. Dans le cadre de cette initiative ayant comme objectif de mettre au premier plan une vaste gamme de gens talentueux, dont ceux de la Nation Nishnawbe-aski, le microphone est ouvert au public. Directrice générale de l’Association des marchands du centre-ville et conseillère municipale, Mme Rinaldo, mentionne qu’on cède le micro à tout individu qui souhaite interpréter une ou deux chansons dans la langue de son choix. Il suffit simplement de s’inscrire. «C’est un merveilleux projet que Willy Matat, notre coordonnateur de projets, a initié. Il s’agit d’un moyen de mettre en vitrine des artistes autochtones et d’autres musiciens. Malgré les intempéries, nous avons connu du succès aujourd’hui. C’est agréable de voir qu’autant de gens se sont joints à nous. Nous sommes très ravis de la tournure des évènements. Aujourd’hui, nous avons environ six musiciens dans l’auditoire, donc c’est assez pour monter quelque chose de bien. Je crois que ça va être un projet amusant», de dire Mme Rinaldo. Un recueil de chansons, qui se trouve à proximité de la scène, est mis à la disposition des intéressés. Quiconque souhaite s’adresser au public en chanson est prié d’en informer M. Matat ou de s’inscrire auprès de l’Association des marchands du centre-ville.

Lu 3320 fois Dernière modification le vendredi, 16 août 2013 14:50
Émilie Deschênes

Correspondante

Timmins

emilie@levoyageur.ca